Ministère de la Défense nationale

Ministère de la Défense nationale

18 nov. 2011 17h40 HE

Matthew Wilcox est condamné au terme de son procès devant la cour martiale

HALIFAX, NOUVELLE-ECOSSE--(Marketwire - 18 nov. 2011) - Le lieutenant-colonel Louis-Vincent d'Auteuil, juge militaire des Forces canadiennes, a condamné M. Matthew Wilcox à une peine d'emprisonnement de quatre ans moins 76 jours déjà passés en incarcération relativement à la mort par balle du caporal Kevin Megeney.

M. Wilcox purgera sa peine d'emprisonnement à l'établissement de Springhill, en Nouvelle-Écosse.

Le juge a également émis une ordonnance interdisant à M. Wilcox de posséder une arme prohibée, une arme à feu prohibée ou une arme à feu à autorisation restreinte pour le reste de ses jours. Il n'aura pas non plus la possibilité de posséder d'autres armes ou armes à feu pour une période de 10 ans suivant sa libération de prison.

L'incident s'est produit le 6 mars 2007, à l'aérodrome de Kandahar, en Afghanistan. Au moment des faits, M. Wilcox était réserviste au sein du 2e Bataillon, Nova Scotia Highlanders (maintenant connu sous le nom de Cape Breton Highlanders) et détenait le grade de caporal.

Le procès de M. Wilcox devant la cour martiale permanente s'est amorcé le 26 avril 2011, à Halifax. Le 16 novembre 2011, il a été trouvé coupable de négligence criminelle causant la mort et de négligence dans l'exécution d'une tâche militaire. La Cour avait ordonné la suspension des procédures relativement à une accusation d'homicide involontaire plus tôt au cours du procès.

M. Wilcox a subi un précédent procès en cour martiale, entre le 24 novembre 2008 et le 30 septembre 2009, en lien avec le même incident. À l'issue de ce procès, M. Wilcox a été trouvé coupable des deux mêmes accusations. Il avait alors été condamné à une peine d'emprisonnement de quatre ans et à la destitution des Forces canadiennes.

Cette décision de la cour martiale a été infirmée en octobre 2010 après que M. Wilcox en eût appelé avec succès devant la Cour d'appel de la cour martiale du Canada, qui a ordonné la tenue d'un nouveau procès.

Renseignements