Asbestos Disease Awareness Organization (ADAO)

l'Organisme des voix canadiennes pour les victimes de l'amiante

08 déc. 2011 08h30 HE

L'organisme ADAO et l'Organisme des voix canadiennes pour les victimes de l'amiante annoncent la publication de la Déclaration nord-américaine afin d'éliminer les maladies liées à l'amiante

La Déclaration demande au premier ministre canadien, Stephen Harper et au président américain, Barack Obama de prendre des mesures sur l'amiante

WASHINGTON, DISTRICT DE COLUMBIA--(Marketwire - 8 déc. 2011) - L'organisme Asbestos Disease Awareness Organization (ADAO) qui combine l'éducation, les plaidoyers et les communautés afin de fournir une voix unifiée aux victimes de l'amiante, ainsi que l'Organisme des voix canadiennes pour les victimes de l'amiante ont annoncé aujourd'hui la publication de la Déclaration nord-américaine afin d'éliminer les maladies liées à l'amiante.

La Déclaration inaugure une collaboration accrue entre les victimes de l'amiante américaines et canadiennes et leurs familles et les organismes de la santé publique, les organismes non gouvernementaux de l'environnement, les professionnels de la Commission de la sécurité et de la santé au travail (CSST) et les politiciens. Bien que l'ADAO se soit associé individuellement à ses homologues canadiens pour l'éducation, les plaidoyers et les initiatives communautaires depuis maintenant plusieurs années, la Déclaration nord-américaine afin d'éliminer les maladies liées à l'amiante réunie les demandes exprimées par les victimes de l'amiante américaines et canadiennes afin d'éliminer les maladies causées par l'amiante.

« C'est vraiment incroyable que les États-Unis continuent à défier les données scientifiques de plusieurs décennies qui confirment que l'amiante est une substance cancérogène avéré pour les humains », a déclaré Linda Reinstein, cofondatrice de l'ADAO. « L'Enquête U.S. Geological Survey (USGS) signale que les États-Unis ont importé environ 820 tonnes métriques d'amiante au cours des 7 premiers mois de 2010 et qu'ils importent 90 % de leur amiante du Canada. Il y a environ 35 millions de foyers et d'entreprises américains qui sont isolés avec du Zoonolite, de la vermiculite contaminée par l'amiante. En outre, un nombre incalculable de familles vont bientôt ramper dans leur grenier dangereux pour chercher leurs décorations de Noël. Puisque je suis une veuve du mésothéliome, je trouve cela inacceptable, car il existe de nombreuses solutions de rechange plus sécuritaires pour remplacer l'amiante. L'ADAO se réjouit de collaborer avec le président Obama afin d'arrêter les prochaines importations d'amiante et de prévenir les futures expositions. »

« Mon père a été exposé à l'amiante lorsqu'il a travaillé comme ouvrier et électricien dans les usines pétrochimiques de Sarnia en Ontario. À peine deux mois après avoir reçu son diagnostic, il est mort en 2008 du mésothéliome, trente à quarante ans après avoir été exposé, » a affirmé Stacy Cattran, cofondatrice de l'Organisme des voix canadiennes pour les victimes de l'amiante. « Sarnia, comme plusieurs villes industrielles, a subi la perte d'un trop grand nombre de citoyens, en raison des maladies liées à l'amiante. À la suite de plus de 130 ans d'exploitation des mines d'amiante, il est temps pour le Canada de fermer les mines et de proposer aux travailleurs touchés une transition vers d'autres genres d'industries. Nulle autre personne ne devrait être exposée à cette substance cancérogène. Nous devons prendre des mesures immédiatement, afin d'interdire au Canada d'exporter régulièrement de l'amiante vers le monde en développement, où il expose des millions de travailleurs aux mêmes substances dangereuses pour la santé auxquelles mon père a été exposé. »

L'affichage de cette déclaration et de la pétition sur le site web de l'ADAO sert à inviter tous les citoyens et les organismes concernés en Amérique du Nord et à l'échelle internationale pour appuyer la Déclaration nord-américaine afin d'éliminer les maladies liées à l'amiante. En février 2012, l'ADAO et l'Organisme des voix canadiennes pour les victimes de l'amiante présenteront la Déclaration nord-américaine et la liste des partisans au premier ministre canadien, Stephen Harper et au président américain, Barack Obama en les pressant de prendre des mesures afin d'interdire l'utilisation et l'exportation de toutes les variétés d'amiante. Les principaux organismes internationaux de la santé, tels que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), déclarent que l'amiante est une substance cancérogène avéré pour les humains, et que 107 000 travailleurs meurent chaque année en raison des maladies liées à l'amiante.

Malgré ces constatations et grâce à l'appui des gouvernements du Canada et du Québec, le Canada reste l'un des premiers pays au monde à exporter de l'amiante. Le gouvernement du Québec prévoit de prendre une décision bientôt, en ce qui concerne le soutien financier visant à redémarrer l'exploitation d'une mine d'amiante au Québec, ce qui permettrait de poursuivre les exportations pour plusieurs années à venir.

La Déclaration nord-américaine afin d'éliminer les maladies liées à l'amiante peut être consultée au : http://bit.ly/vgtBeX

L'organisme Asbestos Disease Awareness Organization (ADAO) a été fondé en 2004 par les victimes de l'amiante et leurs familles. L'ADAO cherche à donner aux victimes de l'amiante et aux citoyens concernés une voix unifiée afin d'accroître la sensibilisation du public, en ce qui concerne les dangers de l'exposition à l'amiante. L'ADAO est un organisme mondial indépendant voué à la prévention des maladies liées à l'amiante par l'éducation, les plaidoyers et les communautés. La mission de l'ADAO comprend : l'appui des plaidoyers à l'échelle mondiale, l'accroissement de la sensibilisation envers l'amiante, la prévention, la détection précoce, les traitements et les ressources pour les maladies liées à l'amiante. Pour obtenir plus de renseignements, veuillez visiter : www.asbestosdiseaseawareness.org.

Renseignements

  • Personne ressource pour les médias :
    Asbestos Disease Awareness Organization (ADAO)
    Doug Larkin
    Directeur des Communications
    (202) 391-1546
    doug@asbestosdiseaseawareness.org