Bureau de l'ombudsman des vétérans

Bureau de l'ombudsman des vétérans

08 oct. 2013 15h02 HE

L'ombudsman des vétérans appuie les changements au Programme de réadaptation professionnelle des vétérans

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 8 oct. 2013) - L'ombudsman des vétérans, M. Guy Parent, est satisfait des changements apportés au Programme de réadaptation professionnelle des vétérans annoncés aujourd'hui au Collège Humber, à Toronto, par l'honorable Julian Fantino, ministre des Anciens Combattants. « Ils répondent aux recommandations faites dans les deux derniers rapports faits par mon bureau, Investir dans la formation professionnelle des vétérans et l' Amélioration de la Nouvelle Charte des anciens combattants », publiés respectivement à la fin du mois de septembre et la semaine dernière, explique M. Parent.

Une liste élargie des dépenses de formation sera désormais prise en compte dans les plans de formation de réadaptation professionnelle, comme celles liées aux logiciels, aux livres numériques, au stationnement sur les campus et au matériel de formation. De plus, les vétérans peuvent désormais réclamer leurs dépenses en réadaptation professionnelle et celles-ci leur seront remboursées, à hauteur de 75 800 $ par personne, à partir d'une enveloppe de financement globale de programme. Ces mesures offrent aux vétérans une plus grande souplesse en ce qui concerne leurs plans de réadaptation professionnelle, qui sont fondés sur les besoins individuels de chaque vétéran. Par conséquent, l'approbation des plans de formation et le traitement des réclamations devraient être simplifiés et les décisions devraient être rendues plus rapidement.

« Les changements représentent un rajustement opportun à l'aspect financier et à la flexibilité du Programme de réadaptation professionnelle des vétérans et ils contribueront à améliorer la réussite de la réadaptation professionnelle des vétérans après leur départ de l'armée », ajoute M. Parent.

« Les anciens membres des Forces canadiennes constituent un groupe de gens hautement qualifiés et bien formés, et ils ont beaucoup à offrir à l'économie et à la main-d'œuvre du Canada, » ajoute l'ombudsman. « Les vétérans méritent de recevoir la formation appropriée après leur libération afin de se réaliser pleinement dans la profession de leur choix. Ce faisant, il peut y avoir des avantages importants pour le gouvernement du Canada et pour les vétérans et leurs familles. »

Le Bureau de l'ombudsman des vétérans travaille sur trois aspects de l'équité : la pertinence, le caractère suffisant et l'accessibilité. « Nous allons continuer notre travail et je ne doute pas qu'il y aura d'autres améliorations à l'accessibilité au Programme de réadaptation professionnelle des vétérans », affirme M. Parent. « Nous chercherons aussi des améliorations à d'autres enjeux, comme la mise en œuvre d'outils de mesure de rendement fiables. »

Renseignements