Exploration Midland Inc.
TSX CROISSANCE : MD

Exploration Midland Inc.

26 août 2015 08h30 HE

Midland identifie plusieurs nouveaux indices à haute teneur sur le projet aurifère Willbob dans la fosse du Labrador

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 26 août 2015) - Exploration Midland inc. (« Midland ») (TSX CROISSANCE:MD) est heureuse d'annoncer les récents résultats de la campagne de reconnaissance menée cet été sur son projet Willbob (détenu à 100 % par Midland) avec la découverte de plusieurs nouveaux indices aurifères significatifs qui ont retournés des teneurs atteignant plus de 77,6 grammes par tonne d'or (« g/t Au »). Ces nouvelles occurrences aurifères sont bien situées à l'intérieur d'un corridor aurifère de haute teneur avec plusieurs autres occurrences comme l'indice 31 qui a retourné jusqu'à 31.0 g/t Au, l'indice Kuni (jusqu'à 19.8 g/t Au), l'indice Lafrance (jusqu'à 21.9 g/t Au), l'indice Dupuis est (jusqu'à 15.0 g/t Au) et l'indice Polar Bear (jusqu'à 6.4 g/t Au). Des travaux de prospection antérieurs dans le secteur de l'indice Kuni avaient conduit à la découverte de plusieurs nouveaux indices aurifères dont certains avaient retourné jusqu'à 19,8 et 9,8 g/t Au. La campagne de 2015 a quant à elle permit la découverte de 2 nouveaux indices avec 1,2 et 77,6 g/t Au situés respectivement à 500 mètres et 850 mètres au sud de l'indice Kuni. Plus près et situé entre les deux indices à fortes teneurs, un nouvel échantillon polymétallique choisi a retourné 1,2 g/t Au, 132 g/t Ag, 8,5% Pb et 7,1% Zn. Aucun de ces nouveaux indices n'a fait l'objet de rainurage ou de forage dans le passé.

Sur une courte période, un total de 88 courts échantillons en rainures ont été coupés sur l'indice Willbob (Lafrance) alors que respectivement 10 et 47 échantillons choisis ont été collectés sur les indices Lafrance et Kuni, ce dernier situés environ 6 kilomètres plus au sud. Le programme estival de 2015 incluait aussi un échantillonnage systématique sur le système minéralisé de Willbob (Lafrance) avec l'intention de mieux cartographier le halo d'altération de quartz-carbonate de fer qui enveloppe son système aurifère. Durant l'échantillonnage systématique aux 50 mètres, trois rainures d'environ un demi-mètre chacune ont retourné 4,7, 3,5 et 3,0 g/t Au respectivement, alors que la prospection menée dans le même secteur a retourné 4 échantillons titrant 9,3, 2,7, 2,4 et 1,15 g/t Au. Antérieurement, des rainures sur l'indice Lafrance avaient retourné des valeurs de 3,0 g/t Au sur 2,90 mètres et une autre, située à 40 mètres le long du même corridor minéralisé, 2,9 g/t Au sur 3,90 mètres. Ces indices demeurent ouverts dans toutes les directions et n'ont jamais été testés par forage.

Dans son ensemble, un total de soixante-douze (72) échantillons choisis ont retourné des résultats de plus de 1,0 g/t Au et vingt-trois (23) résultats de plus de 3,0 g/t Au, le long de deux corridors cisaillés parallèles et orientés NNO-SSE traversant la propriété Willbob. À l'instar des gisements aurifères orogéniques, ces indices sont caractérisés par de fortes altérations en carbonate de fer, en fuschite (mica chromifère) et en quartz avec une dissémination d'arsénopyrite, de chalcopyrite, de pyrrhotine et de pyrite observée sur des puissances allant de 10 à 100 mètres de large et traçable de façon discontinue sur plus de 10 kilomètres.

Suite à ces résultats encourageants, Midland a augmenté sa position en ajoutant 175 nouveaux claims par désignation sur carte (Gestim). Détenue à 100 % par Midland, la propriété Willbob comptera prochainement 270 titres miniers couvrant une superficie d'environ 120 kilomètres carrés et elle est située approximativement à 70 kilomètres à l'ouest de Kuujjuaq (Québec). Midland entretient beaucoup d'espoir dans ce projet et compte bientôt reprendre ses travaux d'exploration à l'automne avec de la cartographie, du rainurage et plus de prospection sur les nouveaux claims.

Des figures localisant les nouveaux indices aurifères sur le projet Willbob peuvent être consultées en utilisant le lien suivant : http://file.marketwire.com/release/willbob826.pdf

Contrôle de la Qualité

Toutes les analyses ont été réalisées à Vancouver, B.C. par ALS Minerals alors que les préparations ont été réalisées à Val-d'Or, Québec. Tous les échantillons ont été analysés pour le platine, palladium et or par pyroanalyse avec une finale ICP sur une fraction de 30 grammes. Les analyses de nickel et de cuivre ont été faites par ICP suivant une digestion à quatre acides. Pour le contrôle de la qualité, dans chaque envoi, des standards certifiés et blancs ont été insérés à intervalles réguliers à travers la suite d'échantillons. Les données ont été revues par Robert Banville, géologue senior pour Midland et personne qualifiée selon les normes NI 43-101.

À propos de Midland

Midland mise sur l'excellent potentiel minéral du Québec pour faire la découverte de nouveaux gisements, d'or, d'EGP, de métaux usuels et de terres rares de classe mondiale. Midland est fière de compter sur des partenaires renommés tels Japan Oil, Gas and Metals National Corporation, Teck Resources Limited, Mines Agnico Eagle Limited, SOQUEM inc. et Ressources Sphinx ltée. Midland préfère travailler en partenariat et entend conclure rapidement des ententes à cet égard en ce qui concerne ses propriétés nouvellement acquises. La direction évalue actuellement d'autres opportunités et projets afin d'améliorer le portfolio de la Société et créer une valeur ajoutée pour les actionnaires.

Ce communiqué de presse a été préparé par Robert Banville, géologue senior pour Midland et personne qualifiée selon la norme canadienne 43-101. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web de la Société ou contacter :

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse renferme certains énoncés prospectifs qui comprennent des éléments de risque et d'incertitude et nul ne peut garantir que ces énoncés se révéleront exacts. Il s'ensuit que les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans le rapport annuel et lors de dépôts par Midland auprès des autorités réglementaires.

Renseignements