MethylGene Inc.
TSX : MYG

MethylGene Inc.

28 janv. 2008 07h30 HE

MethylGene présente des données cliniques concernant le MGCD0103 lors du symposium de 2008 sur les cancers gastro-intestinaux

Données additionnelles provenant de l'étude de phases I/II sur le traitement des tumeurs solides à l'aide de la combinaison MGCD0103-GemzarMC Poursuite de la phase II de notre étude clinique chez des patients souffrant de cancer du pancréas

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 28 jan. 2008) - MethylGene Inc. (TSX:MYG) et son collaborateur Pharmion (NASDAQ:PHRM) ont présenté aujourd'hui de récentes données obtenues dans le cadre de leur étude clinique conjointe de phases I/II no 006 sur les effets de l'association MGCD0103-GemzarMC. Ces données ont été communiquées sous forme d'affiche lors du symposium de 2008 sur les cancers gastro-intestinaux, tenu à Orlando.

Présentée par la Dre Emily Chan, M.D. du Centre médical de la Vanderbilt University et une investigateure pour cette étude, l'affiche intitulée "Phase I/II Trial of the Oral Isotype-Selective Histone Deacetylase Inhibitor MGCD0103 in Combination with Gemcitabine in Patients with Solid Tumors" décrit les résultats obtenus auprès de 25 patients dans la phase I et auprès de 4 patients dans la phase II (n égal 29). Au cours de la phase I de l'étude, les patients ont reçu des doses de MGCD0103 allant de 50 mg à 100 mg, administrées par voie orale à raison de trois doses par semaine par cycle de 28 jours. L'autre agent, Gemzar, a été administré selon le protocole standard habituel, c'est-à-dire 1000 mg/m2 une fois par semaine pendant 3 semaines, suivies d'une semaine de congé thérapeutique. La dose maximale tolérée (DMT) a été atteinte et, dans le cadre de la phase II, des patients souffrant de cancer du pancréas reçoivent le MGCD0103 à la dose de 90 mg. Les résultats indiquent qu'aux doses recommandées, le MGCD0103 et Gemzar peuvent être administrées conjointement.

Au moment de l'analyse des données, l'efficacité du traitement a pu être évaluée chez 14 patients parmi les 29 qui ont pris part à cette étude. Globalement, deux réponses partielles confirmées, deux réponses partielles non confirmées et six cas de stabilisation de la maladie ont été observés chez ces 14 patients (selon les critères RECIST, une réponse partielle (RP) consiste en une diminution de 30 % ou plus de la somme du diamètre le plus long des lésions cibles).

Les deux RP ont été observées chez des patients souffrant de cancer du pancréas. Ces deux patients, admis dans l'étude depuis 9 et 6 cycles respectivement, font toujours partie de l'étude. Les deux RP non confirmées ont été observées chez des patients atteints de lymphome cutané à cellules T et de cancer de la tête et du cou. En ce qui a trait aux cas de stabilisation de la maladie, l'un des six patients concernés, atteint de cancer pulmonaire, a présente une réduction de tumeur de 27,6 %. Ce patient, qui prend part à l'étude depuis six cycles, continue de recevoir le traitement. De plus, deux RP, trois cas de stabilisation de la maladie et un cas de progression ont été observés dans un sous-ensemble de six patients évaluables atteints de cancer du pancréas.

Dans les autres études de phase II où il est employé seul pour le traitement des tumeurs hématologiques, le MGCD0103 est administré à la dose approximative de 90 mg. Les effets toxiques présentés les plus communs suite à l'administration des agents administrés seuls ou en combinaison comprennent la fatigue, nausées et vomissement. Les effets toxiques supérieur ou égal à grade 3 les plus fréquents comprennent la fatigue (n égal 10), les nausées (n égal 3), et la thrombose veineuse profonde (n égal 3). Les effets hématologiques les plus signalés comprennent l'anémie, la thrombocytopénie et la neutropénie. L'admission des patients souffrant de cancer du pancréas se poursuit dans la phase II de cette étude.

