Matamec Explorations inc.
TSX CROISSANCE : MAT
OTCQX : MHREF

Matamec Explorations inc.

09 janv. 2014 15h00 HE

Matamec fait une mise-à-jour de ses propriétés aurifères

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 9 jan. 2014) - Matamec Explorations Inc. ("Matamec" ou la "Société") (TSX CROISSANCE:MAT)(OTCQX:MHREF) fait aujourd'hui une mise-à-jour de ses propriétés aurifères pour ses actionnaires. Bien que le projet phare de Matamec soit le projet de terres rares lourdes de Kipawa à Témiscaming, Québec avec son partenaire de « joint-venture » Toyotsu, la Société continue l'identification d'opportunités potentielles relativement à certaines de ses propriétés aurifères qui pourraient donner une valeur supplémentaire aux actionnaires de Matamec. Matamec fournira bientôt une mise à jour sur ses autres propriétés de métaux critiques : Tansim, Vulcain et Zeus, en plus de l'avancement du projet de terres rares lourdes de Kipawa.

« Nous sommes heureux des progrès réalisés en 2013, non seulement d'avoir complété le premier rapport de faisabilité IN 43-101 pour un projet de terres rares lourdes en dehors de la Chine, mais aussi avec le progrès fait sur certaines de nos propriétés aurifères, » a déclaré André Gauthier, président et chef de la direction de Matamec Explorations. « Matamec détient une redevance dans la propriété Montclerg et est codétenteur dans la propriété aurifère à haute teneur Matheson JV qui est stratégiquement située à proximité de grandes sociétés minières et de la mine Hoyle Pond dans région de Timmins en Ontario. Notre récent partenariat avec Canada Métaux Stratégiques pour le projet aurifère de Sakami à la Baie James au Québec est sur la bonne voie avec de bons résultats préliminaires. La Société travaille sur plusieurs possibilités pour chacune de ces propriétés. Nous nous avons hâte d'informer les actionnaires des progrès accomplis. »

Propriétés aurifères et intérêts de Matamec :

Ontario

Montclerg

Le 20 novembre 2013, la compagnie China Gold Ltd. (TSX CROISSANCE:CAU.H) a annoncé une proposition de prise de contrôle inversée d'International Explorers and Prospectors Inc. (« IEP ») dont le focus principal de la transaction annoncée portait sur la propriété Montclerg située à 48 kilomètres au nord-est de la ville de Timmins en Ontario. La prise de contrôle inversée est actuellement en cours avec les autorités réglementaires. Matamec est heureuse de dévoiler qu'elle est titulaire d'une redevance de 1 % (« NSR »), dont la moitié de un pour cent (0,5 %) peut être rachetée en tout temps pour 1 000 000 $ sur la propriété Montclerg. La Société tient à préciser qu'elle a vendu sa participation de 51% dans la propriété Montclerg pour 1 400 000 $ en retenant une redevance de 1 % le 31 mars 2010, lorsque le prix de l'or était à 1 115 US $ et après avoir dépensé 1 305 000 $ en coûts d'acquisition et d'exploration sur la propriété.

Matheson JV

Matamec est l'opérateur et détient un intérêt de 50 % et IEP détient l'autre intérêt de 50 % dans la propriété Matheson joint-venture située le long du contact favorable et à proximité de la mine d'or Hoyle Pond de Goldcorp Inc. (TSX:GG). La propriété Matheson est située le long de la structure faillée de Porcupine Destor et suit les assemblages stratigraphiques qui renferment la plupart des dépôts aurifères du camp minier aurifère de Porcupine. De fait, elle est située à moins de dix kilomètres des gîtes de Bell Creek et d'Owl Creek, et de la mine Hoyle Pond. Ce prolifique camp minier a produit plus de soixante-deux millions d'onces d'or à ce jour. Le minerai provient de systèmes de veines de quartz-carbonate verticales, spatialement liées à la faille de Porcupine-Destor et de ses failles associées. Cette faille longue de 200 kilomètres contient la majorité des mines de la région de Timmins. Depuis 2008, Matamec a dépensé 2 410 000 $ en coûts d'acquisition et d'exploration sur la propriété.

Matheson-Pélangio

Matamec a acquis de Pélangio Mines les 10 claims de cette propriété situés dans le canton Matheson dans les mêmes lithologies que la propriété Matheson JV. Matamec a complété les travaux de l'option de 2007 et est devenu propriétaire à 100 % des intérêts en 2012. Cette propriété est située à 10 Kilomètres au nord de la faille Destor Porcupine et son sous-sol consiste en roches sédimentaires et volcaniques des mêmes assemblages de Thisdale and Hoyle que les roches hôtes des mines du prolifique camp minier de Porcupine. Depuis 2008, Matamec a dépensé 330 000 $ en acquisition et exploration sur la propriété.

Quebec

Sakami

Le 19 août 2013, Matamec et Métaux Stratégique du Canada (« CSM ») ont annoncé qu'une convention d'option a été signée. L'entente stipule que Métaux Stratégique du Canada peut acquérir un intérêt allant jusqu'à 50 % dans le projet Sakami, qui est situé dans la région de la Baie James au nord du Québec en dépensant 2 250 000 $ en frais d'exploration et l'émission de 2 000 000 d'actions ordinaires. CSM peut également acquérir une participation supplémentaire de 20 %, pour un intérêt de 70 %, en effectuant des travaux d'exploration sur une période de cinq ans pour un montant minimum de 12 500 000 $, par l'émission de 1 000 000 d'actions à Matamec et par la réalisation d'une étude de faisabilité indépendante bancable.

