MDN inc.
TSX : MDN

MDN inc.

07 nov. 2011 09h02 HE

MDN annonce ses résultats financiers et des profits au troisième trimestre 2011

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 7 nov. 2011) - MDN inc. (« MDN ») (TSX:MDN) annonce la publication de son rapport financier intermédiaire pour le troisième trimestre terminé le 30 septembre 2011. L'analyse de la situation financière par la direction et le rapport financier intermédiaire sont disponibles sur le site Internet de la société (www.mdn-mines.com) et sur SEDAR (www.sedar.com).

Les produits de la société net des charges financières pour le trimestre s'élèvent à 3,6 millions de dollars dont la plus grande partie, soit 3,4 millions de dollars US provient des liquidités disponibles déclarées à la mine Tulawaka et payables selon les termes de l'entente avec African Barrick Gold.

Un gain net attribuable aux actionnaires de 2,0 millions de dollars ou 0,02 $ par action a été comptabilisé comparativement à une perte nette de 494 000 $ ou 0,005 $ par action au cours de la même période de 2010.

La mine d'or Tulawaka, située en Tanzanie a produit 20 160 onces d'or au troisième trimestre de 2011, en hausse de 29 % comparativement aux 15 646 onces du troisième trimestre de 2010. La hausse de la production était le résultat direct du minage de chantiers souterrains à plus haute teneur, soutenu par une disponibilité accrue de l'équipement minier. Cela s'est traduit par une teneur usinée de 6,8 g Au/t, comparativement à 4,1 g Au/t au cours de la période correspondante de l'an dernier, et par de meilleurs taux de récupération.

Les coûts décaissés pour le trimestre étaient de 749 $ par once vendue, les mêmes qu'à la période correspondante de l'an dernier. Les coûts décaissés à ce jour sont de 707 $ l'once, soit 4 % plus élevés qu'à la même période de l'an dernier.

En 2010, les deux participants dans la mine Tulawaka se sont entendus pour l'exécution d'un programme intensif de développement et d'exploration visant à étendre la vie utile de la mine. Ce programme est toujours en place et continue de donner de bons résultats. Au troisième trimestre, l'extension de la vie utile de la mine a été confirmée jusqu'à la fin de 2012 et le programme de forage en cours démontre qu'une extension au-delà de 2012 est probable.

MDN INC
SOMMAIRE DES RÉSULTATS D'EXPLOITATION
Pour les trois mois terminés les 30 septembre
2011 2010
(En milliers de dollars, sauf pour les montants par action)
Produits net des charges financières 3 574 $ (72 )
Frais d'administration 818 $ 588
Gain net (Perte nette) attribuable aux actionnaires de la société 1 984 $ (494 )
Gain net (Perte nette) par action de base et dilué 0,02 $ (0,005 )
Nombre d'actions en circulation (en milliers) 99 976 98 444

Au 30 septembre 2011, le fonds de roulement de la société s'élevait à 9,8 M $ comparativement à 8,3 M $ au 30 juin 2011.

«Un prix de l'or élevé associé à une augmentation de la production d'or a permis à MDN de renouer avec le paiement de redevances provenant de la mine Tulawaka. Cette redevance associée à une gestion plus serrée de nos dépenses a permis de dégager un profit d'opération pour le trimestre et pour les neuf premiers mois de l'année», a déclaré Serge Bureau, président et chef de la direction.

Exploration

Au cours du troisième trimestre de 2011, les forages sur la propriété Ikungu et la cartographie et échantillonnages de la propriété Nikonga ont été les principales activités d'exploration en Tanzanie. Au Québec, les travaux d'exploration au cours du troisième trimestre ont eu lieu sur la propriété Samaqua et nous avons préparé la planification de la campagne de forages de MCGold.

Ikungu: Durant le troisième trimestre 2011, MDN Inc. a foré 2 376 mètres de forages au diamant et 731 mètres de forages à circulation inversée. Un total de 2 312 échantillons ont été envoyés au laboratoire et tous les résultats d'analyses ont été reçus.

La compilation des résultats des 53 forages effectués à ce jour sur quatre kilomètres de la structure Ikungu permet de délimiter quatre zones avec des teneurs d'échantillons plus élevées en or et une épaisseur minimum horizontale de deux mètres. Elles sont formées par les intervalles aurifères autour des trous IKD-45(8,6 g/t Au /14,78 m) section 2230mE, IKD-48 (3,11 g/t Au /9,50 m) section 2830mE et IKD-51 (3,39 g/t Au /7,05 m) section 3190mE.
L'épaississement marqué de la structure en profondeur ouvre un potentiel important pour l'identification de ressources dans ces secteurs.

