Mines Aurizon Ltée
TSX : ARZ
AMEX : AZK

Mines Aurizon Ltée

14 mars 2007 14h59 HE

Mines Aurizon Ltée rapports 2006 résultats financiers

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(CCNMatthews - 12 mars 2007) - Mines Aurizon ltée (TSX:ARZ)(AMEX:AZK) est heureuse de présenter ses résultats non vérifiés pour l'exercice financier se terminant le 31 décembre 2006.

FAITS SAILLANTS

- Fin des travaux de construction et début des activités d'extraction à la mine Casa Berardi

- Production de 17 731 onces d'or en 2006

- Découverte de deux nouvelles zones à forte teneur en minerai dans le secteur de la mine Ouest à Casa Berardi

- Option d'acquisition de la propriété Joanna sur la faille aurifère Cadillac et compilation des données

- Découverte de quatre traînées de dispersion aurifères dans la propriété auro-uranifère de Kipawa

- Parachèvement d'une facilité de prêt bancaire pour un projet de 75 millions de dollars

- Parachèvement du financement au moyen d'actions accréditives de 15,1 millions de dollars

- Perte nette de 15 millions de dollars pour l'exercice financier 2006 découlant des frais hors trésorerie et des frais associés à une offre publique d'achat spontanée

"L'année 2006 a été marquante pour Aurizon. A Casa Berardi, nous avons terminé la construction de la mine, amorcé la production aurifère et découvert deux nouvelles zones à forte teneur en minerai. De plus, nous sommes très optimistes en ce qui concerne le potentiel d'exploration de nos nouveaux projets, Joanna et Kipawa. La Société est dans une position favorable pour tirer parti des futures hausses du prix de l'or," a déclaré David Hall, président et chef de la direction d'Aurizon.

RESULTATS FINANCIERS

Examen financier

Les frais hors trésorerie associés aux instruments dérivés et aux octrois d'options d'achat d'actions, conjugués aux frais découlant d'une offre publique d'achat non sollicitée, ont entraîné une perte de 15 millions de dollars (0,10 $ l'action) pour l'exercice financier 2006, par rapport à 2 millions de dollars (0,02 $ l'action) pour l'exercice financier 2005 en raison d'activités poursuivies.

En 2006, les pertes nettes comprenaient un certain nombre d'éléments hors trésorerie, dont des frais de 8,7 millions de dollars découlant de l'évaluation à la valeur du marché d'instruments dérivés non spéculatifs, des frais de 1,7 million de dollars associés à des octrois d'options d'achat d'actions ainsi qu'un montant de 4,5 millions de dollars découlant d'un recouvrement d'impôts futur. La perte de l'exercice 2006 comprend également des dépenses non périodiques totalisant 5,3 millions de dollars associées à une offre publique d'achat non sollicitée. En 2005, la perte nette découlant des activités poursuivies comprenait des frais hors trésorerie pour l'octroi d'options d'achat d'actions de 0,7 million de dollars ainsi qu'un montant de 2 millions de dollars découlant d'un recouvrement d'impôts futur.

La mine de Casa Berardi a produit 17 731 onces d'or en 2006, dont 6 882 ont été vendues avant la fin de l'année, générant un produit de 5 millions de dollars. Puisque Casa Berardi était en phase de production précommerciale en 2006, ce produit a été inscrit au crédit des charges reportées connexes.

La charge de rémunération à base d'actions plus élevée liée à la juste valeur des options d'achat d'actions octroyées en 2006 ont provoqué une hausse des frais administratifs et généraux qui sont passés à 5,3 millions de dollars, par rapport à 4,2 millions de dollars en 2005. En 2006, la charge de rémunération à base d'actions imputée à l'exploitation a totalisé 1,7 million de dollars, par rapport à 726 000 dollars en 2005. Si on exclut ces frais hors trésorerie associés à l'octroi d'options d'achat d'actions, les frais administratifs et généraux ont atteint 3,6 millions de dollars en 2006, par rapport à 3,5 millions de dollars en 2005.

