Matamec Explorations inc.
TSX CROISSANCE : MAT
OTCQX : MHREF

Matamec Explorations inc.

21 oct. 2013 17h30 HE

Matamec dépose un rapport technique IN 43-101 pour le projet de terres rares lourdes de Kipawa

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 21 oct. 2013) - Matamec Explorations Inc. (« Matamec » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:MAT)(OTCQX:MHREF) a annoncé aujourd'hui que, suivant le communiqué du 4 septembre 2013, le rapport technique complet (« étude de faisabilité ») sur le projet de terres rares lourdes (« HREE ») du Kipawa Joint-Venture (« JV ») a été déposé sous le profil de Matamec Explorations sur SEDAR au : www.sedar.com et sur le site web de Matamec au : www.matamec.com.

«Le dépôt du premier rapport technique d'une étude de faisabilité par Matamec pour une entreprise ayant un projet de terres rares lourdes à l'extérieur de la Chine est une étape importante pour l'industrie des terres rares et pour la Société, » a déclaré André Gauthier, président et chef de la direction de Matamec. « Avec la deuxième usine pilote présentement en cours, l'équipe travaille à l'augmentation de la rentabilité du projet de Kipawa. Les résultats seront communiqués aux actionnaires dès qu'ils seront connus. La compagnie ayant développée sur l'exceptionnel gisement de Kipawa, un des projets de terres rares lourdes le plus avancé qui maintenant a une valeur économique prouvée peut poursuivre plus agressivement ses efforts de financement.»

Une augmentation de la rentabilité du projet de Kipawa en réalisant les points suivants :

1. Deuxième usine pilote - Début des travaux pour l'étape de concentration le 24 septembre 2013

Pour l'étude de faisabilité, une certaine surcapacité a été incluse dans la conception conservative de l'usine, cependant elle pourrait être réduite avec les résultats de la seconde usine pilote lors de l'ingénierie de détail. La deuxième usine pilote permettrait aussi de confirmer une amélioration du taux de récupération.

2. Augmentation du taux de production - Différents taux de productions sont présentement évalués qui se situent entre 3 653 tpj utilisé dans l'étude de faisabilité et 5 072 tpj de concentré utilisé dans l'étude préliminaire économique.

  • Dépendamment des marchés, il sera important de continuer à évaluer et confirmer le scénario de production final de concentré de terres rares légères et lourdes pour optimiser le TRI avant de passer à l'ingénierie de détail.

3. Récupération du zirconium - Début des tests en 2014

  • Des tests pourraient être faits pour évaluer la possibilité de récupérer comme sous-produits le zirconium et autres minéraux et métaux mineurs des zones minéralisées en terres rares et de la zone de syénite.

4. Augmentation des réserves - A débuter avec la phase d'ingénierie de détail

  • À partir des derniers résultats de l'étude de faisabilité, il s'avère qu'il y a un potentiel d'amélioration dans le design de la fosse à ciel ouvert pour augmenter les réserves minables.

5. Usine de séparation - début des tests et de l'évaluation en 2014

  • L'ajout de circuits de séparation des terres rares individuelles pourrait être important dans la rentabilité du projet

6. Augmentation des ressources minérales - évaluation en 2014

  • Les ressources minérales du dépôt Kipawa pourraient être augmentées par des forages dans les extensions latérales et en aval pendage du gisement.

Selon les résultats des points cités ci-haut, la compagnie croit fermement qu'elle peut obtenir un plus grand succès et augmenter le retour sur l'investissement (TRI) en augmentant la récupération et en diminuant légèrement les coûts en capitaux et les coûts de production par kg produit.

Échéancier de projet

Événements clés Calendrier
Deuxième usine pilote T3 2013 au T1 2014
Étude d'impacts environnemental et social T2 2012 au T1 2014
Processus environnemental - fédéral et provincial T1 2013 au T1 2015
Développement du contrat d'achat « off-take » 2014
Financement des coûts en capitaux « CAPEX » 2014
Ingénierie détaillée 2014 à mi-2015
Construction de la mine T1 2015 à T4 2016
Début des opérations minières T4 2016

Conformité au règlement 43-101

Sauf sur indication contraire, la Société a préparé les renseignements techniques compris dans ce communiqué en se basant sur les renseignements compris dans l'étude de faisabilité datée du 4 septembre 2013 concernant le projet de terres rares lourdes du Kipawa JV disponible sous le profil de Matamec sur SEDAR au : www.sedar.com. L'étude de faisabilité a été préparée par ou sous la supervision d'une personne qualifiée (une « personne qualifiée ») tel que défini par le Règlement 43-101 sur l'information concernant les projets miniers des Autorités canadiennes en valeurs mobilières. Le lecteur est encouragé à réviser le texte complet de l'étude de faisabilité qui contient les renseignements techniques.

Les ressources et réserves minérales présentées dans ce communiqué ont été classées conformément aux Normes adoptées par le conseil de l'ICM en novembre 2010 - Sur les définitions pour les ressources et réserves minérales.

Le lecteur est avisé que la viabilité économique de ressources minérales qui ne sont pas incluses dans les réserves minérales n'a pas été démontrée. Les estimations de ressources minérales ne tiennent pas compte de la capacité d'exploitation, la sélectivité, la perte minière et la dilution. Ces estimations de ressources minérales comprennent des ressources minérales présumées qui sont normalement considérées trop spéculatives d'un point de vue géologique pour y appliquer des considérations économiques permettant de les classer dans la catégorie des réserves minérales. Il n'y a aucune certitude que les ressources minérales présumées seront éventuellement converties en ressources mesurées et indiquées au moyen de forages additionnels, ni en réserves minérales avec l'application de considérations économiques.

