Matamec Explorations inc.
TSX CROISSANCE : MAT

Matamec Explorations inc.

18 oct. 2010 11h20 HE

Matamec a réussi à récupérer par lixiviation 89,2% des terres rares de la zone Eudialyte du gîte de Kipawa

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 18 oct. 2010) - Matamec Explorations Inc. Matamec » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:MAT) est heureuse d'annoncer un accroissement significatif du taux de récupération des terres rares lors de tests de lixiviation effectués sur un échantillon du gîte de Kipawa. Ces tests, menés à SGS Lakefield Research, ont été effectués sur de la roche entière provenant de la Zone Eudialyte du gîte et ont mené à des taux de récupération de 89,2% terres rares (85,6% spécifiquement pour les terres rares lourdes).

FAITS SAILLANTS DU COMMUNIQUÉ
  - Lixiviation de 89,2% des terres rares sur des échantillons de roche entière de la Zone Eudialyte;
  - Réussite de la séparation liquide/solide lors de l'étape de la dissolution des terres rares;
  - Confiance qu'un procédé à bas coût à été découvert.

L'échantillon provient d'un composite de tous les 30 sondages de l'automne 2009 qui ont traversé la Zone Eudialyte.

Ces résultats ont été obtenus grâce à un procédé exclusif à Matamec qui permet une forte diminution de la formation du gel de silice. Seulement 0,9% de la silice en présence s'est retrouvée en solution au cours de ce test, produisant un soluté facile à filtrer. La compagnie est donc confiante qu'un procédé a bas coût à été découvert.

André Gauthier, président de Matamec, mentionne que «dans le rapport technique IN 43-101 de juillet 2009 sur la propriété Zeus, Les Heymann envisageait que « si les problèmes de séparation liquide/ solide peuvent être résolus, les coûts de production par kg de terres rares produits devraient se situer entre ceux des argiles du sud de la chine et ceux du xenotime. »

Également, il ajoute que « la résolution de cet obstacle démontre le travail assidu de Matamec à résoudre les défis qu'elle avait identifiés à l'été 2009; soit l'augmentation des ressources et la résolution des problèmes métallurgiques. Le premier a été atteint en augmentant les ressources du gîte de plus de 300% (voir le communiqué de presse du 3 juin 2010). Le deuxième défi semble maintenant résolu.»

Les Heymann (P.Eng) a plus de 35 ans d'expérience de travail dans les opérations de métallurgie et de gestion dans l'industrie minière. Il a travaillé particulièrement dans la production des terres rares. Pendant plusieurs années, il a été directeur général et vice-président de la production dans des usines de terres rares en Chine. Il supervise actuellement le programme d'essais métallurgiques de Matamec.

Les Heymann (P.Eng) est la personne qualifiée pour la rédaction de ce communiqué de presse.

À propos de Matamec

Matamec a une stratégie d'exploration axée sur la découverte de gîtes aurifères dans le camp minier de Timmins en Ontario, dont la principale cible est la propriété Matheson JV avec Goldcorp Canada Ltd. et Goldcorp Inc. Au Québec, la Société explore pour les métaux précieux et les métaux de base sur les propriétés Sakami, Valmont et Vulcain. De plus, elle explore pour l'or avec Northern Superior Resources Inc. sur la propriété Lespérance/Wachigabau.

Parallèlement aux programmes d'explorations mentionnées ci-dessus, la propriété Tansim est également explorée pour les métaux rares comme le tantale et le lithium.

« La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué. »

Renseignements