Ressources Majescor Inc.
TSX CROISSANCE : MJX

Ressources Majescor Inc.

23 avr. 2009 16h00 HE

Majescor en voie d'acquérir un intérêt dans une propriété stratégique pour l'or et le cuivre en Haïti

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 23 avril 2009) - Ressources Majescor inc. ("Majescor" ou "la Société") (TSX CROISSANCE:MAJ) a le plaisir d'annoncer la signature d'une entente ("l'Entente") avec Simact Alliance Copper Gold inc. ("SIMACT") et ses principaux actionnaires accordant à la Société un intérêt de 10% dans SIMACT, ainsi qu'une option d'acquérir les 90% d'intérêt restant. SIMACT, par le biais de sa filiale haïtienne, Société Minière du Nord-Est S.A. ("SOMINE"), détenue à 66,4 %, contrôle une propriété avec un potentiel aurifère et cuprifère ("la propriété SOMINE") située dans le district minier du Nord-Est d'Haïti. La propriété SOMINE se trouve dans un environnement géologique très favorable, soit un arc volcanique qui renferme plusieurs gîtes d'or épithermal et de cuivre porphyrique en Haïti, sans compter le gisement aurifère de classe mondiale Pueblo Viejo situé dans le pays voisin, la République Dominicaine. La propriété SOMINE recèle les gîtes de cuivre-or historiques Blondin et Douvray, le gîte aurifère historique Faille-B, ainsi qu'une série d'indices de cuivre-or récemment mis au jour.

Marc-André Bernier, Président et Chef de la direction de Majescor, déclare : "Majescor jouit d'une tradition, maintenant longue de dix ans, en tant qu'explorateur de districts miniers en émergence. L'entente avec SIMACT et ses principaux actionnaires offre à la Société une opportunité unique de participer à l'évaluation et à la mise en valeur d'une propriété située dans un secteur stratégique du Nord-Est d'Haïti, celui du complexe volcanique du Massif-du-Nord. Nous sommes d'avis que le moment est opportun pour investir en Haïti et dans des projets à fort potentiel pour l'or et le cuivre. Le prix de l'or est demeuré stable malgré la crise économique actuelle, tandis que celui du cuivre a récemment atteint son plus haut niveau depuis 6 mois. La propriété SOMINE, en plus de renfermer trois gîtes historiques de cuivre et d'or dont les droits miniers sont garantis en vertu d'une convention minière avec l'Etat, est entourée de terrains récemment acquis par Eurasian Minerals inc. et son partenaire Newmont Ventures ltée. Majescor entend accélérer le développement de la propriété SOMINE en procédant à des travaux de mise en valeur plus poussés sur les trois gîtes connus et en vérifiant par forage de nouvelles cibles géologiques et indices de surface."

SIMACT et SOMINE

SIMACT est une société privée basée à Montréal et dirigée par un groupe de financiers canadiens et de promoteurs américains d'origine haïtienne. Le but de l'alliance SIMACT est de pourvoir au développement minier durable en Haïti en créant une synergie entre les milieux financiers et miniers canadiens et la diaspora haïtienne nord-américaine.

SIMACT détient 66,4 % de toutes les actions émises et en circulation de SOMINE, une compagnie constituée en vertu du régime de lois de la République d'Haïti. SOMINE, en retour, détient un intérêt de 100 % dans la propriété SOMINE. Les droits miniers et les obligations de SOMINE ont été assignés en vertu d'une convention minière conclue avec l'Etat d'Haïti le 5 mai 2005 ("la convention minière"), laquelle vise un permis de recherches minières de 50 km2 valide jusqu'au 9 avril 2010, et en vertu d'un permis de prospection octroyé en 2006. Le permis de prospection, qui couvre quatre secteurs situés à l'est, au sud, et au sud-est du permis assujetti à la convention minière, est arrivé à échéance en décembre 2008. SOMINE a formulé une demande pour convertir le permis de prospection en permis de recherches minières et a déposé tous les documents techniques et autres pièces d'informations justificatives requis pour sa demande auprès du Bureau des Mines et de l'Energie d'Haïti. La demande de permis de recherches est en traitement.

