Matamec Explorations Inc.
TSX CROISSANCE : MAT
OTCQX : MHREF

Matamec Explorations Inc.

18 avr. 2016 15h55 HE

Matamec souligne le potentiel aurifère de la propriété Hoyle-Matheson Royalties

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 18 avril 2016) - Matamec Explorations inc. (« Matamec » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE: MAT)(OTCQX:MHREF) est très heureuse d'annoncer les résultats de son évaluation du potentiel aurifère de la propriété Hoyle-Matheson Royalties (« HMR »). Tel que décrit dans le communiqué du 2 mars 2016, Matamec a vendu son intérêt dans la propriété Colbert/Anglo et les droits de surface sur 8 claims, et en considération, elle a reçu un montant de 500 000$CAD et une redevance de 1% Net Smelter Return (« NSR ») dans quatre propriétés nommées collectivement comme la propriété Hoyle-Matheson Royalties (les termes de la redevance NSR sont présentés plus bas).

Potentiel aurifère de la propriété de redevances Hoyle-Matheson

Sur la base de son examen, Matamec estime que la série minéralisée de veines aurifères extraites et traitée à la mine d'or Hoyle Pond de Goldcorp se prolonge sur la propriété HMR. Ce communiqué résume les renseignements disponibles publiquement afin de mettre en évidence cette conclusion. Les quatre propriétés collectivement appelées HMR dont Matamec a reçu 1 % NSR, sont indiquées sur la figure 1 et la figure 2 ci-jointes.

Les informations techniques présentées ici ont été recueillies à partir de présentations aux investisseurs de Goldcorp de 2010 à 2015, publications de la commission géologique de l'Ontario et d'autres informations publiques, dont Matamec assume être fiables. L'examen de Matamec indique qu'au sein de la propriété aurifère Mine Hoyle Pond, à l'ouest de HMR, les veines minéralisées se retrouvent principalement dans ou aux limites proximales de l'ensemble volcanique mafique de 500-800 m d'épaisseur, avec la présence de roches ultramafiques près du centre (voir figure 2). Plusieurs veines individuelles ont été exploitées ou sont actuellement exploitées ou développées sur la propriété mine Hoyle Pond. Les veines aurifères individuelles ont une prédisposition relative pour une direction est-nord-est. Ensemble, ces familles de veines tendent également à une direction apparente est-nord-est avec une plongée à l'est. Il est pour l'instant inconnu, si le système de minéralisation se produit dans la HMR.

La similitude entre les séquences de roches, l'interprétation structurale et les zones minéralisées survenant sur la zone Mill Creek/Colbert et à la mine Hoyle Pond est frappante. Ces deux zones sont de part et d'autre de la HMR, avec les ensembles géologiques et structuraux potentiels orientés sur celle-ci dans les deux sens (figure 1 et 2).

Projet Hoyle Deep

Le projet Hoyle Deep consiste en la production et l'exploration sur la propriété de la mine Hoyle Pond de Goldcorp jusqu'à 2200 m de profondeur. Le puits de surface actuellement en exploitation se prolonge depuis la surface jusqu'au niveau 720 m. Aussi en opération, le puits interne n°1 Winze s'étend à partir du niveau 655 m jusqu'au niveau 1390 m. Le n°2 Winze devait être achevé au 1er trimestre 2016 et fonctionnera à partir du niveau 355 m jusqu'au niveau 1705 m. Goldcorp a annoncé des investissements supplémentaires à la mine Hoyle Pond, y compris la mise à niveau des usines de remblais en pâte par l'installation de nouvelles infrastructures pour améliorer la fiabilité.