Cette propriété possède plusieurs indices trouvés par prospection et forage entre 1998 et 2005. Des travaux supplémentaires sont nécessaires pour montrer leur plein potentiel. CSM a obtenu des teneurs de 26,68 g / t Au sur 2 mètres de cannelures dans son programme d'exploration de septembre-octobre 2013. Les résultats très positifs de cette campagne telle la découverte de nouveaux indices et l'identification de nouvelles cibles de forage ont confirmé le potentiel de la partie Nord, la moins travaillée, de la propriété dans les secteurs des zones JR et de l'Ile. CSM continuera sa campagne d'exploration cet hiver par le forage de ces nouveaux indices et de la zone 25, l'indice le plus travaillé et prometteur de la propriété selon une compilation et une réinterprétation effectuée en 2013 par Matamec l'année dernière de toutes les anciennes données des forages au diamant. Entre 2000 et 2013, la Société Matamec a dépensé 2 335 000 $ en coûts d'acquisition et d'exploration sur la propriété.

Valmont

En 2012, une compilation de toutes les données géochimiques de 1983 à 2011 montrent l'existence de nombreuses anomalies aurifères et polymétalliques (Cu, Zn, Pb, Au, Ag) sur la propriété. Comme la propriété n'est pas entièrement couverte par les levés de sol et que cette méthode semble être le meilleur outil pour explorer cette propriété, le rapport de compilation recommande ce type de travail sur toute la propriété et de faire le suivi sur les anomalies potentielles de 2011 en faisant des tranchées. Matamec est en train d'évaluer l'ensemble de la propriété. Depuis 2004, la Société a dépensé 445 000 $ en coûts d'acquisition et d'exploration pour 100 % de la propriété.

Wachigabau

Matamec détient une participation de 50 % dans la propriété et son partenaire et opérateur, Northern Superior Resources, a l'autre 50 % de la propriété. Matamec a dépensé un total de 175 000 $ en coûts d'acquisition et d'exploration sur la propriété. Northern Superior Resources a dépensé un total de 1 945 000 $ en coûts d'acquisition et d'exploration pour gagner son 50 % et devenir l'opérateur de la propriété.

Aline Leclerc, géologue et vice-présidente Exploration de Matamec et personne qualifiée tel que défini par le Règlement 43-101.

A propos de Matamec

Matamec Explorations Inc. est une compagnie junior d'exploration minière dont l'activité principale est de développer le gisement de terres rares lourdes de Kipawa avec la compagnie japonaise TRECan.

De plus, la Société explore sa propriété de terres rares-yttrium-zirconium-niobium-tantale de Zeus, située le long du contact du complexe alcalin de Kipawa sur plus de 35 km. Depuis 2007, Matamec a découvert huit indices potentiels. En particulier à l'automne 2012, des forages sur la zone PB-PS ont permis d'identifier une minéralisation d'eudialyte-mosandrite/yttro-tantanite/britholite semblable à celle associée au gisement de terres rares lourdes de Kipawa. Ce type de minéralisation est actuellement connu sur plus de 200 mètres et est ouvert latéralement et en profondeur. Cette zone minéralisée se situe à 2,3 km au sud-ouest du gisement de Kipawa et des anomalies de sol semblent relier cet indice au gisement de Kipawa. La Société prévoit forer ces extensions plus tard cette année.

Matamec explore aussi pour l'or, les métaux de base et les éléments du groupe platine. Son éventail de propriétés aurifères inclut la propriété Matheson JV située le long du contact favorable de la mine Hoyle Pond dans le camp minier de Timmins en Ontario. Au Québec, la Société explore pour le lithium et le tantale sur sa propriété Tansim, et pour les métaux précieux et les métaux de base sur les propriétés Valmont et Vulcain. En août 2013, Matamec a signé une convention d'option avec Métaux Stratégique du Canada qui stipule que cette dernière peut acquérir un intérêt allant jusqu'à 50 % dans le projet Sakami. Cette propriété est située dans la région de la Baie James au Québec en dépensant 2 250 000 $ en exploration incluant 500 000 $ la première année.

Le présent communiqué de presse contient de l' « information prospective » au sens de la législation en valeurs mobilières applicable au Canada. Les énoncés prospectifs sont généralement reconnaissables par l'utilisation des termes « pouvoir », « devoir », « continuer », « s'attendre à », « anticiper », « perspective », « prévision », « estimer », « croire », « avoir l'intention de », « prévoir » ou « projeter », ou leur négatif ou des variantes de ces mots, expressions ou déclarations sur lesquels des interventions, des événements et des résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « seront » prises, se produiront ou pourront être réalisés. Les énoncés prospectifs sont basés sur des présomptions qui, de l'opinion de la direction, sont raisonnables au moment où de tels énoncés sont faits. Aucune assurance ne peut être donnée quant à l'exactitude de ces énoncés prospectifs puisque les événements futurs ou résultats réels de la compagnie pourraient différer considérablement de ceux qui sont décrits dans ces énoncés prospectifs. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas accorder une importance indue aux énoncés prospectifs. Bien que Matamec ait tenté de répertorier les facteurs importants par suite desquels les résultats réels pourraient différer considérablement de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs, il peut y avoir d'autres facteurs par suite desquels les résultats pourraient différer de ceux prévus, estimés ou escomptés. Les facteurs par suite desquels les résultats pourraient différer considérablement de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs inclus, sans s'y limiter les facteurs de risque énoncés dans le rapport de gestion de Matamec pour l'année financière se terminant le 31 décembre 2012 ou tout autre document d'information pouvant être consulté sous le profil SEDAR de la compagnie à www.sedar.com. Les renseignements prospectifs qui figurent dans les présentes sont donnés en date du présent communiqué de presse et Matamec n'assume aucune obligation de les mettre à jour, que ce soit pour tenir compte de nouveaux renseignements, de faits ou de résultats futurs ou pour toute autre raison, sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l'exigent.

« La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué. »

Renseignements