Nikonga: MDN a procédé à un premier échantillonnage de surface lors de la campagne de cartographie et les résultats sont jugés très encourageants. Dans le secteur est, des teneurs variant de 4 g/t d'or jusqu'à une teneur maximale de 33 g/t d'or ont été identifiées. Les résultats à haute teneur en or (plus de 20 g/t d'or) et l'environnement géologique de cette propriété nous permettent de faire un parallèle avec la situation que nous avions au moment de l'acquisition par MDN du projet Ikungu en 2008.

MCGold : Au cours du troisième trimestre nous avons préparé la prochaine campagne sur ce projet. Les travaux de forage ont débuté le 17 octobre 2011 et compteront dix forages variant de 200 à 400 mètres de long pour un total de 3 250 mètres linéaires répartis sur huit sections. Le programme vérifiera sur un espacement régulier l'extension ouest de la ressource sur plus de un km.

Samaqua : MDN contrôle 98 km2 de terrains couvrant une anomalie géophysique similaire à celle associée à la mine de niobium de Niobec. Cette signature magnétique se situe à 23 km au sud-est du gîte de Crevier et à 130 km au nord-ouest de la mine de Niobec. Une campagne de prospection a été entreprise durant le mois de juillet 2011. Des affleurements de type syénite à carbonate ou à néphéline ont été trouvés 300 mètres au sud des derniers forages effectués sur la propriété Crevier. Des teneurs de 2 274 ppm Nb2O5 et 256 ppm Ta2O5 ont été obtenues. Ces affleurements indiquent que le dyke de Crevier avec des teneurs comparable au gîte principal s'étend sur 300 mètres additionnels vers le SE.

Sur les propriétés Samaqua et Crevier SE, il existe des dykes de syéno-granite généralement orientés NW-SE qui sont plus enrichis en baryum (Ba), strontium (Sr) et zirconium (Zr). La compilation des teneurs en Ba montre des regroupements aux environs de l'anomalie magnétique circulaire et le long de l'extension du gîte de Crevier. Ceux-ci pourraient être la signature de la présence d'intrusif alcalin ou carbonatitique dans ces secteurs.

Développement du projet Crevier

L'étude de faisabilité commencée au début de 2010 suit son cours. Toutefois un retard au niveau de la préparation et de l'exécution du test en usinage pilote a provoqué un report dans la préparation générale de l'étude de faisabilité.

Au cours du troisième trimestre, les principales activités ont porté sur le développement métallurgique et la recherche d'un partenaire stratégique.

En ce qui concerne le développement métallurgique, les travaux ont principalement été consacrés à l'analyse des résultats, à l'explication et la compréhension des différences entre les résultats du test pilote et les tests en laboratoire. Des différences au niveau du facteur de récupération pour le niobium et le tantale et des différences au niveau de la quantité de produits chimiques utilisés pour le traitement du minerai ont nécessité l'ajout de travaux complémentaires.

Ces travaux complémentaires complétés au cours du troisième trimestre n'ont pu expliquer à notre satisfaction les différences observées entre les tests en laboratoire effectués en 2010 par SGS Lakefield et les résultats obtenus au cours du test en usine pilote toujours effectués par le même consultant. Une récupération moindre et variable d'un essai à l'autre et l'ajout important de réactifs chimiques au procédé de flottation (résultant en un coût de traitement plus élevé) nécessitent à notre avis d'être expliqués et corrigés avant que nous passions à l'étape finale de l'étude de faisabilité.

SGS qui est responsable de cette partie des travaux recommande qu'une série de tests soit ajoutée à notre programme de travail pour mieux définir certains paramètres de la métallurgie du procédé de flottation du minerai. L'ajout de ces travaux aura comme conséquence de retarder la cédule de l'étude de faisabilité et la cédule de l'ensemble du développement du projet et elle sera revue en conséquence au cours des prochaines semaines.

«Malgré ce retard dans la préparation de l'étude de faisabilité, nous confirmons toujours notre confiance et intérêt dans le développement du projet Crevier. Mon expérience dans l'industrie minière me dicte qu'il vaut mieux prendre le temps nécessaire aux étapes de la planification et du design et ainsi assurer notre succès lors de la mise en production de la mine», a commenté Serge Bureau, président et chef de la direction de MDN.