Les principaux actionnaires de SIMACT détiennent approximativement 80% des toutes les actions émises et en circulation de SIMACT.

Entente avec SIMACT

Les termes de l'entente avec SIMACT et ses principaux actionnaires se résument comme suit :

i) Majescor va acquérir des actionnaires de SIMACT 10% de toutes les actions émises et en circulation de SIMACT, le tout en considération de l'émission de 2 000 000 d'actions ordinaires du trésor de Majescor à tous les actionnaires de SIMACT, ceci sur une base proportionnelle. Cette acquisition d'intérêt initiale par Majescor est sujette entre autres à : (1) des audits légaux et techniques complets et décisifs sur SIMACT, SOMINE et la propriété SOMINE; (2) l'approbation des termes de l'Entente par tous les actionnaires de SIMACT; et (3) l'obtention de toutes les autorisations applicables au niveau juridique et réglementaire.

ii) Concurremment à l'acquisition de l'intérêt initial par Majescor, SIMACT et ses principaux actionnaires ont accepté d'octroyer à Majescor une option ("l'Option") d'acquérir toutes les autres actions émises et en circulation et tous les autres titres, le cas échéant, du capital social de SIMACT, le tout en contrepartie : (1) d'un paiement de 200 000 $ en espèces à SIMACT (dont un paiement en espèces de 25 000 $ a été effectué par Majescor en date de l'exécution de l'Entente); (2) d'un investissement en travaux de recherche et autres dépenses connexes de l'ordre de 600 000 $ sur la propriété SOMINE dans les huit mois suivants l'exécution de l'Entente; et (3) de l'émission, sur une base pondérée, de 10 000 000 d'actions de Majescor à l'ensemble des actionnaires de SIMACT. Cette Option, également sujette à des audits légaux et techniques complets et décisifs, pourra être exercée par Majescor dans un délai de 12 mois suivant la date des présentes. La Société n'a aucune obligation d'exercer l'Option ni ne pourra-t-elle exercer son droit d'option avant d'avoir engagé un montant de 600 000 $ en frais décrits ci-dessus.

SIMACT est l'opérateur des travaux sur la propriété SOMINE. Le programme de travaux de recherche proposé pour la propriété en 2009, programme approuvé par Majescor, prévoit des forages carottiers sur un ou plusieurs des prospects historiques, ainsi que sur des cibles géologiques et indices de cuivre-or en surface mis au jour récemment. Majescor pourra toutefois verser en tout temps à SIMACT le complément non-engagé et en espèces des 600 000 $ prévus en travaux de recherche. En vertu des termes de l'Option, lesquels pourraient constituer une prise de contrôle inversée au sens des politiques de la Bourse de croissance TSX-V, la Société devra obtenir toutes les autorisations applicables au niveau juridique et réglementaire et des actionnaires avant de pouvoir exercer l'Option.

iii) De plus, dans le cas où, dans un délai de deux ans suivant l'exercice de l'Option, un rapport technique conforme à la norme NI 43-101 ("le rapport") préparé par une firme réputée et indépendante de services-conseil en ingénierie ou en géologie, détermine la présence de 1 000 000 à 2 000 000 d'onces d'or, ou l'équivalent en cuivre, de ressources minérales indiquées sur la propriété SOMINE, alors Majescor devra, dans les 30 jours suivant le dépôt du rapport, émettre 3 000 000 d'actions ordinaires du trésor supplémentaires à SIMACT. Advenant le cas où les ressources minérales indiquées sur la propriété SOMINE sont évaluées, dans le cadre du rapport, à 2 000 000 d'onces d'or ou plus, ou l'équivalent en cuivre, alors Majescor devra, dans les 30 jours suivant le dépôt du rapport, émettre 3 000 000 d'actions ordinaires du trésor supplémentaires à Simact en plus des 3 000 000 d'actions déjà mentionnées. Ces émissions d'actions additionnelles seront également assujetties à l'obtention des autorisations applicables aux niveaux corporatif, juridique et réglementaire.

