MethylGene Inc.
TSX : MYG

MethylGene Inc.

20 août 2007 07h30 HE

MethylGene et Pharmion annoncent leur collaboration dans le but de développer des agents anti-cancéreux : Des inhibiteurs de sirtuine

- Implication des sirtuines dans le développement et la croissance tumorales - L'exploration de traitements épigénétiques combinés : Une grande opportunité à saisir

MONTREAL, QUEBEC et BOULDER, COLORADO--(Marketwire - 20 août 2007) - MethylGene Inc. (TSX:MYG) et Pharmion Corporation (NASDAQ:PHRM) annoncent aujourd'hui leur collaboration en matière de recherche afin de développer de petites molécules novatrices inhibant spécifiquement les sirtuines, une classe à part d'enzymes HDAC (histone-désacétylases de classe III), impliquées dans la survie et la mort cellulaires.

MGCD0103, l'inhibiteur isosélectif d'HDAC de classe I de MethylGene et Pharmion, a démontré son efficacité sur plusieurs types de tumeurs. Comme les sirtuines forment un groupe d'enzymes apparenté aux HDAC, elles constituent de nouvelles cibles potentiellement intéressantes dans la lutte contre le cancer. Les sirtuines (incluant la SIRT1) ont démontré leur capacité à provoquer la désacétylation de protéines d'histones ainsi que celle de plusieurs facteurs de transcription. Ceci a pour effet de stimuler la survie des cellules normales tout en atténuant les gènes anormaux des cellules cancéreuses. L'inhibition des sirtuines permet le rétablissement de l'expression des gènes suppresseurs de tumeurs auparavant atténués, ce qui entraîne une croissance plus faible des cellules cancéreuses. Des effets anti-cancéreux ont également été constatés auprès d'inhibiteurs de la SIRT1, à la fois in vitro et in vivo. Pour l'instant, aucun inhibiteur de sirtuine n'a fait l'objet d'étude clinique. Des synergies dans le rétablissement de l'expression génétique ont été démontrées en combinant l'inhibition de la SIRT1 avec soit des médicaments cytotoxiques conventionnels, soit d'autres médicaments provoquant une modification épigénétique, ce qui comprend des molécules inhibant la méthylation de l'ADN et la désacétylation des histones. Deux traitements épigénétiques mixtes font déjà l'objet d'intenses recherches par le biais d'études de phase II associant le Vidaza® de Pharmion, un agent provoquant l'hypométhylation de l'ADN, avec le MGCD0103, l'inhibiteur d'HDAC de MethylGene et Pharmion. Les deux parties projettent également d'explorer des combinaisons de médicaments à partir des anti sirtuines qui seront développées.

Cette entente élargit l'entente de collaboration et d'octroi de licence conclue en janvier 2006 entre MethylGene et Pharmion liée aux activités de recherche, de développement et de commercialisation des inhibiteurs d'HDAC oncologiques de MethylGene, au premier rang desquels on trouve le MGCD0103, faisant actuellement l'objet d'essais cliniques de phase II. Les inhibiteurs de sirtuine constituent la troisième modalité épigénétique sur laquelle Pharmion se penche afin d'en explorer l'activité oncologique, et la deuxième effectuée en collaboration avec MethylGene. Lorsqu'un candidat clinique pour le traitement du cancer sera identifié, les inhibiteurs de sirtuine devraient faire l'objet d'études en monothérapie et en traitement combiné. MethylGene a déjà identifié une série de composés actifs principaux et Pharmion prévoit déposer une demande initiale de Drogue nouvelle de recherche (DNR) dans les 24 à 30 prochains mois.

"Les sirtuines sont une nouvelle composante associée à l'atténuation épigénétique des gènes suppresseurs de tumeurs. Elles peuvent éventuellement mettre en évidence des connexions entre des changements épigénétiques liés à l'âge et ceux associés au cancer. A ce titre, la SIRT1 se démarque comme étant une composante clé de l'atténuation épigénétique phénomène à la base de la tumorigenèse." a déclaré Stephen B. Baylin, D.M., professeur en médecine et en oncologie au Sidney Kimmel Comprehensive Cancer Center de Johns Hopkins University School of Medicine (Baltimore, Maryland).

