MDN inc.
TSX : MDN

MDN inc.

31 mars 2014 08h34 HE

MDN inc. augmente les évidences pour un système aurifère de grandes dimensions pour son projet Nikonga

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 31 mars 2014) - MDN inc. (« MDN ») (TSX:MDN) a complété l'interprétation des travaux de terrains de 2013 sur la propriété Nikonga. Les travaux indiquent que les découvertes par forage en 2012 feraient partie d'un même système aurifère de 2.0 km de diamètre. Les levés géochimiques des sols combinés au levé du taux d'acidité des sols délimitent une zone circulaire enrichie en or-cuivre et molybdène associée à une hausse de l'acidité des sols. Cette anomalie des sols recouvre toutes les intersections aurifères obtenues en 2012 qui varient de 1,86 g/t Au à 14,5 g/t Au et entre 1m et 10m.

Nous savons par les forages de 2012 que la minéralisation est associée à des veines de quartz-tourmaline et à des zones de volcaniques cisaillées avec veinules de quarts et sulfures situés entre des dykes felsiques de quarts et feldspath porphyrique.

La cartographie des affleurements, la géologie des forages combinées au levé magnétique terrestre indiquent la présence d'un corridor de déformation d'une largeur de plus de 1 km et qui traverse la propriété d'est en ouest sur une distance de plus de 7 km. Ce corridor renferme des roches foliées, schisteuses et cisaillées. Le corridor forme le contact entre des roches volcaniques mafiques du groupe de Nyanzian et les sédiments du groupe de Kavirondian. Ces derniers sont considérés comme étant l'équivalent des sédiments du Timiskaming du camp minier de Timmins, Ontario, Canada. Une caractéristique importante reconnue que les grandes mines d'or possèdent.

Cibles de forage : Plusieurs linéaments où les sols sont enrichis en or ont été détectés à l'intérieur de la zone plus acide et au cœur de l'anomalie Au-Cu-Mo. Ces linéaments varient de 500 mètres à plus de 1.5 km de longueur et sont parallèles entre eux. Ils constituent des cibles de forage de qualité ou des veines aurifères de quartz-tourmaline de même que des cisaillements avec sulfures pourraient y être découverts. D'ailleurs, certains de ces linéaments coïncident avec les intersections aurifères obtenues par forage en 2012. Tous ces linéaments constituent des cibles de forages de qualité pour la découverte de zones aurifères additionnelles.

Intersections recoupées en 2012 et associées à ces linéaments

Les résultats de forage NKD-05 (9,88 g/t Au / 4,2 m) et NKD-04 (1,73 g/t Au / 12,35 m incluant 17,35 g/t Au / 1 m) confirment la découverte de MDN du forage NKD-02 avec 12,3 g/t Au / 4,2 m et 10,9 g/t Au / 4,9 m (communique du 27 mars 2012) dans la partie sud. Les forages IKD-07 (1,39 g/t Au /2,6m et 2,6 g/t Au / 3,0m) adjacents au forage NKRC-14 (14,5 g/t Au sur 2,00 m et 9,34 g/t Au sur 1,0 m) confirment des structures plus au nord.

En addition aux nombreux linéaments aurifères et à la dimension de 2.0 km de diamètre de l'anomalie des sols enrichie en or, cuivre et molybdène, la présence des éléments suivants permet de faire un parallèle avec le camp minier de Timmins au Canada, un district qui est l'hôte de plusieurs mines d'or de classe mondiale. Ces similarités avec les grands gisements de Timmins viennent appuyer les évidences de terrains pour un système de grande dimension.

(1) Présence de veine de quartz-tourmaline et de cisaillement pyriteux aurifère entre des dykes de porphyres felsiques. La présence de porphyre felsic est une caractéristique importante des trois plus grands gisements d'or à Timmins.
(2) Un enrichissement des sols en or-cuivre et molybdène pour former une anomalie circulaire de 2 km de diamètre. La plus grande mine d'or au Canada, la mine Hollinger (plus de 19 millions d'onces d'or) est enrichie des mêmes éléments.
(3) Un corridor de déformation marquant le contact volcanique et sédiment qui pourrait être une discontinuité régionale. Comme pour les gisements d'or de l'Abitibi et l'ouest de l'Australie, ces derniers sont situés près d'une discontinuité.
(4) La présence à Nikonga de sédiments de type Timiskaming qui sont considérés comme une caractéristique qui se trouve à proximité des grands gisements.

Ces observations géologiques permettent de faire un parallèle avec les types de gisement aurifère de la région de Timmins au Canada, et plus particulièrement avec la mine Hollinger-McIntire, Dome et Pamour qui sont des gisements de classe mondiale associée à des dykes porphyriques et/ou un intrusif porphyrique. Ces mines sont en bordure d'une discontinuité au contact de roches volcaniques et de sédimentaires.

Avec un projet aurifère de cette qualité, nous continuons la recherche de partenaire pour 2014 et/ou de financements appropriés lorsque les économies de marché reprendront.

A propos MDN (TSX:MDN)

MDN inc. est une société d'exploration et de développement miniers avec des propriétés situées au Québec et en Tanzanie. Au Québec, MDN détient une participation de 72,5 % dans la compagnie Les Minéraux Crevier inc. qui possède une ressource de niobium et de tantale qui est conforme à la norme canadienne NI 43-101 et qui fait présentement l'objet d'une étude de faisabilité.

Marc Boisvert, Président et Chef de la Direction agit comme personne qualifiée telle que définie selon la norme canadienne NI 43-101. Il a revu les informations techniques et scientifiques de ce communiqué de presse.

Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/MDN_INC

RSS : http://www.mdn-mines.com/fr/rss/

Énoncés prospectifs

Tous les énoncés dans ce communiqué qui ne sont pas des faits historiques et qui font référence à des événements ou des développements que la société prévoit sont des énoncés prospectifs. Bien que la société soit d'avis que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs se fondent sur des hypothèses raisonnables, incluant sans s'y limiter, Ces énoncés ne garantissent pas les résultats futurs et les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs. Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs sont plus amplement décrits dans la plus récente notice annuelle de la société déposée sur SEDAR, laquelle fournit également d'autres hypothèses générales en lien avec ces énoncés. Les investisseurs et les autres lecteurs qui se fondent sur les énoncés prospectifs de la société devraient porter une attention particulière aux facteurs mentionnés dans la notice annuelle ainsi qu'aux incertitudes qu'ils sous-tendent et aux risques qu'ils comportent. La société est d'avis que les attentes reflétées dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, mais il n'y a aucune garantie que ces attentes s'avéreront exactes et par conséquent, l'on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs compris dans ce communiqué. Ces énoncés sont établis en date du présent communiqué de presse.

Renseignements