Bureau de l'ombudsman des vétérans

Bureau de l'ombudsman des vétérans

05 déc. 2011 12h47 HE

L'ombudsman des vétérans exhorte Anciens Combattants Canada à améliorer le Programme de funérailles et d'inhumation

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 5 déc. 2011) - Aujourd'hui, l'ombudsman des vétérans du Canada, Guy Parent, a de nouveau exhorté Anciens Combattants Canada à mettre en œuvre des changements au Programme de funérailles et d'inhumation.

«Le Bureau de l'ombudsman des vétérans a publié son rapport intitulé Le service avec honneur, le départ dans la dignité il y a presque trois ans - et depuis ce temps, Anciens Combattants Canada a seulement donné suite à une des sept recommandations. Il est impensable qu'Anciens Combattants Canada continue de faire traîner les choses. Anciens Combattants Canada nous dit que plus de 1 500 vétérans âgés meurent chaque mois. Attend-il que la génération disparaisse avant d'agir?»

Le rapport demandait à Anciens Combattants Canada d'augmenter le financement maximal offert pour les dépenses de funérailles et d'inhumation des vétérans afin de refléter les normes de l'industrie. Au Canada, le coût moyen de funérailles se situe entre 7 000 $ et 10 000 $, mais, pourtant, Anciens Combattants Canada ne fournit que 3 600 $ pour les services funéraires et d'inhumation, un montant inchangé depuis 2001. Le ministère de la Défense nationale et la Gendarmerie royale du Canada prévoient jusqu'à 12 700 $ pour les dépenses de funérailles et d'inhumation des militaires et membres actifs.

De plus, le rapport incite Anciens Combattants Canada à étendre le programme à tous les vétérans et à simplifier l'administration du programme.

«À l'heure actuelle, les familles de vétérans admissibles décédés doivent planifier les funérailles en fonction d'une liste de dépenses autorisées, comme s'il s'agissait d'un exercice de couponnage. Le fardeau administratif que cela met sur les épaules des familles en deuil est lourd.

«Il est ironique d'entendre Ancien Combattants Canada dire que le budget du ministère peut être réduit parce qu'il y a une baisse du nombre de clients alors que le financement de certains programmes, dont le Programme de funérailles et d'inhumation, ne permet pas de répondre aux besoins des vétérans et leurs familles.

«Les vétérans qui ont fait des sacrifices pour leur pays méritent de partir dans la dignité et le respect. Nous espérons qu'Anciens Combattants Canada profitera de cette occasion pour démontrer son engagement au soutien des vétérans du Canada jusqu'au bout.»

Document d'information

L'ombudsman des vétérans exhorte Anciens Combattants Canada à améliorer le Programme de funérailles et d'inhumation

Le 19 février 2009, le Bureau de l'ombudsman des vétérans publiait son premier rapport, intitulé Le service avec honneur, le départ dans la dignité. Le rapport se voulait un examen administratif du Programme de funérailles et d'inhumation d'Anciens Combattants Canada, qui est administré par le Fonds du Souvenir. En 2007, l'équipe du Fonds a traité environ 16 000 demandes d'avantages au titre du Programme.

L'examen administratif du Programme de funérailles et d'inhumation a vu le jour après que le Bureau a reçu des témoignages d'administrateurs du Fonds du Souvenir qui décrivaient les difficultés qu'éprouvaient certaines familles en deuil au moment de faire inhumer leur être cher. Il était évident qu'il y avait certaines préoccupations concernant l'administration du Programme et des avantages offerts.

L'examen a mené aux sept recommandations suivantes :

  1. Que le financement maximal offert pour les funérailles et l'inhumation soit augmenté en fonction des normes de l'industrie et qu'une formule d'indexation soit adoptée afin que l'allocation reflète la hausse des prix à la consommation.
  2. Que l'administration de l'allocation de funérailles et d'inhumation soit simplifiée par l'adoption d'un montant forfaitaire discrétionnaire pour remplacer la méthode «à la pièce» actuelle pour le remboursement des dépenses autorisées.
  3. Qu'Anciens Combattants Canada offre le Programme de funérailles et d'inhumation à tous les vétérans.
  4. Que l'admissibilité au Programme de funérailles et d'inhumation soit étendue aux vétérans qui ont des affections multiples ouvrant droit à pension lorsque les souffrances et l'affaiblissement cumulatif qu'elles entraînent peuvent contribuer au décès.
  5. Que l'exemption pour la succession (conjoint survivant) utilisée pour l'évaluation des ressources soit haussée pour être plus à la hauteur des revenus et des coûts actuels.
  6. Qu'Anciens Combattants Canada lance une campagne proactive de communication à plusieurs volets pour mieux faire connaître le Programme de funérailles et d'inhumation.
  7. Qu'Anciens Combattants Canada soit plus souple et accepte la prise en considération de circonstances extraordinaires lorsque le délai est dépassé.

Le rapport est disponible sur le site Web : http://www.ombudsman-veterans.gc.ca/reports-rapports/honour-honneur-fra.cfm.

Renseignements