"Les sirtuines constituent pour nous une source d'intérêt grandissant, en raison de leurs vastes applications potentielles dans le domaine de la régulation épigénétique de la maladie. Cette collaboration centrée sur le cancer conforte la vision commune de nos deux sociétés : notre implication active dans cet important domaine de recherche sur le cancer", a déclaré Donald F. Corcoran, président et chef de la direction de MethylGene. "Nous sommes de plus ravis de collaborer avec Pharmion sur ce projet, puisque nos sociétés ont démontré leur capacité à travailler ensemble de façon synergétique en faisant avancer le MGCD0103 en phase clinique".

"En élargissant notre collaboration avec MethylGene au développement d'inhibiteurs de sirtuines, c'est notre position de chef de file dans le développement de traitements épigénétiques que nous renforçons. Nous tirons ainsi avantage de notre expertise en médecine translationnelle relativement aux développements préclinique et clinique de ces agents et continuons à étoffer notre portefeuille de produits centré sur l'oncologie", a déclaré Patrick J. Mahaffy, président et chef de la direction de Pharmion. "Comme le montrent les données de survie récemment obtenues par le Vidaza® contre le SMD à très haut risque, les traitements épigénétiques progressent vite pour devenir une importante composante du traitement du cancer. Nous sommes d'avis que les sirtuines constituent de nouvelles cibles importantes dans le domaine de l'épigénétique", a-t-il ajouté.

Termes de la collaboration

MethylGene et Pharmion vont partager les activités de recherche, de développement et de commercialisation du programme d'inhibition de la sirtuine. Pharmion financera le programme de recherche préclinique, incluant un paiement ETP d'approximativement 5 millions $ US sur 18 mois, versé à MethylGene. Lorsqu'un candidat au développement sera identifié, les sociétés prévoient partager le financement du développement selon les termes de l'entente de collaboration et d'octroi de licence existante - 40 % à la charge de MethylGene et 60 % à celle de Pharmion. Les paiements d'étapes versés par Pharmion à MethylGene pourraient s'élever à environ 22 millions $ US, basé sur l'atteinte d'objectifs concernant le développement et les affaires réglementaires. Le paiement d'étape le plus proche de 2 millions $ US sera recevable au recrutement du premier patient qui participera à une étude de Phase I. Pharmion pourrait de plus verser à MethylGene jusqu'à environ 79 millions $ US, dépendamment de l'atteinte de certaines étapes importantes au niveau des ventes de produits.

MethylGene recevra des redevances de 10,5 % à 21 % sur les ventes nettes en Amérique du Nord et de 8,5 % à 13 % dans les autres territoires sous licence. Ces redevances peuvent faire l'objet de certaines diminutions si le produit commercialisé n'est pas basé sur les composés principaux actuels de MethylGene ni sur les analogues apparentés. MethylGene sera titulaire d'une option, de manière discrétionnaire, qui sera valide tant que la Société continue à co-développer et co-promouvoir les produits approuvés en Amérique du Nord et tant que, au lieu de toucher des redevances, elle continue à partager les profits nets à part égale avec Pharmion. Si, de manière discrétionnaire, MethylGene exerce son droit de mettre fin au financement du développement, Pharmion sera responsable à 100 % des frais de développement encourus par la suite. Selon l'entente conclue en Octobre 2003 par MethylGene avec Taiho Pharmaceutical, Taiho possède le droit exclusif de développer et de commercialiser tout produit contre le cancer basé sur les sirtuines au Japon, en Corée, à Taïwan et en Chine, en échange de financement au stade préclinique, de redevances et de paiements d'étapes.

