Mineraux Manicouagan Inc.
TSX CROISSANCE : MAM

Mineraux Manicouagan Inc.

06 oct. 2006 11h10 HE

Minéraux Manicouagan fait le point sur ses programmes d'exploration

TORONTO, ONTARIO--(CCNMatthews - 5 oct. 2007) -

LE PRESENT COMMUNIQUE NE DOIT PAS ETRE DIFFUSE AUX ETATS-UNIS ET N'EST PAS DESTINE AUX AGENCES DE TRANSMISSION DES ETATS-UNIS

A l'attention des rédacteurs des chroniques affaires et finance:

Minéraux Manicouagan Inc. (TSX CROISSANCE:MAM) a fait le point aujourd'hui sur ses programmes d'exploration en cours sur ses quatre propriétés canadiennes.

Propriété zincifère Brabant Lake - Le rapport technique 43-101 devrait être publié début octobre - Le forage débutera en novembre

Depuis qu'elle a acquis l'ensemble de la propriété Brabant Lake de Longyear Canada le 28 juin 2006, la société a mis les bouchées doubles pour que le projet atteigne la phase de forage.

Les derniers travaux sur le dépôt de zinc et cuivre de Brabant Lake ont été effectués par Phelps-Dodge Canada (PDC) en 1992-1994. PDC a percé 11 trous de forage au diamant (3 043 mètres au total) et entrepris une compilation et une réinterprétation de tout le forage effectué sur le dépôt.

A partir d'une valeur limite de 2 % de zinc et d'une largeur réelle minimum de 3 mètres, PDC a évalué un stock de ressources minérales non classifiées de 4 858 000 tonnes titrant à 5,19 % de zinc, 0,57 % de cuivre, 0,28 % de plomb, 22,59 g/t d'argent et 0,22 g/t d'or. Cette évaluation est dite historique et, de ce fait, ne répond pas aux exigences de la Norme canadienne 43-101. Par ailleurs, ce calcul peut être vu comme une indication très positive du potentiel minéral de la propriété.

Manicouagan a retenu les services de MPH Consulting pour rédiger un rapport technique 43-101 sur la propriété. On prévoit que le rapport et les recommandations quant à l'enchaînement des travaux sur la propriété seront disponibles au début d'octobre 2006.

Un maillage à bandes défrichées de 35 kilomètres a été créé dans le secteur du dépôt et des travaux géophysiques sur le terrain, composés de levés utilisant la méthode HLEM (électromagnétique à boucle horizontale) et la magnétométrie, débuteront au cours des prochaines semaines.

Les plans actuels prévoient que le forage de phase I commencerait en novembre, après réception du rapport technique 43-101 et des permis nécessaires.

Propriété cupro-argentifère du Lac Maugue - Levé géophysique aérien complété - Accroissement de la position foncière

Le levé magnétique et électromagnétique effectué par hélicoptère et complété en août couvre 3 649 kilomètres linéaires à espacement de 300 mètres. Un levé de 600 kilomètres linéaires additionnels à intercalaire de 100 mètres a été effectué sur des secteurs d'intérêt particulier. L'espacement linéaire initial était délibérément large dans le but de découvrir de grands dépôts de cuivre encaissés dans des sédiments. Le levé intercalaire aérien a permis d'obtenir des renseignements détaillés là où le levé de 300 mètres avait donné des résultats positifs. Un total d'environ 100 anomalies composées soit de conducteurs distincts soit de tendances conductrices avec associations magnétiques coincidentes ou compensatoires ont été repérées. Cette dernière caractéristique pourrait indiquer une frontière d'oxydo-réduction pouvant contrôler un dépôt minéral, caractéristique courante d'une minéralisation de cuivre encastrée dans des sédiments.