Structures minéralisées TVZ

Les structures minéralisées appelées TVZ 1 et TVZ 2 de la mine Hoyle Pond ont un potentiel important et sont actuellement à un stade précoce de préfaisabilité. Leur direction semble être nord-est avec un pendage vers le nord-ouest à environ 75 à 80 degrés, comme le montre la figure 1 et la figure 2. Il y a une plongée de la minéralisation vers l'est qui a été forée sous terre par Goldcorp en 2014 et 2015. La plongée moyenne de la minéralisation est de 55 degrés vers l'est. La découverte de la structure TVZ 2 montre que la TVZ possède plusieurs veines minéralisées dans certaines régions. Des caractéristiques similaires sont observées à la zone Mill Creek/Colbert.

Zone Mill Creek/Colbert

Les informations disponibles indiquent aussi la présence d'une extension en plongée de la zone Mill Creek/Colbert au nord-est du complexe métallurgique Glencore et à l'intérieur de HMR. Cette minéralisation est présente près du contact nord du même ensemble volcanique mafique (discordance angulaire) hébergeant certaines des structures minéralisées de la mine Hoyle Pond. Cette discordance angulaire a été interceptée par plus de 10 sondages et semble être continue sur une distance d'au moins 350 mètres et à une profondeur d'au moins 650 mètres. Elle est ouverte des deux côtés, aussi bien qu'en profondeur (voir communiqué de presse de Matamec daté du 3 septembre 2008). La figure 2 montre une extrapolation de la discordance angulaire à des profondeurs de 500 mètres, 1 000 mètres et 1 500 mètres.

Considérations générales relatives à la Figure 1 et la Figure 2

Il est à noter que le positionnement des zones minéralisées de la mine Hoyle Pond, les puits internes et la zone PST a été estimé en fonction des informations publiques disponibles. L'erreur de positionnement est de l'ordre de 200 m. L'erreur des orientations est de l'ordre de 5 degrés. Les positions et orientations de ces zones, indiquées sur le plan conceptuel en tant qu'ovales, ont été extraites de publications de Goldcorp sur la base de sa propre exploration et de ses interprétations.

Termes des redevances NSR

Goldcorp a accordé une redevance de 1% NSR à Matamec :

  • relativement à des droits miniers « lease» situés dans le canton Hoyle (présentés dans les figures 1 et 2), à l'est de la mine Hoyle Pond. La redevance NSR sur les droits miniers « lease » mentionnés ci-dessus sera payable après que l'équivalent des premières 500 000 onces d'or ait été produites ;
  • relativement à des droits miniers «fee simple» (présentés en bleu sarcelle dans les figures 1 et 2), situés dans le canton Hoyle à l'est de la mine d'or Hoyle Pond ;
  • relativement aux droits miniers associés à la propriété Colbert/Anglo (présentés en rouge dans les figures 1 et 2). Cette redevance est assortie d'un droit de rachat par Goldcorp de 0,375 % pour un montant total de 500 000 $CAD.

Glencore a accordé une redevance de 1 % NSR à Matamec relativement à la propriété «Bint» (présentés en vert dans les figures 1 et 2), située dans le canton Matheson à l'est de la mine Hoyle Pond.

«Ces résultats sont prometteurs pour la propriété Hoyle-Matheson Royalties», a déclaré André Gauthier, président et chef de la direction de Matamec. «Ils renforcent nos espérances dans le potentiel aurifère de cette propriété».

Guy Desharnais, géo., Ph. D. (OGQ No.1141), est une personne qualifiée selon le règlement NI 43-101; il a révisé et approuvé le contenu technique de ce communiqué.

À propos de Matamec

Matamec Explorations Inc. est une compagnie junior d'exploration minière dont l'activité principale est le développement du gisement d'éléments de terres rares (ÉTR) lourdes de Kipawa en co-entreprise avec Ressources Québec (RQ) à hauteur de 72 % par la Société et de 28 % par RQ, et Toyota Tsusho Corp. (Nagoya, Japon) détient une redevance de 10% sur le profit net dans le gisement. De plus, la Société explore les éléments de terres rares-yttrium-zirconium-niobium-tantale sur sa propriété Zeus sur une distance de 35 km le long du complexe alcalin de Kipawa.