L'Entente avec SIMACT a été approuvée par tous les administrateurs de Majescor, à l'exception d'André Audet, président du Conseil d'administration, qui a déclaré son intérêt à titre d'actionnaire et administrateur de SIMACT et qui s'est donc abstenu de participer au vote.

Géologie régionale et prospects historiques

Le contexte géologique de la propriété SOMINE est celui d'un arc volcanique Méso-Cénozoïque s'étendant depuis la partie centrale de Cuba, traversant la République Dominicaine et formant une partie de la chaîne de montagnes du Massif-du-Nord, d'orientation NO-SE. Ce groupe est principalement composé de tufs volcaniques et de laves de la ceinture volcanique dont la composition varie de felsique à ultramafique, en passant par des compositions intermédiaires. La ceinture comprend plusieurs lentilles de laves et de pyroclastites felsiques à caractère dacitique à rhyolitique, encaissées dans une épaisse séquence dominée par des volcanoclastites mafiques, principalement des andésites avec quelques basaltes, et contenant plusieurs niveaux intercalaires de roches sédimentaires variées dont des cherts à radiolaires, des roches carbonatées et des tufs.

Le cuivre et l'or sont les principales substances métalliques d'intérêt économique présentes dans la région. Le cuivre se trouve généralement associé à des faciès porphyriques, des apophyses de microtonalite et des zones silicifiées, en remplissage de fissures et de fractures ou sous forme disséminée. Dans les réseaux de veines de quartz, le cuivre se présente sous forme de chalcopyrite, tandis qu'on trouve l'or soit sous forme d'or natif ou encore très finement disséminé dans les zones de sulfures. On retrouve également des concentrations spectaculaires d'or dans les chapeaux oxydés. L'or natif se trouve généralement associé à la chlorite, ainsi que dans des grains de pyrite et de chalcopyrite. Une deuxième génération d'or est généralement associée au quartz et à la chlorite. La teneur en or est extrêmement variable.

La propriété SOMINE renferme les gîtes de cuivre-or historiques Blondin et Douvray, le gîte aurifère historique Faille-B, ainsi que plusieurs cibles géochimiques et géophysiques et indices d'or et de métaux usuels en surface récemment délimités et qui n'ont jamais fait l'objet de travaux de forage. Les gîtes Blondin, Douvray et Faille-B sont connus depuis les années 1970 et 1980, suite aux travaux détaillés d'agences de développement étrangères bilatérales et multilatérales, plus particulièrement le Programme des Nations Unies pour le développement ("PNUD"), l'agence allemande Bundesanstalt fur Geowissenschaften und Rohstoffe ("BGR") et le Bureau de recherches géologiques et minières français ("BRGM"). Une série de levés géochimiques et géophysiques ont été réalisés sur la propriété SOMINE; des travaux de forage, des tranchées, de la cartographie et de l'échantillonnage de sols ont également été effectués, ainsi que des essais métallurgiques. Plus récemment (1995-2006), les trois gîtes historiques ont été investigués par un consortium de sociétés minières juniors canadiennes.

Les gîtes de Douvray, Blondin et Faille-B sont décrits dans un rapport de qualification conforme à la norme NI 43-101 rédigé en 2004 par R. Valls de Valls Geoconsultant pour le compte de Ressources Ste-Geneviève ltée. (Ressources St-Geneviève a depuis été acquise par Ascendant Copper corp., maintenant Copper Mesa Mining corp.). Ce rapport, intitulé "Technical Report of the Geology and Mineral Resources of the Douvray - Blondin - Faille B Copper and Gold Prospects in Haïti" est disponible sur le site www.SEDAR.com.

Sur Douvray, l'agence allemande BGG a complété 38 forages au diamant en 1980. Vingt-deux (22) autres sondages ont été forés sur le gîte vers la fin des années 1990. Sur Blondin, la majorité des travaux d'exploration semblent avoir été réalisés dans les années 1970 par le PNUD (8 sondages totalisant 1 500 m). L'échantillonnage en surface des deux prospects par Valls a donné des teneurs de cuivre en échantillons choisis de l'ordre de 1,19 % à 8.14 %, pour Douvray et de l'ordre de 1,55 % à 10,42 % pour Blondin.

