MethylGene Inc.
TSX : MYG

MethylGene Inc.

04 avr. 2006 14h14 HE

MethylGene Inc. : Présentation, lors de la conférence annuelle de l'AACR, de résultats précliniques du programme d'inhibiteurs d'HDAC...

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 4 avril 2006) - ... de deuxieme génération et d'inhibiteurs de kinases a cibles multiples de MethylGene

- Présentation de deux affiches faisant état des résultats obtenus in vivo et in vitro -

La société MethylGene Inc. (TSX:MYG) a présenté aujourd'hui des données précliniques concernant l'identification d'inhibiteurs d'HDAC de deuxième génération et d'inhibiteurs de kinases à cibles multiples, données qui comprennent entre autres des résultats sur l'efficacité de ces molécules in vivo. Ces données font l'objet de deux affiches présentées dans le cadre de la 97e conférence annuelle de l'AACR (American Association for Cancer Research) qui se tient à Washington DC du 1er au 5 avril 2006.

Dans une première affiche intitulée "Enhanced Isotype-Selectivity and Antiproliferative Activity of Thiophenyl Derivatives of Benzamide HDAC Inhibitors in Human Cancer Cells" (Augmentation de l'isosélectivité et de l'activité antiproliférative - envers des cellules cancéreuses humaines - d'inhibiteurs d'HDAC de type benzamide substitués par un groupement thiophényle) (affiche nº 4725), MethylGene présente les résultats préliminaires obtenus avec une nouvelle classe d'inhibiteurs d'HDAC. Ces composés ont été conçus pour servir d'inhibiteurs d'HDAC de deuxième génération dans le domaine de l'oncologie. Nos données montrent que ces inhibiteurs sont non seulement plus puissants que les inhibiteurs d'HDAC de première génération de type benzamide (y compris le MGCD0103, qui fait présentement l'objet d'essais cliniques chez l'homme), mais possèdent aussi un tout autre profil de sélectivité envers les différents isoformes d'HDAC. Les chefs de file de cette série ont également démontré une activité antitumorale dans des modèles in vivo.

"Les résultats que nous avons obtenus avec nos partenaires Pharmion Corporation et Taiho Pharmaceutical donnent à penser que nous disposons de nouvelles approches chimiques pour la découverte d'inhibiteurs d'HDAC de deuxième génération, approches qui devraient être brevetées sous peu et qui nous permettront d'élargir nos possibilités de création de nouveaux composés. Au cours des prochains mois, de déclarer le Dr Jeffrey M. Besterman, vice-président exécutif et chef scientifique de MethylGene, notre Société continuera à évaluer ces approches afin d'identifier un candidat clinique d'HDAC de deuxième génération en 2006."

Dans une seconde affiche, intitulée "Evaluation of antitumor activity, anti-angiogenic activity and pharmacodynamic end-points for orally active multi-targeted anti-angiogenic kinase inhibitors targeting c-MET, RON, VEGF and Tie-2 receptors" (Evaluation de l'activité antitumorale, de l'activité antiangiogenèse et de divers critères d'évaluation pharmacodynamiques d'inhibiteurs de kinases antiangiogenèse, actifs par voie orale dirigés contre les récepteurs c-met, Ron, VEGF et Tie-2) (affiche nº 246), MethylGene indique que ses inhibiteurs de kinases à cibles multiples possèdent une puissante activité contre le récepteur c-met et les trois récepteurs du VEGF, ainsi qu'une activité importante envers les kinases Ron, Tie-2 et Flt-3.

