Le Cabinet Salehabadi, Avocats

Le Cabinet Salehabadi, Avocats

01 sept. 2011 16h11 HE

Me Amélia Salehabadi, qui enseigne le droit du sport à l'Université de Montréal, réagit vivement au décès malheureux du joueur de hockey, Wade Blake

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 1 sept. 2011) -

"Il est impérativement le temps de cesser de traiter les athlètes comme des vaches à lait ou comme de vulgaires biens de consommation. Le temps du sport-spectacle à outrance est bien révolu".

La sortie médiatique de Me Salehabadi sur le monde du sport professionnel survient à la suite du décès troublant de Wade Blake annoncé hier. Me Salehabadi souligne que ce décès est le troisième dans la LNH depuis moins d'un an, suite au désespoir ou un mal de vivre profond.

« Oui le business du sport représente actuellement plus de 3% du PIB international, mais la mise à mort suite aux spectacles sportifs date du temps des gladiateurs romain et aurait du disparaître avec eux ».

Par ailleurs, Me Salehabadi souligne la responsabilité éventuelle civile et pénale des acteurs du sport, notamment les administrateurs des fédérations ou ligues sportives ainsi que les dirigeants des clubs pour leur rôle actif ou passif dans la marchandisation de «leur» joueur au détriment de leur santé, aussi bien physique que mentale.

« Puisque ces fédérations et ligues ne sont pas capables de s'auto réglementer dans ces matières, notamment la violence physique et psychologique des joueurs, il est temps de penser à réglementer ces secteurs à l'instar d'autres pays ».

Renseignements