Les informations techniques contenues dans ce communiqué de presse ont été révisées et adoptées par Bertho Caron, V-P Développement de projet et Construction (Ing.) et Aline Leclerc, V-P Exploration (Géo.), les personnes qualifiées de Matamec pour ce communiqué de presse.

A propos de Matamec

Matamec Explorations Inc. est une compagnie junior d'exploration minière dont l'activité principale est de développer le gisement de terres rares lourdes de Kipawa avec la compagnie japonaise TRECan.

De plus, la Société explore sa propriété de terres rares-yttrium-zirconium-niobium-tantale de Zeus, située le long du contact du complexe alcalin de Kipawa sur plus de 35 km. Depuis 2008, Matamec a découvert plusieurs indices potentiels. En particulier à l'automne 2012, des forages sur la zone PB-PS ont permis d'identifier une minéralisation d'eudialyte-mosandrite/yttro-tantanite/britholite semblable à celle associée au gîte de terres rares lourdes de Kipawa. Ce type de minéralisation est actuellement connu sur plus de 200 mètres et est ouvert latéralement et en profondeur. La Société prévoit forer ces extensions plus tard en 2013.

Matamec explore aussi pour l'or, les métaux de base et les éléments du groupe platine. Son éventail de propriétés aurifères inclut la propriété Matheson JV située le long du contact favorable de la mine Hoyle Pond dans le camp minier de Timmins en Ontario. Au Québec, la Société explore pour le lithium et le tantale sur sa propriété Tansim, et pour les métaux précieux et les métaux de base sur les propriétés Valmont et Vulcain. En août 2013, Matamec a signé une convention d'option avec Métaux Stratégique du Canada qui stipule que cette dernière peut acquérir un intérêt allant jusqu'à 50 % dans le projet Sakami. Cette propriété est située dans la région de la Baie James au Québec en dépensant 2,25 million $ en exploration incluant 500 000 $ la première année.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient de l' « information prospective » au sens de la législation en valeurs mobilières applicable au Canada. Les énoncés prospectifs sont généralement reconnaissables par l'utilisation des termes « pouvoir », « devoir », « continuer », « s'attendre à », « anticiper », « perspective », « prévision », « estimer », « croire », « avoir l'intention de », « prévoir » ou « projeter », ou leur négatif ou des variantes de ces mots, expressions ou déclarations sur lesquels des interventions, des événements et des résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « seront » prises, se produiront ou pourront être réalisés. Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué de presse incluent, notamment, des énoncés concernant les estimations des réserves et des ressources minérales, la réalisation des estimations des réserves et des ressources minérales, les estimations des coûts en capital et des coûts d'exploitation, la durée de vie estimative du projet et de la mine, la construction de la mine et des infrastructures associées, le calendrier et l'ampleur de la production future, les coûts de production, le succès des activités d'exploitation minière, la capacité d'obtenir les permis dans les délais prévus, l'envergure et le classement du projet une fois en production, les estimations en matière de rendement économique, les impacts sur l'environnement, la communauté et le milieu social, le marché des métaux rares et les prix de vente, la conclusion d'ententes de type « offtake » et les acheteurs du produit, l'évaluation environnementale et les permis s'y rattachant, la possibilité d'obtenir du financement à des conditions acceptables, les opportunités pour optimiser le projet à court et long terme, et la continuité quant au dialogue et la qualité des relations avec les communautés locales et les parties prenantes. Les énoncés prospectifs sont basés sur des présomptions qui, de l'opinion de la direction, sont raisonnables au moment où de tels énoncés sont faits. Aucune assurance ne peut être donnée quant à l'exactitude de ces énoncés prospectifs puisque les événements futurs ou résultats réels de la compagnie pourraient différer considérablement de ceux qui sont décrits dans ces énoncés prospectifs.

Par conséquent, le lecteur ne devrait pas accorder une importance indue aux énoncés prospectifs. Bien que Matamec ait tenté de répertorier les facteurs importants par suite desquels les résultats réels pourraient différer considérablement de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs, il peut y avoir d'autres facteurs par suite desquels les résultats pourraient différer de ceux prévus, estimés ou escomptés. Les facteurs par suite desquels les résultats pourraient différer considérablement de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs inclus, sans s'y limiter : la capacité de Matamec d'obtenir des sources de financement suffisantes pour avancer et compléter le projet, les incertitudes reliées aux estimations des ressources et des réserves minérales que possède Matamec, les incertitudes reliées à l'offre et la demande mondiale pour les terres rares ainsi que le marché et le prix de vente, les incertitudes reliées à la possibilité de conclure des ententes de type « offtake » et des contrats d'approvisionnement, les incertitudes reliées aux impacts sociaux, communautaires et environnementaux, les incertitudes reliées aux opportunités d'optimisation du projet, ainsi que les facteurs de risque énoncés dans le rapport de gestion de Matamec pour l'année financière se terminant le 31 décembre 2012 ou tout autre document d'information pouvant être consulté sous le profil SEDAR de la compagnie à www.sedar.com. Les renseignements prospectifs qui figurent dans les présentes sont donnés en date du présent communiqué de presse et Matamec n'assume aucune obligation de les mettre à jour, que ce soit pour tenir compte de nouveaux renseignements, de faits ou de résultats futurs ou pour toute autre raison, sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l'exigent.

« La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué. »

Renseignements