Ressources Majescor Inc.
TSX CROISSANCE : MJX

Ressources Majescor Inc.

07 juil. 2009 08h30 HE

Majescor et SACG annoncent la présence d'un corridor cuprifère de 10 km de long sur la propriété SOMINE en Haïti

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 7 juillet 2009) - Ressources Majescor inc. ("Majescor" ou la "Société") (TSX CROISSANCE:MJX) et son partenaire SIMACT Alliance Copper Gold inc. ("SACG") ont le plaisir d'annoncer les résultats préliminaires d'un programme de prospection systématique sur le terrain et de compilation des données historiques en cours sur la propriété cuivre-or SOMINE, située dans le nord-est d'Haïti. Un corridor cuprifère de 10 km de long et jusqu'à 3,8 km de large a été délimité sur la propriété SOMINE, à l'aide de données géochimiques historiques issues de levés régionaux de sédiments de ruisseaux et des suivis au niveau des sols et de la lithogéochimie. Le corridor minéralisé, orienté vers le nord-ouest, comprend les prospects cuprifères historiques Blondin et Douvray; le prospect aurifère historique Faille-B; ainsi qu'une série de nouveaux indices de cuivre découverts récemment dans le prolongement sud-est de Douvray, dans le secteur connu sous le nom de Dos Rada.

Les travaux de prospection systématique réalisés par SACG sur la propriété SOMINE en 2008 ont permis de confirmer les résultats historiques des levés de sédiments de ruisseaux, de sol et de roche se soldant par la découverte de 123 indices de cuivre en roche ou affleurements minéralisés en cuivre tous situés à l'intérieur du corridor cuprifère de 10 km de long. Au total, 111 échantillons choisis prélevés sur ces nouveaux indices ont enregistré des teneurs de 1,0 % à 18,6 % Cu; 31 présentaient des valeurs de 10 g/t à 142 g/t Ag; et 5 ont rapporté des teneurs de 1,00 g/t à 6,99 g/t Au. Ces résultats ont permis de confirmer l'extension vers le sud-est de la minéralisation cuprifère, depuis les prospects Blondin-Douvray jusque dans les roches volcaniques du secteur Dos Rada. Des travaux de suivi sur le terrain, ciblant ce prolongement vers le sud-est, et incluant la coupe d'une grille de 69 km de lignes espacées de 100 mètres ainsi qu'un levé géologique systématique réalisé le long de ces lignes, s'est soldé par la découverte de 12 nouveaux indices de cuivre à Dos Rada.

Majescor et SACG s'attendent aussi à recevoir de nouvelles données géophysiques aéroportées provenant d'un levé exclusif récemment complété dans le secteur de la propriété SOMINE. Ces nouvelles données seront intégrées à la banque de données du projet et elles permettront de sélectionner de nouveaux secteurs prioritaires méritant des travaux de suivi. La banque de données pour la propriété SOMINE comprend aussi une série de cibles cuivre-or de premier ordre générées à l'aide de technologies de modélisation prévisionnelle numériques. Plusieurs de ces cibles n'ont pas encore été vérifiées.

La propriété SOMINE est située dans un contexte géologique très favorable, soit un arc volcanique d'âge méso-cénozoïque, qui renferme plusieurs gîtes d'or épithermal et de cuivre porphyrique en Haïti, ainsi que le gisement aurifère de classe mondiale Pueblo Viejo dans le pays voisin, en République dominicaine. Une carte montrant la localisation du corridor cuprifère de 10 km de long sur la propriété SOMINE est disponible pour consultation sur le site web de la Société au : www.majescor.com.

Marc-André Bernier, président et chef de la direction de Majescor, déclare : " Les travaux d'exploration réalisés sur la propriété SOMINE de 1974 à 2007 ciblaient presque exclusivement les trois prospects historiques de cuivre-or définis par les agences de développement international. Une partie importante du corridor favorable de 10 km de long demeure sous-explorée, comme le démontre la série de nouveaux indices de cuivre récemment délimitée par notre partenaire SACG. Majescor et SACG ont élaboré un programme d'exploration détaillé et intensif pour 2009. Ce programme vise à réévaluer la potentialité globale en cuivre et en or de la propriété SOMINE; à vérifier de nouvelles cibles prioritaires à l'intérieur du corridor cuprifère, et à faire de nouvelles découvertes d'or et de cuivre significatives. Notre but demeure de prouver la potentialité pour des gisements économiques de la propriété et du secteur émergeant du Massif-du-Nord.