Après les résultats encourageants obtenus pendant le programme de juillet réalisé sur place (comprenant un échantillon de saignée pris dans la tranchée 2006-1 de la zone cupro-argentifère du Lac Maugue et qui a titré en moyenne 132 g/t d'argent et 0,86 % de cuivre sur 4,85 mètres (voir le communiqué de MAM du 11 septembre 2006), 30 concessions minières additionnelles désignées sur carte ont été localisées pour protéger la découverte présumée de la stratigraphie minéralisée du Lac Maugue, laquelle a un longueur totale supérieure à trois kilomètres.

La société a demandé 52 concessions minières additionnelles désignées sur carte pour protéger des secteurs potentiellement intéressants et qui ne sont pas encore attribués. Actuellement, la propriété du Lac Maugue consiste en 88 concessions minières désignées sur carte (4 225 hectares). Ce sont 587 concessions minières additionnelles désignées sur carte (28 384 hectares) qui ont été demandées.

Le travail sur le terrain a repris début septembre sur la propriété du Lac Maugue et des équipes héliportées concluent actuellement le programme de reconnaissance sur le terrain. Le travail sur le terrain a été jusqu'à
maintenant axé sur la prospection de cibles géophysiques hautement prioritaires, particulièrement sur celles du milieu proximal d'indices connus ou de rochers minéralisés.

Une minéralisation de sulfures, similaire à la minéralisation du Lac Maugue, a été découverte et a fait l'objet d'un échantillonnage dans la roche de fond ou sur des rochers du milieu proximal de conducteurs aériens. Les
résultats de titrage devraient être disponibles d'ici le début de novembre. On croit que certaines cibles devront faire l'objet de travaux de géophysique détaillés en vue de déterminer les cibles de forage.

Un croquis montrant l'emplacement du projet et des renseignements sur les concessions minières, la géologie régionale ainsi que la géologie détaillée et l'échantillonnage du Lac Maugue peuvent être consultés sur le site Web de la société, à l'adresse www.manicouaganminerals.com.

Projet Manicouagan - Echantillonnage et cartographie en cours - La compilation sera rédigée plus tard

En août 2006, un levé de fond pulse-EM a été effectué dans six trous de forage au diamant creusés pour explorer la zone de contact entre la couche supérieure de roche fondue et la couche inférieure. Un levé de fond pulse-EM
(électromagnétique) est une technique de géophysique qui utilise les trous de forage pour détecter une minéralisation de sulfures conductrice dans un rayon de recherche effectif de 100 mètres. Aucun matériau conducteur n'a été détecté dans aucun des trous (MAN-06-08; MAN-05-03; MAN-05-11; MAN-06-02; MAN-06-09 &
MAN-05-14) sondés.

Une prospection et une cartographie sélectives de la zone de contact entre la couche de roche fondue et le sous-sol aux abords du cratère d'impact météorique de Manicouagan est actuellement en cours, ce qui permettra de
placer les résultats des travaux géophysiques et du forage à diamant dans leur contexte régional. La société espère que ce travail permettra de cerner un secteur distinct offrant une capacité productive supérieure sur lequel elle axerait ses prochains travaux.

Après la conclusion de la phase actuelle des travaux sur le terrain, les résultats, incluant ceux des années précédentes, seront compilés et évalués dans le but de concevoir une stratégie qui permettrait de faire avancer le
projet.

Il convient de souligner que la société n'a foré que 20 trous pour un total de 13 045 mètres dans le secteur du cratère, qui fait plus de 65 kilomètres de diamètre (la société possède actuellement 1 665 concessions minières). Il existe encore de nombreuses cibles non explorées et, à l'avenir, la société s'attachera surtout à compiler une liste restreinte de secteurs cibles hautement prioritaires sur lesquels elle concentrera ses travaux.

Propriété Mouchalagane - Résultats de titrage additionnels encourageants - Accroissement de la position foncière

Le travail sur le terrain à la propriété Mouchalagane, située à quelque 300 kilomètres au nord de Baie Comeau, a repris pendant la première semaine de septembre en vue de procéder à un suivi après la découverte, plus tôt cette
année, d'échantillons prélevés au hasard très encourageants d'une minéralisation de nickel-cuivre-palladium-platine (dont 6,99 % de cuivre, 2,68 % de nickel, 12,5 g/t de palladium et 4,1 g/t de platine de l'échantillon 43461). (A ce sujet, lire le communiqué de MAM du 23 août 2006.)

