Développement économique Canada

Développement économique Canada

19 déc. 2011 14h30 HE

Métal Bernard obtient l'aide financière du gouvernement du Canada pour acquérir de l'équipement spécialisé

SAINT-LAMBERT-DE-LAUZON, QUÉBEC--(Marketwire - 19 déc. 2011) - Le député de Lotbinière-Chutes-de-la-Chaudière à la Chambre des communes, M. Jacques Gourde, a annoncé aujourd'hui, au nom du ministre des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités et ministre de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, l'honorable Denis Lebel, que l'entreprise Métal Bernard Inc. a obtenu une aide financière pour faire l'acquisition d'équipement de pointe.

« Notre gouvernement est déterminé à aider les entreprises du Québec à se développer pour créer plus d'emplois. Des investissements comme celui que nous effectuons dans Métal Bernard favorisent la productivité des entreprises canadiennes et la compétitivité économique du pays », a déclaré M. Gourde.

Métal Bernard, qui se spécialise dans la transformation du métal, est un fleuron de l'économie de Chaudière-Appalaches. Sa clientèle, qui lui confie en sous-traitance la fabrication de pièces diverses, est composée d'entreprises du secteur du transport routier et ferroviaire, dont la majorité exporte ses produits à l'étranger. Métal Bernard est aussi l'une des seules entreprises au Québec à découper, à plier, à rouler, et à souder, sous le même toit, des feuilles de métal de grande dimension.

À propos de l'Initiative ponctuelle de renforcement des économies forestières du Québec (IPREFQ)

La contribution annoncée aujourd'hui s'élève à 375 000 $ et est remboursable. Elle est consentie en vertu de l'Initiative ponctuelle de renforcement des économies forestières du Québec (IPREFQ) de Développement économique Canada.

En vigueur depuis juin 2010, l'IPREFQ vise à aider les collectivités touchées par la crise forestière à diversifier leur économie pour préserver leur croissance, ainsi qu'à créer et maintenir des emplois. Elle a également pour objectif d'épauler les PME établies dans ces collectivités pour assurer leur développement durable.

Le gouvernement du Canada a annoncé, le 14 juillet dernier, l'intention d'allouer 20 millions de dollars supplémentaires pour soutenir financièrement sur deux ans, soit en 2011 et 2012, le secteur québécois de la sylviculture.

Cette mesure s'ajoute à plusieurs autres que le gouvernement du Canada a prises au cours des derniers mois pour combattre la crise forestière. Rappelons, entre autres, le Fonds d'adaptation des collectivités qui était doté d'un budget de un milliard de dollars réparti sur deux ans pour atténuer les répercussions de cette crise, le Programme d'écologisation des pâtes et papiers auquel a été alloué un budget de un milliard de dollars pour permettre aux entreprises d'amorcer la réalisation de projets respectueux de l'environnement, et le versement, en collaboration avec le gouvernement du Québec, de 230 millions de dollars pour la réalisation de travaux sylvicoles et la restauration de ponts et de ponceaux situés sur les chemins multiusages en milieu forestier. Les travailleurs ont eux aussi reçu leur juste part si l'on tient compte des nombreuses mesures adoptées par le gouvernement, les plus généreuses de l'histoire, pour leur venir en aide pendant la crise économique.

Pour rester au fait des dernières nouvelles de Développement économique Canada, consultez le site www.dec-ced.gc.ca ou abonnez-vous au compte Twitter @DevEconCan

Renseignements