A propos de l'épigénétique

Le terme épigénétique fait référence aux modifications de la régulation de l'expression des gènes. La méthylation de l'ADN et la désacétylation des histones sont deux des régulateurs épigénétiques les plus étudiés de l'expression des gènes. Les modifications épigénétiques peuvent atténuer l'expression des gènes et, à la différence des mutations d'ADN, peuvent être contrecarrées en ciblant les enzymes impliquées. On a montré, tant in vitro que in vivo avec des tumeurs hématologiques ou solides, que ces deux mécanismes de régulation épigénétique entraînent l'atténuation de gènes clés contrôlant le cycle cellulaire ainsi que celle de gènes suppresseurs de tumeurs. L'expression de ces gènes clés du contrôle de la croissance peut être rétablie dans des cellules cancéreuses lorsque l'hyperméthylation de l'ADN est contrecarrée par le Vidaza® et/ou lorsque la désacétylation inappropriée des histones est inhibée par le MGCD0103. Plutôt que d'utiliser des molécules qui tuent autant les cellules cancéreuses que les cellules saines, comme c'est le cas avec des agents anti-cancéreux traditionnels, un traitement épigénétique ciblé réactive les gènes suppresseurs de tumeurs atténués, ce qui restaure dans les cellules cancéreuses les mécanismes naturels de contrôle d'une croissance anormale.

A propos de MethylGene

Société biopharmaceutique ouverte se consacrant à la découverte, à la mise au point et à la commercialisation de nouveaux agents pour le traitement du cancer. En effet, notre plus important produit, le MGCD0103, est un inhibiteur d'HDAC isosélectif actif par voie orale, qui fait actuellement l'objet de plusieurs études cliniques sur le traitement des tumeurs solides ou hématologiques. Parmi celles-ci, trois essais de phase II et deux essais de phases I/II explorent les effets du MGCD0103 administré seul dans le premier cas, et en association avec Vidaza® ou Gemzar® dans le second. MethylGene possède également le MGCD265, un inhibiteur de kinases actif par voie orale qui cible certains récepteurs à tyrosine kinase, à savoir c-Met, Tie-2, Ron et ceux du VEGF. MethylGene possède également plusieurs programmes précliniques d'HDAC en dehors du domaine de l'oncologie, qui touchent à des indications telles que les infections fongiques (traitement par le MGCD290 combiné avec les azoles afin de surmonter la résistance fongique) et la maladie de Huntington, ainsi qu'un programme d'inhibiteurs de bêta-lactamases destinés à vaincre la résistance aux antibiotiques. Nos partenaires pour le développement et la commercialisation comprennent Pharmion, Taiho Pharmaceutical et EnVivo Pharmaceuticals. Pour plus amples renseignements, visitez notre site Internet au www.methylgene.com.

A propos de Pharmion

Pharmion est une société pharmaceutique spécialisée dans l'acquisition, le développement et la commercialisation de produits novateurs aux Etats-Unis, en Europe et dans d'autres pays pour le traitement des patients souffrant d'affections hématologiques et de cancers. Pharmion offre un certain nombre de produits sur le marché, parmi lesquels figure le premier médicament épigénétique approuvé, Vidaza, un agent de déméthylation de l'ADN. Pour plus amples renseignements sur Pharmion, visitez le site Internet de l'entreprise au www.pharmion.com

