MethylGene Inc.
TSX : MYG

MethylGene Inc.

12 juin 2008 07h30 HE

MethylGene commence une deuxième étude clinique de phase I sur le traitement des tumeurs solides par le MGCD265, un inhibiteur de kinases à cibles multiples (c-Met)

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 12 juin 2008) - MethylGene Inc. (TSX:MYG) a annoncé aujourd'hui le début d'une deuxième étude de phase I évaluant le MGCD265 dans le traitement des tumeurs solides (Etude nº 101), Ceci est le premier patient ayant reçu ce composé dont les effets seront évalués à divers schémas d'administrations.

Dans cette étude de phase I à doses croissantes, les patients recevront le MGCD265 par voie orale selon le modèle modifié de détermination de dose 3+3, à la dose initiale de 24 mg/m2 par jour pendant 21 jours de suite (1 cycle). L'objectif de cette étude, qui se déroulera au Dana-Farber Cancer Institute de Boston, à la BC Cancer Agency de Vancouver et au Duke University Medical Center de Durham, est d'évaluer l'innocuité, la pharmacocinétique et la pharmacodynamie du MGCD265, ainsi que la dose maximale tolérée chez des patients atteints de tumeurs solides métastatiques ou non résécables ne répondant pas aux traitements standards.

Plus tôt cette année, MethylGene a annoncé le début d'une étude de phase I menée au Karmanos Cancer Institute de Detroit et au MD Anderson Cancer Center de Houston auprès de la même population de patients (Etude nº 102), chez qui le MGCD265 est administré à la dose initiale quotidienne de 24 mg/m2 sur une base intermittente (une fois aux deux semaines) pendant un cycle de 28 jours.

"Nous sommes heureux de participer à cette étude sur le MGCD265," de dire Dr Christian Kollmannsberger, oncologiste médicale à la BC Cancer Agency et chercheur attaché à cette étude. "Le MGCD265 est administré à des patients qui n'ont pas répondu aux traitements déjà approuvés. Il existe certes plusieurs inhibiteurs de kinases approuvés sur le marché, mais le besoin d'inhibiteurs nouveaux, qui ciblent simultanément diverses voies de développement du cancer, se fait désormais sentir. Or le MGCD265 semble justement cibler plusieurs de ces voies impliquées dans le développement tumoral et l'angiogenèse. Nous sommes donc impatients de connaître les résultats de cette étude de phase I."

"Comprenant désormais deux agents anticancéreux potentiels en études cliniques, notre réserve de produits continue d'aller de l'avant. De plus, outre le MGCD265, notre inhibiteur de kinases à cibles multiples (c-Met), le MGCD0103, notre inhibiteur d'histone désacétylases, fait lui aussi l'objet de diverses études cliniques," de noter Donald F. Corcoran, président et chef de la direction de MethylGene Inc. "Menées en partenariat avec Celgene et Taiho, ces études portent sur l'administration du MGCD0103 seul ou en association avec divers agents anticancéreux déjà approuvés. Ce produit s'est révélé actif contre divers types de tumeur. Enfin, en ce qui a trait au MGCD290, notre inhibiteur d'HDAC antifongique, nous procédons non seulement à des études destinées à présenter une demande d'homologation de ce composé comme NMR, mais nous nous apprêtons également à déposer une demande auprès des autorités réglementaires vers la fin du troisième trimestre de l'année en cours, afin de pouvoir commencer une étude clinique de phase I chez des volontaires sains. Cette étape franchie, nous et/ou nos partenaires prévoyons que plusieurs de nos produits - fruit de nos compétences internes en matière de recherche - feront l'objet d'études cliniques en 2008."