Des résultats complets de titrage des indices Bob, Feu et Dernier Chance ont été reçus. Ils ont été compilés dans un tableau et un plan à jour et ils sont disponibles, avec une copie du présent communiqué, à l'adresse www.manicouaganminerals.com. De nouveaux titrages provenant de l'échantillon prélevé au hasard no 43462 de l'indice Feu comprennent 2,15 % de cuivre, 1,15 % de nickel, 2,06 g/t de palladium et 0,667 g/t de platine. A Dernier Chance, un échantillon consolidé (no 43471) de matériel riche en chalcopyrite, qui a été titré en vue de recherches, contient plus de 11 % de cuivre.

En septembre, les travaux ont porté sur les indices Bob, Feu et Dernier Chance. Il s'agissait d'enlever et de nettoyer des secteurs de morts-terrains peu profonds en vue de mieux exposer les zones minéralisées et d'entreprendre un programme systématique d'échantillonnage par saignées. A ce jour, la minéralisation de l'indice Bob a été prolongée sur une étendue longitudinale totale d'environ 60 mètres et sur des largeurs allant jusqu'à 1,12 mètre. La minéralisation aux indices Feu et Dernier Chance consiste en lentilles discontinues de pyrrhotite +/- chalcopyrite massifs allant jusqu'à 0,6 mètre de largeur et 1 mètre de longueur.

On s'attend à ce que les résultats de l'échantillon de saignée du programme actuel soient disponibles fin octobre. Ces résultats, combinés aux encourageants résultats géophysiques obtenus à ce jour permettront de déterminer les cibles des tests de forage qui seront entrepris en 2007.

Trente concessions minières additionnelles, contigues à la propriété, ont été désignées sur carte, ce qui porte le nombre de concessions minières à 88 (4 644 hectares).

Les programmes d'exploration sont menés sous la supervision de Rod Thomas, vice-président, exploration. M. Thomas, géologue diplômé, qui réunit les conditions prescrites en vertu de la définition de "personne qualifiée"figurant dans la Norme canadienne 43-101, a passé en revue et vérifié les données techniques fournies dans le présent communiqué pour le compte de Minéraux Manicouagan.

Minéraux Manicouagan Inc. est une société d'exploration établie au Canada qui possède un portefeuille diversifié de propriétés minières. La société détient actuellement quatre projets de métaux communs au Québec et en Saskatchewan, où des programmes d'exploration sont en cours.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur Minéraux Manicouagan et ses projets d'exploration, veuillez consulter le site www.manicouaganminerals.com.

Hormis les faits de nature historique, tous les énoncés du présent communiqué, notamment les déclarations concernant les minéralisations et les réserves potentielles, les résultats d'exploration, ainsi que les plans et
objectifs futurs de la société, constituent des énoncés prospectifs associés à divers facteurs de risque et d'incertitude. La société ne peut garantir que les énoncés prospectifs se révéleront exacts, et les résultats réels ainsi que les événements futurs pourraient être sensiblement différents de ceux prévus dans ces énoncés. Parmi les facteurs importants pouvant faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des prévisions de la société, mentionnons les risques liés aux activités d'exploration décrites dans le présent communiqué et, périodiquement, dans les documents que la société dépose auprès des organismes de réglementation.

%SEDAR: 00017383EF c5559

La Bourse de croissance TSX n'a pas passé en revue ce communiqué et décline toute responsabilité quant au bien-fondé ou à l'exactitude des renseignements qu'il contient. En outre, elle n'approuve ni ne réfute le contenu du présent communiqué.

Voyez le tableau et la carte attachés: http://www.ccnmatthews.com/docs/10-05-06_table-map.pdf

Renseignements