SOURCE: Marin Software

Marin Software

12 juil. 2012 05h00 HE

Marin Software analyse les grandes tendances de la publicité en ligne au deuxième trimestre 2012

PARIS--(Marketwire - Jul 12, 2012) - Le deuxième trimestre 2012 a dévoilé des tendances significatives en termes de liens sponsorisés sur les marchés américains, anglais et dans la zone Euro. En 1 an, les annonceurs de ces différents marchés ont augmenté leurs volumes de clic et, dans certains cas, ont dû faire face à une concurrence accrue et à des coûts par clic plus importants. Avec la fluctuation des facteurs économiques, des taux de change et l'augmentation des usages liés aux terminaux mobiles, on constate des résultats variables selon les zones géographiques.

L'analyse de Marin Software, leader des solutions d'optimisation et de gestion de la publicité digitale, permet de mettre en exergue les principaux constats suivants :

  • Un large pourcentage d'annonceurs continue d'utiliser les requêtes et expressions exactes de correspondance de mot-clé et réalisent d'importants gains de performance.
  • Le nombre d'annonceurs adoptant les liens sponsorisés sur des dispositifs mobiles (Smartphones, tablettes) va croissant, avec de meilleures performances que sur ordinateurs.
  • Enfin, Facebook a maintenu son taux de clic ainsi que son coût par clic aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et dans la Zone Euro. À la lumière des changements récents et à venir relatifs aux offres publicitaires de Facebook, il est probable que ces données évoluent rapidement.

Les grandes tendances de la Zone Euro

1. Performance générale: Au cours de l'année dernière, les annonceurs de la Zone Euro ont vu leur volume de clic de liens sponsorisés augmenter de 49 %, couplé à une augmentation semblable des volumes d'impression. Cette tendance démontre l'utilisation croissante et continue du search advertising par les professionnels du marketing de la Zone Euro. Le coût par clic (CPC) a quant à lui augmenté de 25 %, passant de 0.32 EUR au 2ème trimestre 2011 à 0.40 EUR au 2ème trimestre 2012, renforçant par conséquent la concurrence mais également l'optimisation des campagnes.

2. Performance des mots-clés par type de ciblage: Les dépenses en matière de liens sponsorisés par type de ciblage pour la Zone Euro montrent que les Requêtes Larges ont encore la part belle avec presque 50 % des budgets alors que les Requêtes Exactes sont à un peu plus de 30 %. Néanmoins, les Requêtes Larges ont vu leur part de clic diminuer de 7 % dans la Zone Euro, passant de 42 % à 35 % au cours de l'année dernière. En raison de la concurrence accrue dans la Zone Euro, il y a fort à parier que leur part vont encore diminuer.

3. Outils de ciblage & Performance: comparativement aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, la Zone Euro compte moins de dépenses et de clics sur les dispositifs mobiles. Cependant, les professionnels du marketing de la Zone Euro s'alignent sur leurs homologues du Royaume-Uni en dépensant davantage sur les tablettes que sur les Smartphones.

Comme aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, les taux de clic (CTR) des campagnes de la Zone Euro sur Smartphones dépassent ceux sur tablettes et ordinateurs. Mais contrairement aux autres marchés, dans la Zone Euro, le coût par clic (CPC) des tablettes est équivalent à celui des ordinateurs tandis qu'aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, les annonceurs réalisent des coûts par clic inférieurs pour des annonces sur tablettes.

4. Tendances Facebook: Quelle que soit la zone géographique, le taux de clic (CTR) sur Facebook reste bas, même si les annonceurs américains et européens constatent un taux de clic sur Facebook plus important que les annonceurs au Royaume-Uni. En revanche, les annonceurs aux Etats-Unis et le Royaume-Uni ont un CPC plus élevé que leurs homologues de la Zone Euro.

Ainsi, en 1 an, le volume de clic a donc augmenté aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et dans la Zone Euro. Aux Etats-Unis, (mais comme au Royaume Uni et dans la Zone Euro), Google continue à dominer le marché du Search en engrangeant 81 % des dépenses publicitaires américaines et 80 % des clics, tout en contrôlant 66.7 % des volumes de recherche totales américains. Malgré un certain retard, Yahoo! et Bing continuent à croître en termes de volume de clic et de coût par clic.

L'an passé a aussi montré que les annonceurs améliorent leur efficacité en utilisant plus fréquemment les Requêtes Larges et les Requêtes Ciblées. Les outils comme Marin simplifient énormément le processus de génération de mots-clés et le calcul d'enchères automatisé et permettent aux professionnels du marketing de se concentrer sur des objectifs plus stratégiques comme la qualification de mot-clé.

Enfin, les données Marin Software montrent que les annonces sur tablettes et Smartphones, bien que moins courantes que les annonces sur ordinateur, ont des gains de recherche plus importants et plus rapides, et des performances de qualité avec un taux de clic plus élevé que la moyenne. Comme ces dispositifs mobiles sont de plus en plus répandus et que les professionnels du marketing développent des stratégies de ciblage plus intelligentes, Marin Software prévoit des dépenses publicitaires de plus en plus importantes sur les Smartphones et les tablettes.

Pour plus d'informations sur cette analyse :

A propos de Marin Software
Leader de la gestion de la publicité digitale, Marin Software propose une plateforme intégrée permettant d'optimiser les campagnes de Search, Display, Social et Mobile Marketing. Marin Software aide ainsi les annonceurs et les agences à améliorer leurs performances financières, à gagner du temps et à prendre de meilleures décisions. A travers le monde, ce sont plus de 1500 entreprises qui mesurent, gèrent et optimisent plus de 3,5 milliards de dollars d'investissements publicitaires (2,6 milliards d'euros) grâce à la technologie Marin Software.

Marin Software, dont le siège social est établi à San Francisco (Californie), est présent dans plus de 160 pays et compte notamment parmi ses clients : Hotels.com, Avenue des Jeux, Netbooster, Spartoo, X-Prime Groupe, Performics, Adidas, Easyvoyage, Lastminute.com, Nestlé, Philips ou encore Neo@Ogilvy.

Pour plus d'informations : http://www.marinsoftware.fr.

Renseignements