Métaux Stratégiques du Canada
TSX CROISSANCE : CJC
FRANKFURT : YXEN
OTCBB : CJCFF

Métaux Stratégiques du Canada

05 déc. 2013 13h00 HE

Métaux Stratégiques du Canada acquiert le projet Apple adjacent à la propriété Sakami, qui couvre 75 km2 de formation à fort potentiel aurifère

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 5 déc. 2013) - Métaux Stratégiques du Canada (« Métaux Stratégiques » ou « la Société ») (TSX CROISSANCE:CJC)(FRANCFORT:YXEN)(OTCBB:CJCFF) est très heureuse d'annoncer la signature, aujourd'hui, d'une entente formelle avec Ressources Strateco inc. (« Strateco ») (TSX CROISSANCE:RSC) pour l'acquisition de la propriété Apple, située dans la région de la Baie-James au nord du Québec.

En vertu de l'entente prenant effet immédiatement, Métaux Stratégiques acquiert 100 % de la propriété Apple que détenait Strateco à 100 % en contrepartie d'un paiement en espèce de 10 000 $ et l'émission de 4 000 000 d'actions ordinaires de la Société. L'entente est aussi assujettie d'une redevance de 2 % du produit net de fonderie (NSR), en faveur de Mines Virginia inc., dont 1 % est rachetable pour 1 000 000 $. L'entente est sujette à l'approbation des autorités réglementaires. Les actions ordinaires émises à Strateco, seront soumises à des périodes de restriction de revente se détaillant comme suit :

  • 800 000 d'actions ordinaires 4 mois suivant l'approbation finale de la bourse de croissance TSX;
  • 800 000 d'actions ordinaires 9 mois suivant l'approbation finale de la bourse de croissance TSX;
  • 800 000 d'actions ordinaires 12 mois suivant l'approbation finale de la bourse de croissance TSX;
  • 800 000 d'actions ordinaires 18 mois suivant l'approbation finale de la bourse de croissance TSX; et
  • 800 000 d'actions ordinaires 24 mois suivant l'approbation finale de la bourse de croissance TSX.

La propriété Apple est constituée de 147 titres miniers couvrant 75 km2 et est située 80 km au sud-est de Radisson sur le territoire de la Baie-James. La propriété est accessible via une route d'hiver de 40 km à partir de la route pavée de la Baie-James au km 510. L'été, on peut y avoir accès par bateau à partir de la route Trans-Taïga.

Le projet couvre une partie de la Formation Apple reconnue au début des années 1970 pour la découverte de plusieurs lentilles de conglomérats à cailloux de quartz et à matrice uranifère et pyriteuse couvrant une vaste étendue.

Le gîte d'uranium Apple a de fait, été découvert en 1971 lors d'un levé aéroporté. Il s'en est suivi une campagne d'exploration exhaustive menée conjointement par The International Nickel Company of Canada Limited (« INCO ») et la Société de développement de la Baie-James de 1972 à 1975, INCO étant l'opérateur. Au total, 65 forages ont été complétés pour un total de 14 000 mètres. Les conglomérats uranifères ont été retracés sur 8 kilomètres selon un axe est-ouest.

En 1974, INCO a procédé à une estimation des ressources sur une portion couvrant sept zones à pendage sub-vertical sur un kilomètre de distance. Le calcul historique fait état d'un total de 9 365 000 tonnes titrant 0,054 % U3O8 soit 1,08 lb/tonne pour un total de 10,1 millions de livres (GM 57894). De ces ressources 4,3 M de tonnes ont été classées prouvées et probables et 5,0 M de tonnes comme possibles (une personne qualifiée n'a pas effectué suffisamment de travail pour pouvoir classer actuellement les estimations historiques comme des ressources minérales, l'émetteur ne considère pas actuellement les estimations historiques comme des ressources minérales). La littérature (Robertson et al. 1986) fait état d'un tonnage évalué à 8,5 M de tonnes à 0,052 % U3O8 (8,8 M livres U3O8) compris dans une enveloppe de 6 mètres de largeur par 1 kilomètre de longueur, jusqu'à une profondeur de 300 mètres, le gîte demeurant totalement ouvert en profondeur (une personne qualifiée n'a pas effectué suffisamment de travail pour pouvoir classer actuellement les estimations historiques comme des ressources minérales, l'émetteur ne considère pas actuellement les estimations historiques comme des ressources minérales). Une corrélation a été établie entre les plus hautes teneurs en uranium et le contenu en pyrite. INCO a abandonné la propriété en 1975.

Nonobstant les travaux effectués par la suite pour l'uranium par Strateco, la propriété a été explorée entre 1998 et 2001 par Mines d'Or Virginia pour en évaluer le potentiel aurifère. Des indices forts intéressants y ont été découverts, mais aucun forage n'y a été effectué.

De ces indices, l'on peut noter l'indice Buck découvert en 1998, et localisé dans une formation de fer, et ayant rapporté jusqu'à 20,15g/t Au et 2,59 g/t sur 3,5 mètres en rainure. D'ailleurs, un autre indice découvert au contact de roches volcaniques et d'une pegmatite a été découvert à l'été 2000 et a rapporté respectivement 23,82 g/t Au et 4,73 g/t Au en échantillons choisis.

De plus, plusieurs horizons ultramafiques ayant rapporté des valeurs anomales en EGP (Platine et Palladium) ont été identifiés lors des travaux effectués en 2000. Les meilleurs résultats sont 491 ppb Pt et 2347 ppb Pd.

On note aussi la présence de pegmatite albitisées au coeur quartzeux possédant une auréole de tourmalinisation intense et pénétrative, de cristaux de béryl prismatiques et la proximité de roches ultramafiques avec minéralisations chromifères (de l'actinote chromifère a été observe dans des roches ultramafiques skarnifiées) ces éléments sont ceux requis pour former les émeraudes.

Jean-Sébastien Lavallée (OGQ # 773), géologue, actionnaire, président et chef de la direction de la Société et Personne Qualifiée selon le Règlement 43-101, a révisé et approuvé le contenu technique du présent communiqué.

A propos de Métaux Stratégiques du Canada

Métaux Stratégiques du Canada est une société émergente axée sur l'exploration et le développement de plusieurs projets couvrant plus de 60 000 hectares au Québec. L'équipe de direction possède une large expérience dans les technologies vertes ainsi que dans le domaine des compagnies junior d'exploration et développement. Métaux Stratégiques du Canada est bien positionnée pour avancer agressivement un portfolio très prometteur de propriétés pour ses actionnaires.

Pour de plus amples informations, veuillez visiter : www.csmetals.ca.

Ni la Bourse de croissance du TSX ni les autorités réglementaires (telles que définies par les politiques de la Bourse de croissance du TSX) n'ont accepté de responsabilité pour l'exactitude et la précision du présent communiqué.

Renseignements

  • Jean-Sébastien Lavallée, P. Geo
    Président et chef de la direction
    819-354-5146

    Relations publiques Paradox
    514-341-0408