Certains énoncés contenus dans le présent communiqué, sauf les énoncés relatifs à des faits qui peuvent être vérifiés de façon indépendante à la date des présentes, peuvent constituer des énoncés prospectifs. Ces énoncés, qui sont fondés sur les attentes actuelles de la direction de MethylGene, comportent de par leur nature plusieurs risques et incertitudes, connus et inconnus, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de MethylGene. Ces risques et incertitudes pourraient faire en sorte que le rendement, les réalisations ou les résultats futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces réalisations, ce rendement ou ces résultats comprennent notamment ce qui suit : le moment de l'application de mesures réglementaires et leurs conséquences ; la poursuite des collaborations ; les résultats d'essais cliniques ; le moment du recrutement des participants ou de la fin des essais cliniques ; le succès, l'efficacité ou l'innocuité du MGCD0103, du MGCD265 ou du MGCD290 ; la capacité d'extrapoler, de formuler et de fabriquer des quantités suffisantes, conformes aux BPF, de MGCD0103, de MGCD265 ou de MGCD290 à des fins cliniques ou de commercialisation ; le succès relatif ou l'échec du développement d'un composé ou d'un nouveau produit, notamment le MGCD0103, le MGCD265 ou le MGCD290, ainsi que de l'obtention de l'approbation des organismes de réglementation ou de l'acception du composé ou du nouveau produit par le marché.
Ces risques comprennent notamment l'incidence de la conjoncture économique générale et de la conjoncture économique dans le secteur pharmaceutique, les changements apportés à la réglementation des territoires dans lesquels MethylGene exerce des activités, la volatilité des marchés boursiers, les fluctuations des coûts, les attentes à l'égard de notre position en matière de propriété intellectuelle ainsi que notre capacité à protéger notre propriété intellectuelle et à exploiter notre entreprise sans enfreindre les droits de propriété intellectuelle de tiers, l'évolution de la concurrence, notamment les changements apportés au degré de soin pour les diverses indications auxquelles MethylGene participe et l'évolution de la concurrence résultant de regroupements, de même que d'autres risques, dont nous vous invitons instamment à prendre connaissance et qui sont décrits dans la notice annuelle de MethylGene pour l'exercice terminé le 31 décembre 2006, sous la rubrique "Facteurs de risque", de même que dans le prospectus déposé le 23 février 2007 ainsi que dans tous les autres documents déposés par MethylGene, documents que l'on peut consulter sur www.sedar.com. Par conséquent, les résultats réels futurs peuvent différer considérablement des résultats attendus qui sont exprimés dans les énoncés prospectifs. Les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs inclus dans les présentes. Ces énoncés sont donnés uniquement en date des présentes et, à moins que la loi ne l'exige, MethylGene n'est pas tenue de les mettre à jour à la lumière de faits nouveaux, de circonstances nouvelles ou d'autres éléments.

Pharmion : Safe Harbor Statement under the Private Securities Litigation Reform Act of 1995 : Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs, dont certaines déclarations sommaires relatives aux résultats provisoires ou préliminaires obtenus dans les études cliniques portant sur le MGCD0103. Fondés sur les attentes actuelles, ces énoncés comportent plusieurs risques et incertitudes connus ou non, qui pourraient faire en sorte qu'en bout de ligne, les résultats obtenus diffèrent considérablement de ceux qui y sont résumés. Certaines des études cliniques décrites dans ce communiqué sont menées par des chercheurs indépendants, aussi Pharmion ne peut ni contrôler, ni prédire les résultats finaux de ces études. Il est possible qu'à la suite de l'analyse complète des résultats détaillés d'une étude, les résultats initiaux ou préliminaires ne soient pas confirmés. De même, il se peut que l'analyse ultérieure des données d'une étude clinique ou l'examen et l'analyse des données d'autres études cliniques fassent ressortir de nouvelles informations concernant l'innocuité, l'efficacité et la tolérabilité du MGCD0103. Le lecteur peut prendre connaissance des autres risques et incertitudes relatifs à Pharmion et à ses activités en consultant la section intitulée "Facteurs de risque" du rapport trimestriel de Pharmion pour le trimestre se terminant le 31 mars 2007 (Form 10-Q), ou encore en consultant son rapport annuel pour l'exercice se terminant le 31 décembre 2006 (Form 10-K) ou les autres documents déposés auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission. Les énoncés prospectifs sont valables uniquement en date des présentes et Pharmion n'est pas tenue de les mettre à jour ou de les modifier à la lumière de faits nouveaux, de circonstances nouvelles ou d'autres éléments. Pharmion n'est pas tenue non plus de commenter ou de corriger les informations susceptibles de figurer dans les rapports publiés par la communauté des investisseurs et décline toute responsabilité à cet égard.

Renseignements

  • MethylGene Inc.
    Rhonda Chiger
    Rx Communications Group, LLC
    917-322-2569
    rchiger@rxir.com
    ou
    MethylGene Inc.
    Donald F. Corcoran
    Président et chef de la direction
    514-337-3333, poste 373
    mctavishk@methylgene.com
    www.methylgene.com
    ou
    Pharmion Corporation
    Breanna Burkart
    Director, Investor Relations and Corporate Communications
    +1-720-564-9144
    ou
    Pharmion Corporation
    Anna Sussman
    Director, Investor Relations and Corporate Communications
    +1-720-564-9143
    www.pharmion.com