Le gîte aurifère Faille-B a fait l'objet de travaux sous l'égide du Fonds autorenouvelable pour l'exploration des ressources naturelles du PNUD (1982-1987) avec 31 sondages réalisés sur une distance de 1,8 km. En 2007, dans le cadre d'un programme de tranchées visant les extensions Est et Ouest du gîte aurifère Faille-B, SIMACT a obtenu des teneurs anomales en or, dont une veine de quartz titrant 42,7 g/t Au sur 6 m, avec des teneurs intercalées de 107,5 g/t Au sur 1 m, 61,4 g/t Au sur 1 m, et 41,2 g/t Au sur 1 m (voir communiqué de Diagnos inc. du 30 octobre 2007). Le gîte Faille-B coïncide avec un grand linéament structural de direction nord-ouest qui se prolonge jusqu'au gîte de cuivre Blondin.

Ailleurs sur la propriété SOMINE, des travaux de suivi sur le terrain effectués par SIMACT en 2007 afin de vérifier de nouvelles cibles géologiques ont livré des teneurs en cuivre en échantillons choisis de 7,46 %, 6,21 %, 9,51 %, 0,10 % et 6,69 % Cu, respectivement, sur l'une des cibles. La cible correspond à un affleurement fortement minéralisé sur une distance d'environ 20 mètres de long par 1 mètre de large (voir communiqué de Diagnos inc. du 29 février 2008).

Majescor est une société junior d'exploration oeuvrant dans des districts miniers en émergence. Le portefeuille de propriétés de Majescor comprend deux projets d'exploration pour l'uranium au Québec et un autre dans le bassin de Baker Lake au Nunavut. Les propriétés au Québec comprennent Mistassini (détenue à 100 %; option accordée à Ressources Strateco inc.) et Lac Laparre (détenue à 100 %; option accordée à Santoy Resources Inc.). Au Nunavut, la Société détient 100 % des droits miniers dans la propriété uranifère Baker Lake. En plus de l'uranium, Majescor détient 100 % des droits miniers pour l'or et les métaux usuels dans quatre propriétés au Madagascar (option accordée à Sunridge Gold Corp.), ainsi que 100 % des droits miniers pour l'or et les métaux usuels dans la propriété Mirabelli au Québec.

Ce communiqué a été révisé et approuvé par Jacques Letendre, géologue, administrateur de Majescor, agissant à titre de Personne Qualifiée pour la Société en vertu de la norme canadienne NI 43-101.

Pour de plus amples renseignements sur Ressources Majescor inc. (TSX CROISSANCE:MJX), veuillez consulter notre site web au www.majescor.com

Enoncés prospectifs

Le présent communiqué peut contenir ou faire référence à des "énoncés prospectifs" qui reflètent les attentes de la direction à l'égard de la croissance, les résultats d'exploitation, le rendement et les perspectives et occasions d'affaires de la Société dans l'avenir. Ces énoncés reflètent les avis de la direction au moment du présent communiqué et se fondent sur les renseignements actuellement à la disposition de la direction. Tous les énoncés autres que les énoncés de faits historiques compris dans ce communiqué, incluant sans s'y limiter, des énoncés à l'égard de minéralisation et de réserves potentielles, de résultats d'exploration et de projets et objectifs futurs de Ressources Majescor inc., sont des énoncés prospectifs qui impliquent des risques et des incertitudes. Nul ne peut garantir que ces énoncés s'avéreront exacts; ainsi les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux anticipés par de tels énoncés. Parmi les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des attentes de la direction, citons les risques liés à l'exploration décrits dans les présentes et de temps à autre dans les documents déposés par la Société auprès des autorités réglementaires en valeurs mobilières.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence et à l'exactitude du présent communiqué de presse.

Renseignements