Matamec Explorations inc.
TSX CROISSANCE : MAT

Matamec Explorations inc.

04 août 2011 08h00 HE

Matamec a développé un procédé métallurgique simple pour son gîte de Kipawa

MONTRÉAL, QUEBEC--(Marketwire - 4 août 2011) - Matamec Explorations Inc. ("Matamec" ou la "Société")(TSX CROISSANCE:MAT) est fière d'annoncer les récents résultats de son procédé, propriété exclusive de Matamec, simple et peu coûteux d'extraction des terres rares par lixiviation de son minerais grenu d'Eudialyte. Ce procédé simple réduit grandement la chaleur, l'acide, l'eau et le temps requis pour solubiliser les terres rares, tout en obtenant d'excellents taux d'extraction par lixiviation de 88% pour les éléments des terres rares et de 89% pour les éléments des terres rares lourdes et de l'yttrium.

La figure (disponible à l'adresse suivante: http://media3.marketwire.com/docs/kipawafr.pdf) montre le schéma de procédé optimisé à ce jour. Les tests de précipitation se poursuivent.

Tel qu'annoncé précédemment (voir le communiqué de presse du 21 juillet 2011), Matamec est capable d'éliminer 65% de la masse du minerais d'origine par un procédé de séparation magnétique simple. Une méthode directe de lixiviation est ensuite appliquée au concentré. Cette lixiviation se fait à la température ambiante, à 20% solide, et avec 150 kg d'acide par tonnes de concentré pendant 2 heures. L'évincement de l'étape du « cracking à l'acide » dans le procédé de lixiviation directe est un des principaux avantages de cette technique en éliminant l'importante quantité d'énergie nécessaire pour réaliser cette étape à 200 °C. Cette étape de « cracking à l'acide » est typique de plusieurs circuits de procédé dans la production des terres rares. La lixiviation directe n'est pas seulement un procédé plus simple mais elle permet d'abaisser considérablement les coûts d'énergie. La baisse remarquable de la quantité d'acide nécessaire, de 600 Kg/t à seulement 150Kg/t, réduit considérablement les coûts d'opération et permet une réduction importante des réactifs, non seulement en acide mais aussi en agents neutralisants. En plus, la lixiviation à 20% solide et la diminution du temps de lixiviation à 2 heures réduisent la quantité d'eau requise ainsi que la dimension du circuit de lixiviation ce qui a un effet direct sur les coûts en capitaux.

André Gauthier, président de Matamec rapporte que « l'énergie et les réactifs sont les 2 coûts d'opération majeurs lors de la lixiviation des terres rares. Le succès de notre procédé de lixiviation combiné avec notre technique de concentration, qui nous permet de traiter par lixiviation seulement 35% de la masse du minerais d'origine, est une percée technologique pour Matamec. Cette percée permet à Matamec d'avoir un procédé de traitement métallurgique à bas coût pour son gîte de Kipawa. » Il souligne que les exploits technologiques obtenus à date démontrent clairement notre engagement pour le développement du projet à fort potentiel de Kipawa d'une manière rapide et peu coûteuse.

Les tests métallurgiques se poursuivent au laboratoire de SGS Minerals Services à Lakefield en Ontario.

Aline Leclerc, V-P Exploration (Geo.) and Eliza Ngai (P.Eng) sont les personnes qualifiées de Matamec pour ce communiqué de presse.

A propos de Matamec

Matamec Explorations Inc. est une compagnie junior d'exploration minière dont l'activité principale est de développer le gîte de Kipawa et d'explorer sa propriété de terres rares-yttrium-zirconium-niobium-tantale Zeus, située le long du contact du complexe alcalin de Kipawa sur plus de 35 km.

Matamec explore aussi pour l'or, les métaux de base et les éléments du groupe platine. Son éventail de propriétés aurifères inclut la propriété Matheson JV située le long du contact favorable de la mine Hoyle Pond dans le camp minier de Timmins en Ontario.

Au Québec, la Société explore pour le lithium et le tantale sur sa propriété Tansim, et pour les métaux précieux et les métaux de base sur les propriétés Sakami, Valmont et Vulcain. De plus, elle explore pour l'or avec Northern Superior Resources Inc. sur la propriété Lespérance/Wachigabau.

"La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué."

Renseignements