Propriété SOMINE

SACG détient 68,7 % de toutes les actions émises et en circulation de SOMINE SA, une compagnie constituée en vertu des lois de la République d'Haïti. La compagnie SOMINE détient quant à elle un intérêt de 100 % dans la propriété SOMINE.

La propriété SOMINE est constituée d'un permis de recherches de 50 km2, dont les droits miniers et les obligations ont été assignés en vertu d'une convention minière conclue avec l'Etat haïtien le 5 mai 2005 et valide jusqu'au 9 mars 2020. SACG a également réalisé des travaux systématiques d'échantillonnage de sols et de prospection sur quatre permis de prospection couvrant quatre secteurs de 100 km2 situés à l'est, au sud, et au sud-est du permis assujetti à la convention minière. SOMINE a formulé une demande pour convertir les permis de prospection en permis de recherches (50 km2 chacun). SACG a déposé toute la documentation technique et autres pièces justificatives requises pour sa demande auprès du Bureau des Mines et de l'Energie d'Haïti.

Evaluation des données régionales

Entre 1972 et 1978, des levés géologiques régionaux ont été effectués dans le nord-est d'Haïti dans le cadre du Programme des Nations Unies pour le Développement ("PNUD"). En 1974, le PNUD réalisait un levé de sédiments de ruisseaux couvrant environ 1 000 km2 de la superficie du complexe du Massif-du-Nord. Le corridor cuprifère de 10 km de long récemment défini sur la propriété SOMINE correspond à une vaste zone anomale en cuivre dans les sédiments de ruisseaux. Cette zone anomale, orientée vers le nord-ouest, est marquée par des teneurs en cuivre supérieures au 90e percentile (108 ppm) parmi les 1 077 échantillons de la banque de données régionales, avec un maximum de 1 300 ppm. Les concentrations en zinc dans les sédiments de ruisseaux à l'intérieur du corridor varient de 75 à 140 ppm (source : rapport du PNUD, juillet 1978). Des travaux de suivi par le PNUD, comprenant l'échantillonnage de sols, de la prospection et des forages carottiers ont mené à la découverte des prospects cuprifères de type porphyrique de Blondin et Douvray. Des travaux d'explorations subséquents dans le secteur de la propriété SOMINE, effectués de 1983 à 1987 sous l'égide du Fonds auto renouvelable du PNUD, ont ensuite mené à la découverte du prospect aurifère Faille-B près de Grand-Bassin. La banque de données pédogéochimiques intégrale du PNUD pour le secteur de la propriété SOMINE montre des zones fortement anomales en cuivre (de 200 à plus de 1 000 ppm) à l'intérieur du corridor cuprifère de 10 km de long, s'étendant vers le sud-est depuis le prospect de cuivre Blondin jusqu'au-delà du prospect aurifère Faille-B.

En 2006, les données historiques disponibles pour la propriété SOMINE ont été analysées à l'aide de technologies de modélisation prévisionnelle numériques, et une série de cibles prioritaires pour le cuivre et l'or ont été générées à l'intérieur du périmètre de la propriété. Des travaux de suivi réalisés par SACG en 2007 ont mené à la découverte d'un nouvel indice de cuivre, avec cinq échantillons choisis titrant respectivement 7,46 %, 6,21 %, 9,51 %, 0,10 % et 6,69 % Cu (voir communiqué de Diagnos inc. daté du 29 février 2008).

Les échantillons choisis prélevés des affleurements sur la propriété SOMINE par SACG en 2008 ont été acheminés aux laboratoires du Bureau des Mines et de l'Energie d'Haïti à Port-au-Prince, pour un premier traitement. Des sous-échantillons représentatifs, tamisés à moins 200 mailles, ont ensuite été acheminés à Laboratoire Expert inc. de Rouyn-Noranda, Québec, où ils ont été analysés pour le cuivre et l'argent par spectrométrie d'absorption atomique (protocoles d'analyse AAT-7 et AAT-8) ainsi que pour l'or par pyroanalyse (protocoles d'analyse FA-geo et FA-grav).

Le programme d'exploration 2009 sur la propriété SOMINE prévoit également des sondages carottiers sur un des trois prospects historiques.