A propos de MethylGene

MethylGene Inc. (TSX:MYG) est une société biopharmaceutique ouverte qui se consacre à la découverte, à la mise au point et à la commercialisation de nouveaux agents pour le traitement du cancer. Son plus important produit, le MGCD0103, est un inhibiteur d'HDAC isosélectif actif par voie orale, qui fait actuellement l'objet de plusieurs études cliniques de phase II et de phases I/II sur le traitement des tumeurs solides ou hématologiques, incluant des essais explorant les effets du MGCD0103 administré en association avec VidazaMC, GemzarMC ou TaxotereMC. Le MGCD265 est un inhibiteur de kinases actif par voie orale qui cible certains récepteurs à tyrosine kinase, à savoir c-Met, Tie-2, Ron et ceux du VEGF. En outre, MethylGene mène plusieurs programmes précliniques : traitement des infections fongiques par le MGCD290, inhibiteur d'HDAC, combiné avec les azoles; programme d'inhibiteur d'HDAC dans le traitement de la maladie de Huntington et un programme d'inhibiteurs de sirtuines, pour la lutte contre le cancer. Nos partenaires pour le développement et la commercialisation comprennent Pharmion Corporation, Taiho Pharmaceutical et EnVivo Pharmaceuticals. Pour de plus amples renseignements, visitez notre site Web au http://www.methylgene.com

Certains énoncés contenus dans le présent communiqué, sauf les énoncés relatifs à des faits qui peuvent être vérifiés de façon indépendante à la date des présentes, peuvent constituer des énoncés prospectifs. Ces énoncés, qui sont fondés sur les attentes actuelles de la direction de MethylGene, comportent de par leur nature plusieurs risques et incertitudes, connus et inconnus, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de MethylGene. Ces risques et incertitudes pourraient faire en sorte que le rendement, les réalisations ou les résultats futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces réalisations, ce rendement ou ces résultats comprennent notamment ce qui suit : le moment de l'application de mesures réglementaires et leurs conséquences ; la poursuite des collaborations ; les répercussions de décisions unilatérales prises par nos collaborateurs et(ou) des stratégies mises en oeuvres par ceux-ci ; les résultats d'essais cliniques ; la possibilité de prouver la bioéquivalence entre divers composés sur le plan pharmacocinétique ; le moment du recrutement des participants ou de la fin des essais cliniques ; le succès, l'efficacité ou l'innocuité du MGCD0103, du MGCD265 ou du MGCD290 ; la capacité d'extrapoler, de formuler ou de fabriquer des quantités suffisantes, conformes aux BPF, de MGCD0103, de MGCD265 ou de MGCD290 à des fins cliniques ou commerciales ; le succès relatif ou l'échec du développement d'un composé ou d'un nouveau produit, notamment le MGCD0103, le MGCD265 ou le MGCD290, ainsi que de l'obtention de l'approbation des organismes de réglementation ou de l'acception du composé ou du nouveau produit par le marché.
Ces risques comprennent notamment l'incidence de la conjoncture économique générale et de la conjoncture économique dans le secteur pharmaceutique, les changements apportés à la réglementation des territoires dans lesquels MethylGene exerce des activités, la volatilité des marchés boursiers, les fluctuations des coûts, les attentes à l'égard de notre position en matière de propriété intellectuelle ainsi que notre capacité à protéger notre propriété intellectuelle et à exploiter notre entreprise sans enfreindre les droits de propriété intellectuelle de tiers, l'évolution de la concurrence, notamment les changements apportés au degré de soin pour les diverses indications auxquelles MethylGene participe et l'évolution de la concurrence résultant de regroupements, de même que d'autres risques, dont nous vous invitons instamment à prendre connaissance et qui sont décrits dans la notice annuelle de MethylGene pour l'exercice terminé le 31 décembre 2006, sous la rubrique "Facteurs de risque", dans le prospectus final déposé le 23 février 2007 ainsi que dans les autres documents de la société, consultables sur www.sedar.com. Par conséquent, les résultats réels futurs peuvent différer considérablement des résultats attendus qui sont exprimés dans les énoncés prospectifs. Les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs inclus dans les présentes. Ces énoncés sont donnés uniquement en date des présentes et, sauf si la loi l'exige, MethylGene n'est pas tenue de les mettre à jour à la lumière de faits nouveaux, de circonstances nouvelles ou d'autres éléments.

Renseignements