Matamec explore aussi pour l'or, les métaux de base et les métaux du groupe du platine. Son éventail de propriétés aurifères inclut les propriétés Hoyle-Matheson Royalties, Matheson JV et Pelangio situées le long de la stratigraphie de la mine Hoyle Pond et proches de celle-ci dans le riche camp minier aurifère de Timmins en Ontario. En plus, Matamec détient un intérêt indivis dans la propriété Matheson JV (MJV) avec International Explorers and Propectors inc.; cette dernière détient l'autre intérêt indivis de 50 %. Matamec est l'opérateur du MJV. La propriété MJV comprend 60 titres miniers. De plus, la Société détient une redevance NSR de 1% dans la propriété Montclerg, située 48 km au nord-est de Timmins le long de la faille Pipestone.

Au Québec, la Société explore pour les métaux stratégiques, comme le tantale, le lithium et le béryllium sur sa propriété Tansim. Tandis qu'elle explore pour les métaux précieux et les métaux de base sur ses propriétés Sakami, Valmont et Vulcain.

En août 2013, la Société a signé une entente d'option par laquelle Métaux Stratégiques du Canada (CSM) peut acquérir une participation de 50 % dans le projet aurifère Sakami situé à la Baie James au nord du Québec, en dépensant 2 250 000 $CAD en travaux d'exploration sur une période de trois ans. À ce jour, CSM a dépensé plus de 1 550 000 $CAD sur la propriété et doit dépenser 695 000$CAD avant le 16 août 2016. Un des quatre secteurs explorés pour l'or sur la propriété Sakami, le secteur La Pointe, révèle un potentiel aurifère important tel que présenté dans le dernier communiqué du 4 avril 2016.

Le présent communiqué de presse contient de l' « information prospective » au sens de la législation en valeurs mobilières applicable au Canada. Les énoncés prospectifs sont généralement reconnaissables par l'utilisation des termes « pouvoir », « devoir », « continuer », « s'attendre à », « anticiper », « perspective », « prévision », « estimer », « croire », « avoir l'intention de », « prévoir » ou « projeter », ou leur négatif ou des variantes de ces mots, expressions ou déclarations sur lesquels des interventions, des événements et des résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « seront » prises, se produiront ou pourront être réalisés. Les énoncés prospectifs sont basés sur des présomptions qui, de l'opinion de la direction, sont raisonnables au moment où de tels énoncés sont faits. Aucune assurance ne peut être donnée quant à l'exactitude de ces énoncés prospectifs puisque les événements futurs ou résultats réels de la compagnie pourraient différer considérablement de ceux qui sont décrits dans ces énoncés prospectifs. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas accorder une importance indue aux énoncés prospectifs. Bien que Matamec ait tenté de répertorier les facteurs importants par suite desquels les résultats réels pourraient différer considérablement de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs, il peut y avoir d'autres facteurs par suite desquels les résultats pourraient différer de ceux prévus, estimés ou escomptés. Les facteurs par suite desquels les résultats pourraient différer considérablement de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs inclus, sans s'y limiter les facteurs de risque énoncés dans le rapport de gestion de Matamec pour l'année financière se terminant le 31 décembre 2014 ou tout autre document d'information pouvant être consulté sous le profil SEDAR de la compagnie à www.sedar.com. Les renseignements prospectifs qui figurent dans les présentes sont donnés en date du présent communiqué de presse et Matamec n'assume aucune obligation de les mettre à jour, que ce soit pour tenir compte de nouveaux renseignements, de faits ou de résultats futurs ou pour toute autre raison, sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l'exigent.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué.

Figure 1 est disponible à l'adresse suivante : http://media3.marketwire.com/docs/1050986f_Fig1.jpg

Figure 2 est disponible à l'adresse suivante : http://media3.marketwire.com/docs/1050986f_Fig2.jpg

Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/MatamecInc

Visitez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/MatamecInc

Renseignements