L'un des objectifs du test pilote était la production de concentré enrichi en niobium et tantale. Cet aspect de notre programme a été concluant et satisfaisant et nous permet de poursuivre le développement au niveau du traitement hydro métallurgique, seconde phase du traitement après la flottation. Le plan de travail a été développé par SGS Lakefield, une proposition de travail a été acceptée par MDN et les travaux sont actuellement en cours. Cette partie du programme permettra de compléter l'ensemble du procédé de traitement de minerai et nous permettra de commencer le design de la raffinerie et l'évaluation des coûts qui y sont reliés.

Toujours dans le cadre du développement du projet Crevier et conjointement avec PriceWaterhouseCoopers Corporate Finance (PWCCF), MDN a poursuivi sa recherche d'un partenaire stratégique qui viendra supporter les prochaines phases du développement du projet Crevier.

Les bureaux de PWCCF en Asie, Amérique du Nord et du Sud et d'Europe de l'Est ont servi de points de contacts avec les différents investisseurs identifiés. Plusieurs ententes de confidentialité ont été signées avec différents groupes. L'évaluation par les investisseurs et groupes intéressés est en cours.

Le 1er janvier 2011, les Normes internationales d'information financières (les «IFRS») sont devenues les PCGR du Canada pour les entreprises ayant une obligation d'information du public. Ainsi, les états financiers intermédiaires et annuels de MDN Inc. sont présentés conformément aux IFRS depuis le 1er janvier 2011 et les chiffres comparatifs de 2010 ont été retraités selon les normes IFRS.

Marc Boisvert, ingénieur géologue, vice-président – Exploration est une personne qualifiée selon le Règlement 43-101 et a revu l'information technique et scientifique de ce communiqué de presse.

À propos de MDN

MDN inc. (TSX:MDN) est une société d'exploration et de développement minier qui dispose des ressources financières adéquates pour développer ses projets au Québec et en Tanzanie. La société demeure également active dans la recherche de nouvelles opportunités d'affaires pouvant augmenter la valeur de l'avoir des actionnaires. En plus de sa participation de 30 % dans la mine d'or Tulawaka, MDN est opérateur et détenteur d'un intérêt majoritaire dans des permis d'exploration totalisant 757 km2 à proximité de la mine Tulawaka. MDN inc. possède aussi une participation de 72,5% dans Minéraux Crevier, qui détient une ressource de niobium et de tantale, conforme à la Norme canadienne 43-101, localisée au Lac St-Jean (Québec). MDN a une option lui permettant d'accroître son intérêt dans Minéraux Crevier jusqu'à 87,5%. Des informations additionnelles peuvent être trouvées sur le site internet de MDN au www.mdn-mines.com.

Le projet Tulawaka est une coparticipation contractuelle entre MDN (participation de 30 %) et Pangea Goldfields Inc. (participation de 70 %), une filiale indirecte détenue à part entière par African Barrick Gold plc, exploitant du projet et propriétaire par le biais de sa filiale Pangea Minerals Ltd. L'information publiée concernant la mine d'or Tulawaka est basée sur l'information fournie par l'exploitant.

Énoncés prospectifs

Tous les énoncés dans ce communiqué qui ne sont pas des faits historiques et qui font référence à des événements ou des développements que la société prévoit sont des énoncés prospectifs. Bien que la société soit d'avis que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs se fondent sur des hypothèses raisonnables, ces énoncés ne garantissent pas les résultats futurs et les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs. Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs sont plus amplement décrits dans la plus récente notice annuelle de la société déposée sur SEDAR, laquelle fournit également d'autres hypothèses générales en lien avec ces énoncés. Les investisseurs et les autres lecteurs qui se fondent sur les énoncés prospectifs de la société devraient porter une attention particulière aux facteurs mentionnés dans la notice annuelle ainsi qu'aux incertitudes qu'ils sous-tendent et aux risques qu'ils comportent. La société est d'avis que les attentes reflétées dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, mais il n'y a aucune garantie que ces attentes s'avéreront exactes et par conséquent, l'on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs compris dans ce communiqué. Ces énoncés sont établis en date du présent communiqué de presse.

Renseignements

  • M. Serge Bureau, Ing.
    Président et chef de la direction
    MDN inc.
    514 866-6500, poste 221

    Marc Boisvert, Ing.
    Vice-président Exploration
    MDN inc.
    514 866-6500, poste 227

    Nicole Blanchard, Relations avec les investisseurs
    Sun International Communications
    450-973-6600
    nicole.blanchard@isuncomm.com