A propos de MethylGene

MethylGene (TSX:MYG) est une société biopharmaceutique ouverte ayant des activités au stade clinique qui se consacre à la découverte, à la mise au point et à la commercialisation de nouveaux agents pour le traitement du cancer. Le produit principal de la Société, le MGCD0103, est un inhibiteur d'HDAC isosélectif actif par voie orale, qui fait actuellement l'objet de plusieurs études cliniques sur le traitement des tumeurs solides ou hématologiques. Le MGCD0103 est administré seul dans les études de phase II et en association avec Vidaza®, Gemzar® ou Taxotere® dans celles de phase I, phase I/II et de phase II. MethylGene possède également le MGCD265, un inhibiteur de kinases actif par voie orale, qui cible les récepteurs à tyrosine kinase c-met, Tie-2, Ron, et ceux des VEGF. Le MGCD265 est en études cliniques de phase I pour le traitement des tumeurs cancéreuses. MethylGene possède d'importants programmes précliniques dont le MGCD290, un inhibiteur d'HDAC qui se combine aux azoles pour cibler les infections fongiques, les inhibiteurs de kinases pour le traitement de maladies oculaires, et les inhibiteurs de sirtuines anticancéreux. Nos collaborateurs pour le développement et la commercialisation comprennent Celgene Corporation, Taiho Pharmaceutical Co. Ltd., Otsuka Pharmaceutical Co. Ltd. et EnVivo Pharmaceuticals. Notre site Web vous accueille au www.methylgene.com

Certains énoncés contenus dans le présent communiqué, sauf les énoncés relatifs à des faits qui peuvent être vérifiés de façon indépendante à la date des présentes, peuvent constituer des énoncés prospectifs. Ces énoncés, qui sont fondés sur les attentes actuelles de la direction de MethylGene, comportent de par leur nature plusieurs risques et incertitudes, connus et inconnus, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de MethylGene. Ces risques et incertitudes pourraient faire en sorte que le rendement, les réalisations ou les résultats futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces réalisations, ce rendement ou ces résultats comprennent notamment ce qui suit : le moment de l'application de mesures réglementaires et leurs conséquences; la poursuite des collaborations; les résultats d'essais cliniques; le moment du recrutement des participants ou de la fin des essais cliniques; le succès, l'efficacité ou l'innocuité du MGCD0103, du MGCD265 ou du MGCD290; la capacité d'extrapoler, de formuler ou de fabriquer des quantités suffisantes, conformes aux BPF, de MGCD0103, de MGCD265 ou de MGCD290 à des fins cliniques ou commerciales ; le succès relatif ou l'échec du développement d'un composé ou d'un nouveau produit, notamment le MGCD0103, le MGCD265 ou le MGCD290, ainsi que de l'obtention de l'approbation des organismes de réglementation ou de l'acception du composé ou du nouveau produit par le marché. Ces risques comprennent notamment l'incidence de la conjoncture économique générale et de la conjoncture économique dans le secteur pharmaceutique, les changements apportés à la réglementation des territoires dans lesquels MethylGene exerce des activités, la volatilité des marchés boursiers, les fluctuations des coûts, les attentes à l'égard de notre position en matière de propriété intellectuelle ainsi que notre capacité à protéger notre
propriété intellectuelle et à exploiter notre entreprise sans enfreindre les droits de propriété intellectuelle de tiers, l'évolution de la concurrence, notamment les changements apportés au degré de soin pour les diverses indications auxquelles MethylGene participe et l'évolution de la concurrence résultant de regroupements, de même que d'autres risques, dont nous vous invitons instamment à prendre connaissance et qui sont décrits dans la notice annuelle de MethylGene pour l'exercice terminé le 31 décembre 2007, sous la rubrique "Facteurs de risque", ainsi que dans les autres documents de la société, consultables sur www.sedar.com. Par conséquent, les résultats réels futurs peuvent différer considérablement des résultats attendus qui sont exprimés dans les énoncés prospectifs. Les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs inclus dans les présentes. Ces énoncés sont donnés uniquement en date des présentes et, sauf si la loi l'exige, MethylGene n'est pas tenue de les mettre à jour à la lumière de faits nouveaux, de circonstances nouvelles ou d'autres éléments.

Renseignements