Matamec Explorations inc.
TSX CROISSANCE : MAT
OTCQX : MHREF

Matamec Explorations inc.

11 sept. 2012 10h36 HE

Matamec : Les pilotages sur le minerai du gîte de terres rares lourdes de Kipawa se sont terminés avec succès

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 11 sept. 2012) - Matamec Explorations Inc. (« Matamec » ou la "Société") (TSX CROISSANCE:MAT) (OTCQX:MHREF) et Toyotsu Rare Earth Canada Inc. (« TRECan ») ont le plaisir d'annoncer la fin des 2 pilotages sur le minerai autant sur le procédé de concentration minérale que du procédé d'hydrométallurgie sur leur projet phare, le gîte de terres rares lourdes de Kipawa.

FAITS SAILLANTS DU COMMUNIQUÉ

  • Le schéma de procédé développé pour Kipawa a été validé par un laboratoire indépendant, SGS Minerals Services, du minerai jusqu'à la production d'un concentré en vrac de terres rares;
  • L'usine pilote de concentration minérale a réussi à produire un concentré de minéraux de catégorie supérieure, en récupérant en moyenne 77%, mais pouvant atteindre 84% (meilleure récupération RE par jour) des terres rares contenues dans seulement 41% de la masse.
  • L'usine pilote d'hydrométallurgie a réalisé une extraction des terres rares lourdes, les plus en demande, de plus de 90%, et a produit un concentré en vrac de terres rares;
  • La pureté du concentré en vrac de terres rares est évaluée en fonction des spécifications rigoureuses fournies par TRECan. Cela permet à l'équipe de la métallurgie de choisir et de planifier les tests en laboratoire, afin de répondre aux besoins en concentrés acceptables pour les raffineries en aval;
  • Des échantillons représentatifs de tous les types de minerai et répartis sur tout le gîte de Kipawa ont été prélevés et seront prochainement testés selon notre schéma de procédé, ceci afin de fournir une validation supplémentaire des procédés et pour générer des données pour la conception technique lors de l'étude de faisabilité.

L'usine pilote de concentration minérale du minerai de Kipawa a été complétée à SGS Minerals Services (site Lakefield) à la fin du 2e trimestre 2012. L'usine se composait de circuits de concassage et de broyage, suivi de 2 étapes de séparation magnétique humide. L'échantillon en vrac de 15 tonnes qui a été progressivement traité dans ce pilotage a validé le schéma de procédé de Kipawa à une plus grande échelle. Environ 5 tonnes de concentré minéral ont été générées à partir de l'usine pilote, avec une récupération moyenne de terres rares de 77% dans 41% de la masse de départ pour la durée totale des opérations. La meilleure récupération quotidienne de terres rare a été de 84% dans 41% de la masse d'origine lors de ce pilotage. Ce concentré minéral de terres rares est devenu l'alimentation du pilotage d'hydrométallurgie.

L'usine pilote hydrométallurgique a fonctionné en continu pendant deux périodes de 5 jours au début du 3e trimestre 2012 à SGS Lakefield. La première étape de ce pilotage est une lixiviation directe à température ambiante, suivie d'une séparation liquide/solide, de différents stages de purification et finalement d'une précipitation pour générer comme produit final un concentré purifié de terres rares mixtes.

Le succès de ces 2 plans pilotes et de la production du concentré en vrac de terres rares mixtes ont validé le schéma de procédé simple et à faible coût développé sur le minerai de Kipawa dans un environnement continu. La chimie et la récupération ont confirmé les résultats de nos tests de laboratoire en discontinu, ainsi que de l'extraction de plus de 90% des terres rares lourdes, les plus en demande.

La pureté du concentré en vrac de terres rares mixtes produit par l'usine pilote est actuellement évaluée en fonction des spécifications de l'utilisateur final fournies par TRECan. Les spécifications de l'utilisateur final limitent fortement le niveau de certaines impuretés dans le but de produire un concentré de grande pureté acceptable par les raffineries en aval. Plus de 99% des nombreuses impuretés ont été éliminées lors du pilotage, mais tel que prévue, une purification finale du concentré en vrac de terres rares est nécessaire pour satisfaire les exigences de l'utilisateur final. Avec une quantité suffisante de concentré de terres rares maintenant en main, le travail de purification finale sera effectué au laboratoire SGS dans les prochains mois, en utilisant les méthodes typiques de l'industrie, avec le support de EHA Engineering, TRECan et son réseau d'experts.

Des travaux supplémentaires de validation du schéma de procédé de Kipawa ont déjà débuté. En vue d'étudier la variabilité de la minéralisation de Kipawa, des échantillons supplémentaires ont été prélevés des différentes parties de notre gîte. Des échantillons composites sont en cours d'élaboration à partir de ces échantillons et ils seront ensuite traités selon les schémas de procédés de concentration et d'hydrométallurgie établis pour le minerai de Kipawa. Ces résultats fourniront de précieuses confirmations, des données d'optimisation et des paramètres de conception technique pour notre étude de faisabilité en cours.

"Nos succès lors de ces deux plans pilotes s'expliquent par la grande simplicité de notre traitement métallurgique du minerai de Kipawa.» explique André Gauthier, président de Matamec. "Maintenant, avec la connaissance accrue des exigences en terme de pureté du concentré final de TRECan et de leur aide, nous avons une vision plus claire et nous pouvons porter une attention plus soutenue pour générer un concentré de haute pureté en terres rares acceptable par les raffineries en aval. Cela nous donne un avantage supplémentaire pour accélérer nos progrès métallurgiques à venir. "

Bertho Caron, V-P développement de projet et construction (Ing.) et Paul Blatter (Ing.), Directeur de la métallurgie, personnes qualifiées pour le projet Kipawa, ont supervisé la préparation de l'information scientifique et technique. Tous deux ont vérifié les données du présent communiqué de presse.

A propos de Matamec

Matamec Explorations Inc. est une compagnie junior d'exploration minière dont l'activité principale est de développer le gîte de terres rares lourdes de Kipawa avec TRECan. Suite aux conclusions positives de l'ÉÉP déposée sur SEDAR en mars 2012 et à l'engagement d'un VP Développement de projet et Construction, Matamec et TRECAn ont décidé de passer directement à l'étude de faisabilité. Les faits saillants montrent un projet économique robuste tels, une valeur actuelle nette de 606M $CAD avant impôts à un taux d'actualisation de 8%, un taux de rendement interne de 36,9%, des revenus potentiels de 2,8 milliards $CAD, des bénéfices de 1,67 milliards $CAD avant intérêts, impôts et amortissement, un retour sur l'investissement de 2,4 ans, etc. (voir le communiqué du 30 janvier 2012).

De plus, la Société explore sa propriété de terres rares-yttrium-zirconium-niobium-tantale Zeus, située le long du contact du complexe alcalin de Kipawa sur plus de 35 km.

Matamec explore aussi pour l'or, les métaux de base et les éléments du groupe platine. Son éventail de propriétés aurifères inclut la propriété Matheson JV située le long du contact favorable de la mine Hoyle Pond dans le camp minier de Timmins en Ontario.

Au Québec, la Société explore pour le lithium et le tantale sur sa propriété Tansim, et pour les métaux précieux et les métaux de base sur les propriétés Sakami, Valmont et Vulcain. De plus, elle explore pour l'or avec Northern Superior Resources Inc. sur la propriété Lespérance/Wachigabau.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué.

Renseignements