Fédération des chambres immobilières du Québec

Fédération des chambres immobilières du Québec

13 mai 2009 10h41 HE

Marché immobilier québécois : Hausse significative des retombées économiques

ILE-DES-SOEURS, QUEBEC--(Marketwire - 13 mai 2009) - Selon une étude commandée par la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), les retombées économiques des dépenses associées au marché immobilier résidentiel au Québec ont augmenté de 55 %, passant de 1,8 milliard $ entre 2004 et 2006 à 2,8 milliards $ entre 2006 et 2008.

L'étude menée par Altus Group Economic Consulting révèle qu'entre 2006 et 2008, les ménages ont dépensé en moyenne 34 525 $ à l'achat ou la vente de biens immobiliers, comparativement à 25 850 $ entre 2004 et 2006, une augmentation de 34 %. Ces dépenses impliquent les achats ménagers divers, le mobilier et les appareils, les coûts de déménagement, les rénovations, les taxes et les services.

"Les ménages ont déboursé davantage pour les travaux de rénovation, dépensant en moyenne 12 000 $ entre 2006 et 2008, une hausse de 95 % par rapport à 2004-2006", indique Michel Beauséjour, FCA, chef de la direction de la FCIQ. "La mise en place de crédits d'impôt pour la rénovation domiciliaire par les gouvernements du Québec et du Canada devrait aussi stimuler ce secteur davantage."

L'étude d'Altus Group estime également qu'entre 2006 et 2008, 30 585 emplois directs et indirects ont été créés par l'immobilier résidentiel, une hausse de 50 % par rapport à 20 450 emplois entre 2004 et 2006. Cette augmentation est particulièrement marquée dans le secteur de la construction, due à la hausse des dépenses liées à la rénovation. Alors qu'entre 2004 et 2006, le nombre de nouveaux emplois dans le secteur de la construction représentait 11 % du nombre total d'emplois créés, entre 2006 et 2008, il représentait 16 % des emplois générés. Les autres secteurs majeurs sont le commerce ainsi que les finances, les assurances et l'immobilier avec respectivement 20 % des nouveaux emplois.

"Cette création d'emplois démontre l'influence du marché immobilier sur l'économie québécoise, ajoute M. Beauséjour. L'impact des travaux de rénovation sur le secteur de la construction vient aussi confirmer l'importance des crédits d'impôt mis en place par les gouvernements. Sans aucun doute, dans le contexte économique actuel, une propriété rénovée aura plus d'attraits pour les acheteurs potentiels."

Selon l'étude, 81 299 ventes ont été réalisées en moyenne annuellement par l'entremise du système MLS® entre 2006 et 2008, comparativement à 69 973 transactions en moyenne par année entre 2004 et 2006, une hausse de 16 %.

A propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec

La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les 12 chambres immobilières du Québec en tant que membres associés, de même que les quelque 14 000 agents et courtiers immobiliers qui en sont membres affiliés. Sa mission est de promouvoir et protéger les intérêts de l'industrie immobilière du Québec afin que les Chambres et les membres accomplissent avec succès leurs objectifs d'affaires.

Renseignements

  • Fédération des chambres immobilières du Québec
    Chantal de Repentigny, Directrice adjointe, Communications,
    relations avec l'industrie et affaires légales
    514-762-0212, poste 130
    chantal.derepentigny@fciq.ca