Journée mondiale de l'enfance



20 nov. 2012 16h42 HE

Message du ministre Fantino pour la Journée mondiale de l'enfance

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 20 nov. 2012) - Les enfants des pays en développement ne sont pas différents des enfants canadiens : ils veulent apprendre et jouer et ils espèrent faire quelque chose d'important lorsqu'ils seront grands. Or, près de sept millions d'enfants dans les pays en développement meurent encore de maladies qui auraient pu être évitées - comme la pneumonie, la diarrhée, le paludisme et la rougeole - avant d'avoir atteint l'âge de cinq ans.

Les enfants peuvent accomplir de grandes choses lorsqu'ils grandissent dans des conditions favorables, c'est-à-dire lorsqu'ils ont assez de nourriture et d'eau pour commencer leur vie en santé, qu'ils ont les mêmes occasions d'apprendre et qu'ils ne sont pas menacés de violence et d'exploitation, deux éléments auxquels aucun garçon ni aucune fille ne devrait faire face. Les enfants sont notre avenir.

Pour survivre et s'épanouir, les enfants ont besoin d'aide. Ils doivent également recevoir une éducation, avoir la chance de développer leurs compétences afin de tirer pleinement parti de leur potentiel, et être en santé et en sécurité.

Le Canada aide les enfants des pays en développement depuis de nombreuses années. L'objectif du Canada consiste à assurer la santé des femmes et des enfants, à améliorer l'accès des enfants à une éducation de qualité et à les protéger de la violence, des mauvais traitements et de l'exploitation. Le gouvernement du Canada concentre plus particulièrement ses efforts sur les problèmes que les filles doivent surmonter dans chacun de ces secteurs prioritaires.

La santé de l'enfant est intimement liée à celle de la mère. C'est pourquoi le premier ministre a lancé l'Initiative de Muskoka sur la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants [http://www.acdi-cida.gc.ca/acdi-cida/ACDI-CIDA.nsf/fra/FRA-127113657-MH7] lors du Sommet du G8 de 2010. Des dirigeants mondiaux avaient convenu de conjuguer leurs efforts pour prévenir le décès de 64 000 mères et de 1,3 million d'enfants de moins de cinq ans. Notre gouvernement cherche principalement à donner aux mères et aux enfants ce dont ils ont le plus besoin : une meilleure nutrition, des systèmes de santé plus solides, un accès à des soins obstétricaux de qualité et de meilleurs soins de santé en général.

Nous savons que la santé a des répercussions sur la capacité d'apprentissage des enfants, mais aussi que l'éducation donne aux enfants et aux jeunes les connaissances et les outils dont ils ont besoin pour devenir des adultes productifs et en santé. Le Canada croit que toutes les filles et tous les garçons devraient pouvoir fréquenter l'école et apprendre, et ce, à l'abri de la violence et de l'exploitation. Nous travaillons avec les gouvernements des pays en développement à renforcer leurs systèmes éducatifs, de façon à ce qu'ils puissent planifier leur avenir et s'assurer que les enfants reçoivent une éducation de qualité.

Investir dans l'avenir des enfants et des jeunes est l'un des meilleurs investissements que nous puissions faire.

En effet, les bienfaits d'une jeunesse en santé, éduquée et productive sont nombreux et durables pour la société. De plus, ces bienfaits ne se limitent pas seulement à la génération actuelle, mais touchent également les générations futures qui seront mieux armées pour bâtir des économies et des sociétés plus robustes et résilientes dans l'ensemble du monde.

Julian Fantino

Ministre de la Coopération internationale

Renseignements

  • Daniel Bezalel Richardsen
    Attaché de presse
    Cabinet du ministre de la Coopération internationale
    819-953-6238
    danielbezalel.richardsen@acdi-cida.gc.ca

    Bureau des relations avec les médias
    Agence canadienne de développement international (ACDI)
    819-953-6534
    media@acdi-cida.gc.ca
    Suivez-nous sur Twitter : @ACDI_CA