MDN Inc.
TSX : MDN

MDN Inc.

13 août 2012 08h30 HE

MDN annonce ses résultats financiers pour le second trimestre de 2012

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 13 août 2012) - MDN inc. (« MDN »)(TSX:MDN) annonce ses résultats financiers pour le second trimestre terminé le 30 juin 2012. L'analyse de la situation financière par la direction et le rapport financier intermédiaire seront disponibles mardi le 14 août 2012, sur le site Internet de la Société (www.mdn-mines.com) et sur SEDAR (www.sedar.com).

Une perte nette de 583 820 $ ou 0,006 $ par action a été comptabilisée au deuxième trimestre comparativement à une perte nette de 154 462 $ ou 0,003 $ par action au cours de la même période de 2011. Les produits de MDN sont historiquement attribuables aux redevances provenant de l'exploitation de la mine d'or Tulawaka en Tanzanie. Au cours du premier semestre, dû à des dépenses en capital de 9,6 millions $US, soit 3 % plus élevées que pour la même période en 2011, et à une production aurifère moindre, la distribution des redevances pour MDN au premier semestre de 2012 totalise 313 144 $ comparativement à 1 187 830 $ au premier semestre de 2011. Au 30 juin 2012, le fonds de roulement de la Société s'élevait à 7,73 millions $.

SOMMAIRE DES RÉSULTATS FINANCIERS
(En milliers de dollars, sauf pour les montants par action)
Pour les périodes terminées le 30 juin
Q2-2012

Q2-2011

6 mois 2012

6 mois 2011
Produits totaux net des charges financières 363 1 272 312 1 254
Frais administration 981 1 069 1 874 1 877
Perte nette attribuable aux actionnaires de la Société (584 ) (154 ) (2 221 ) (794 )
Perte net par action de base (0,006 ) (0,003 ) (0,02 ) (0,009 )
Nombre d'actions en circulation (en milliers) 101 527 99 976 101 527 99 976

La mine Tulawaka

La production aurifère totale de la mine Tulawaka a été de 10 537 onces au second trimestre comparativement à 21 517 au trimestre équivalent en 2011. Les coûts directs d'opération ont été pour le trimestre de 1 305 $ US par once vendue comparativement à 645 $ US au trimestre correspondant de 2011. Cette augmentation de coût est principalement due à un niveau de production plus bas, une augmentation de l'activité de minage de minerais à basse teneur en surface et cela combiné à des coûts plus élevés pour la maintenance d'une flotte d'équipements miniers vieillissants et à une augmentation générale des coûts d'administration.

Les dépenses en capital au cours du premier semestre ont totalisé 9,6 millions $US dont $5.5 millions pour le développement souterrain et le forage d'exploration sur les extensions du gisement et $4.1 millions pour le capital de soutien de la mine.

Remplacement des réserves et prolongation de la durée de vie de la mine

Africain Barrick Gold («ABG») a poursuivit son programme d'exploration sous terre. Elle a annoncé le remplacement des réserves exploitées au cours du premier semestre de 2012 et le prolongement de la durée de vie de la mine jusqu'en 2013. Le forage au diamant se poursuit pour vérifier la profondeur, la plongée et les extensions des veines minéralisées entre les niveaux 10 et 12, sous les réserves actuelles de la Zone Est. MDN demeure confiants de prolonger la durée de vie de la mine.

(Référence communiqué de presse daté du 23 juillet 2012)

Travaux d'exploration en Tanzanie

Nikonga

Au cours du second trimestre, un deuxième programme de forage a débuté sur le projet Nikonga le 11 juin 2012. Au 30 juin, nous avions foré 793 mètres sur un programme planifié de 1 850 m. Un total de 4 trous sont complétés (NKD-03,04, 05 et 06) et l'échantillonnage est en cours.

L'objectif de ce programme est de vérifier les extensions du forage NKD-02 (12,3 g/t Au sur 4,2m et 10,9 g/t Au sur 4,9m) de la zone Keseria Principale avec 7 forages additionnels. Deux forages sont prévus, plus au nord, avec comme objectif de vérifier la structure parallèle Keseria Nord déjà recoupée par le forage NKRC-14 (14,5 g/t Au / 2m). De plus un forage additionnel vérifiera l'anomalie de sols localisée dans la partie nord de la propriété, endroit où, les sols révèlent les plus fortes valeurs sur la propriété.