Conditions de l'entente

Majescor détient présentement 10 % des actions ordinaires émises et en circulation de SACG, tandis que SACG et ses principaux actionnaires détiennent environ 2 000 000 actions ordinaires de Majescor. Selon les conditions de l'entente avec SACG, la Société a l'option d'acquérir l'autre 90 % des actions ordinaires émises et en circulation de SACG, le tout en contrepartie de la réalisation par Majescor de 600 000 $ en travaux d'exploration et autres frais connexes sur la propriété SOMINE dans les huit mois suivants la signature de l'entente et de l'émission de 10 000 000 d'actions de Majescor à l'ensemble des actionnaires de SIMACT, sur une base pondérée et dans les 12 mois suivant la signature de l'entente. De plus amples détails concernant l'entente sont disponibles dans le communiqué de presse de la Société daté du 23 avril 2009.

De plus, Majescor demandera l'autorisation des autorités réglementaires pour émettre 811 800 nouvelles options d'achat d'actions dans le cadre de son régime incitatif, pour un nouveau total de 1 749 417 options qui pourront être allouées en vertu du régime d'option d'achat d'actions de la Société, soit un montant équivalent à 10 % des actions ordinaires émises et en circulation.

A propos de SACG

SIMACT Alliance Copper Gold Inc. ("SACG") est une société privée basée à Montréal et dirigée par un groupe de financiers canadiens et de promoteurs américains d'origine haïtienne. Cette alliance a pour but de promouvoir les initiatives de développement minier durable en Haïti, en créant des synergies entre les milieux canadiens de la finance et de l'industrie minière et la diaspora haïtienne nord-américaine.

A propos de Majescor

Majescor est une société junior d'exploration ouvrant dans des districts miniers en émergence. Le portefeuille de propriétés de Majescor comprend deux projets d'exploration pour l'uranium au Québec et un autre dans le bassin de Baker Lake au Nunavut. Les propriétés au Québec comprennent Mistassini (détenue à 100%; option accordée à Ressources Strateco inc.) et Lac Laparre (détenue à 100 %; option accordée à Santoy Resources inc.). Au Nunavut, la Société détient 100 % des droits miniers dans la propriété uranifère Baker Lake. En plus de l'uranium, Majescor détient 100 % des droits miniers pour l'or et les métaux usuels dans quatre propriétés au Madagascar (option accordée à Sunridge Gold Corp.) ainsi que 100 % des droits miniers pour l'or et les métaux usuels dans la propriété Mirabelli située dans la région Nord-du-Québec. Majescor a récemment conclu une entente avec SIMACT Alliance Copper Gold Inc. (" SACG ") et ses principaux actionnaires, accordant à la Société un intérêt de 10 % dans SACG, ainsi qu'une option d'acquérir les 90 % d'intérêt restant de SACG en lien à la propriété à potentiel aurifère et cuprifère SOMINE détenue par SACG et située dans le district minier nord-est d'Haïti.

Ce communiqué a été préparé par Marc-André Bernier, Géo., administrateur de Majescor, agissant à titre de "personne qualifiée" pour la Société en vertu de la norme canadienne 43-101.

Pour de plus amples renseignements sur Ressources Majescor inc. (TSX CROISSANCE:MJX), SIMACT Alliance Copper Gold inc. et la propriété cuivre-or SOMINE, veuillez consulter notre site web au : www.majescor.com.

Enoncés prospectifs

Le présent communiqué peut contenir ou faire référence à des "énoncés prospectifs" qui reflètent les attentes de la direction à l'égard de la croissance, les résultats d'exploitation, le rendement et les perspectives et occasions d'affaires de la Société dans l'avenir. Ces énoncés reflètent les avis de la direction au moment du présent communiqué et se fondent sur les renseignements actuellement à la disposition de la direction. Tous les énoncés autres que les énoncés de faits historiques compris dans ce communiqué, incluant sans s'y limiter, des énoncés à l'égard de minéralisation et de réserves potentielles, de résultats d'exploration et de projets et objectifs futurs de Ressources Majescor inc., sont des énoncés prospectifs qui impliquent des risques et des incertitudes. Nul ne peut garantir que ces énoncés s'avéreront exacts, ainsi les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux anticipés par de tels énoncés. Parmi les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des attentes de la direction, citons les risques liés à l'exploration décrits dans les présentes et de temps à autre dans les documents déposés par la Société auprès des autorités réglementaires en valeurs mobilières.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence et à l'exactitude du présent communiqué de presse.

Renseignements