"La possibilité d'inhiber le récepteur Flt-3 à l'aide de nos inhibiteurs de kinases à cibles multiples représente une percée récente et constitue, d'ajouter le Dr Besterman, un autre mécanisme d'action potentiel de ces composés anticancéreux. Le récepteur c-met et son ligand, le facteur de croissance des hépatocytes (HGF), tous deux impliqués dans la survie des cellules tumorales dans la formation de métastases et dans l'angiogenèse, agissent de manière synergique avec les récepteurs du VEGF. Les kinases Ron, Tie-2 et Flt-3 jouent elles aussi un rôle dans l'angiogenèse ou le développement tumoral. L'action la plus remarquable des chefs de file de MethylGene, c'est qu'ils arrivent à inhiber de manière significative la croissance in vivo de tumeurs dans lesquelles le c-met est constitutivement actif, et qu'ils permettent même, dans certains cas, d'obtenir une régression. Il semble que ces composés possèdent un spectre d'action antitumorale étendu et qu'ils ne causent ni perte pondérale, ni suppression médullaire importantes. De plus, nous avons évalué plusieurs critères d'évaluation pharmacodynamiques dans divers modèles in vivo, entre autres, l'autophosphorylation de c-met, de Tie-2, du VEGFR2 et de ERK (un marqueur en aval de la régulation du signal de transduction). Nos données montrent une corrélation entre, d'une part, la réduction de l'autophosphorylation de ces récepteurs cibles et, d'autre part, l'inhibition de l'angiogenèse et de l'activité antitumorale. La Société entend continuer à faire avancer ce programme, afin d'identifier un candidat clinique au cours de l'année 2006.

A Propos de MethylGene

MethylGene est une société biopharmaceutique ouverte qui se consacre à la découverte, à la mise au point et à la commercialisation de nouveaux médicaments pour le traitement du cancer et des maladies infectieuses, mais qui entend également exploiter sa technologie des inhibiteurs d'HDAC dans d'autres domaines, comme le diabète, l'inflammation, les infections fongiques et les maladies neurodégénératives. Deux produits candidats destinés au traitement du cancer, le MGCD0103, développé en partenariat avec Pharmion Corporation et Taiho Pharmaceutical Co. Ltd., et le MG98, développé en partenariat avec MGI Pharma, Inc., font actuellement l'objet d'études cliniques. MethylGene a conclu un accord de licence exclusif avec Merck & Co. pour la mise au point et la commercialisation d'inhibiteurs de petite taille de la bêta-lactamase destinés à surmonter la résistance aux antibiotiques. De plus, MethylGene a conclu une entente de partenariat avec EnVivo Pharmaceuticals pour le développement d'inhibiteurs HDAC destinés au traitement des troubles neurodégénératifs. MethylGene compte divers programmes précliniques relatifs à l'emploi de ses inhibiteurs de kinases à cibles multiples et de ses inhibiteurs d'histone désacétylases (HDAC) dans le domaine du cancer et d'autres maladies. La Société poursuit sa recherche de partenariats. N'hésitez pas à visitez le site Web de MethylGene au www.methylgene.com.

Certains énoncés contenus dans le présent communiqué, sauf les énoncés relatifs à des faits qui peuvent être vérifiés de façon indépendante à la date des présentes, peuvent constituer des énoncés prospectifs. Ces énoncés, qui sont fondés sur les attentes actuelles de la direction de MethylGene, comportent de par leur nature plusieurs risques et incertitudes, connus et inconnus, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de MethylGene. Ces risques comprennent notamment l'incidence de la conjoncture économique générale et de la conjoncture économique dans le secteur pharmaceutique, les changements apportés à la réglementation des territoires dans lesquels MethylGene exerce des activités, la volatilité des marchés boursiers, les fluctuations des coûts, les attentes à l'égard de notre position en matière de propriété intellectuelle ainsi que notre capacité à protéger notre propriété intellectuelle et à exploiter notre entreprise sans enfreindre les droits de propriété intellectuelle de tiers, l'évolution de la concurrence, notamment les changements apportés au degré de soin pour les diverses indications auxquelles MethylGene participe et l'évolution de la concurrence résultant de regroupements, de même que d'autres risques, dont nous vous invitons instamment à prendre connaissance et qui sont décrits dans la notice annuelle de MethylGene pour l'exercice terminé le 31 décembre 2005, sous la rubrique "Facteurs de risque", que l'on peut consulter sur www.sedar.com. Par conséquent, les résultats réels futurs peuvent différer considérablement des résultats attendus qui sont exprimés dans les énoncés prospectifs. Les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs inclus dans les présentes. Ces énoncés sont donnés uniquement en date des présentes et MethylGene n'est pas tenue de les mettre à jour à la lumière de faits nouveaux, de circonstances nouvelles ou d'autres éléments sauf en conformité avec la loi.

Renseignements

  • MethylGene Inc.
    Andrea Gilpin, Ph.D., MBA
    Directrice, Relation avec les investisseurs
    & gestion de projet
    (514) 337-3333 poste 416
    gilpina@methylgene.com