Un levé magnétique au sol fut complété pour un total de 177 Km de lignes espacées au 100 mètres pour couvrir une superficie de 16 km2.

Ikungu Est

MDN a acquis des terrains miniers localisés à l'est de sa propriété Ikungu en Tanzanie. La nouvelle propriété couvre une superficie de 133,33 km2 et MDN en détient le contrôle à 100 %. La demande d'obtention des terrains a été accordée à MDN par le Ministère de l'Énergie et des Minéraux de la République Unifiée de la Tanzanie.

La compilation géologique de l'information disponible et l'interprétation des données par les géologues de MDN suggèrent que l'extension est de la structure aurifère Ikungu se poursuit, sur ces nouveaux titres miniers. L'acquisition de ces terrains permettra à MDN d'explorer 15 km additionnels le long de la structure Ikungu. Cette nouvelle propriété couvre une large portion du territoire localisé entre la propriété Ikungu et l'exploitation aurifère artisanale « Magarombe », laquelle est dans l'alignement de la mine coloniale « Buhemba ». Cette mine a produit 393 000 tonnes de minerai à une teneur de 12 g/t Au.

Un programme de cartographie et de prospection est en cours. De plus, afin d'accélérer les travaux d'exploration sur la propriété principale Ikungu et de définir des ressources 43-101, MDN est actuellement à la recherche d'un partenaire financier.

Développement du projet Crevier.

Tout au long du premier semestre, nous avons continué avec le développement de l'étude de faisabilité du projet Crevier. Les dépenses pour le deuxième trimestre ont totalisé $ 246 725 et les efforts se sont concentrés sur le développement du traitement métallurgique. Au niveau du développement du procédé de flottation, un second test métallurgique en usine pilote est prévu au cours du deuxième semestre de 2012 afin de compléter l'étude de faisabilité en 2013.

Au niveau de l'hydrométallurgie, le programme se poursuit tel que prévue et jusqu'à maintenant, les résultats des tests tendent à confirmer les hypothèses utilisées lors de la préparation de l'Étude Économique Préliminaire du projet Crevier et montrent que nous pourrions avoir une amélioration des paramètres utilisés.

Marc Boisvert, ingénieur géologue, vice-président - Exploration est une personne qualifiée selon le Règlement 43-101 et a revu l'information technique et scientifique de ce communiqué de presse.

À propos de MDN

MDN Inc. (TSX:MDN) est une société d'exploration et de développement minier avec des propriétés situées au Québec et en Tanzanie. La mine d'or Tulawaka est une coparticipation contractuelle entre MDN (intérêt participatif de 30 %) et Pangea Goldfields Inc. (70 %), une filiale indirecte détenue à part entière par ABG, gestionnaire du projet et propriétaire par le biais de sa filiale Pangea Minerals Ltd. L'information publiée concernant Tulawaka est basée sur l'information fournie par ABG. MDN Inc. détient aussi une participation de 72,5 % dans Minéraux Crevier Inc. qui détient une ressource de Niobium et de Tantale conforme à la Norme canadienne NI 43-101 et localisée au Lac-Saint-Jean (Québec).

Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/MDN_INC

RSS : http://www.mdn-mines.com/fr/rss/

Énoncés prospectifs

Tous les énoncés dans ce communiqué qui ne sont pas des faits historiques et qui font référence à des événements ou des développements que la société prévoit sont des énoncés prospectifs. Bien que la société soit d'avis que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs se fondent sur des hypothèses raisonnables, ces énoncés ne garantissent pas les résultats futurs et les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs. Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs sont plus amplement décrits dans la plus récente notice annuelle de la société déposée sur SEDAR, laquelle fournit également d'autres hypothèses générales en lien avec ces énoncés. Les investisseurs et les autres lecteurs qui se fondent sur les énoncés prospectifs de la société devraient porter une attention particulière aux facteurs mentionnés dans la notice annuelle ainsi qu'aux incertitudes qu'ils sous-tendent et aux risques qu'ils comportent. La société est d'avis que les attentes reflétées dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, mais il n'y a aucune garantie que ces attentes s'avéreront exactes et par conséquent, l'on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs compris dans ce communiqué. Ces énoncés sont établis en date du présent communiqué de presse.

Renseignements