En 2006, les activités d'exploration liées à deux nouveaux projets d'exploration au Québec ont entraîné l'imputation de 624 000 dollars à l'exploitation. En conformité avec sa stratégie de croissance en matière d'exploration et de développement des territoires prometteurs situés près des infrastructures, la Société a pris une option d'acquisition sur la propriété de Joanna et acquis le projet Kipawa en Abitibi, dans la province de Québec. A Kipawa, les levés géophysiques aériens et les échantillonnages de tills ont été effectués en 2006. A Joanna, la compilation des données obtenues lors des recherches géologiques précédentes a été achevée. Aucuns frais d'exploration n'ont été imputés à l'exploitation en 2005.

Les frais d'intérêt et de financement associés à la facilité de prêt de 75 millions de dollars totalisaient 5,3 millions de dollars à la fin de l'exercice 2006. Ces frais ont été reportés et seront amortis pendant la durée de la période d'endettement. Les frais d'intérêt payés en 2006 s'élèvent à 2,4 millions de dollars.

Des frais hors trésorerie de 8,7 millions de dollars ont été enregistrés en 2006 en ce qui a trait aux pertes non réalisées associées aux instruments dérivés non spéculatifs. Ces instruments comprennent les contrats de protection du prix de l'or et du dollar US exigés comme condition pour la facilité de prêt de 75 millions de dollars destinée à financer l'achèvement et la mise en service de la mine de Casa Berardi. Au 31 décembre 2006, la perte dérivée associée à l'évaluation à la valeur du marché non réalisée des positions dérivées non spéculatives sur l'or s'élevait à 7 572 645 dollars, tandis que la position dérivée non spéculative pour la devise affichait une perte non réalisée associée à l'évaluation à la valeur du marché de 1 172 588 dollars. Il n'y aucune exigence de marge associée à ces positions dérivées.

La Société ne dispose pas de contrats à prix fixe pour l'or. Elle peut donc vendre sa production aurifère sur le marché au comptant à un prix moyen allant de 813 $ US l'once en 2007 à 908 $ US l'once en 2010. Si les prix de l'or sont supérieurs, environ 74 % de la production prévue pendant la durée du prêt pourra être vendue aux prix courants du marché plus élevés. Les options sur l'or expirent sur une base mensuelle, et entrent en vigueur en janvier 2007 pour prendre fin en septembre 2010.

En mai 2006, Northgate Minerals Corporation annonçait une offre d'acquisition publique spontanée de la Société. Après avoir consulté ses conseillers financiers, le conseil d'administration a recommandé aux actionnaires de rejeter cette offre. Le 6 juillet 2006, la Cour d'appel de la Colombie-Britannique confirmait la décision du 29 juin 2006 de la Cour suprême de cette même province visant à accorder une injonction permanente ordonnant l'application de l'accord de moratoire et de confidentialité précédemment intervenu avec Northgate et empêchant cette dernière de poursuivre sa procédure d'offre publique d'achat. Les frais associés à l'offre d'achat de Northgate, qui s'élevaient à 5,3 millions de dollars, ont été imputés à l'exploitation. La Société a une réclamation en dommages-intérêts en souffrance pour les frais encourus en raison du bris de contrat par Northgate.

La Société a enregistré des économies d'impôts futures totalisant 4,5 millions de dollars en 2006 et 2,1 millions de dollars en 2005 en ce qui a trait au financement par actions accréditives dont le coût a fait l'objet d'une renonciation. Puisque la Société dispose d'un avantage fiscal futur non reconnu et que les écarts temporaires imposables associés aux actions accréditives devraient s'inverser durant la période pendant laquelle la perte est reportée, ces économies lui permettront de profiter d'un recouvrement d'impôts futur.



Sommaire des résultats trimestriels non vérifiés et examen du quatrième
trimestre

--------------------------------------------------------------------------
4e 3e 2e 1er
2006 trimestre trimestre trimestre trimestre
--------------------------------------------------------------------------
Recettes 318 777 314 315 368 236 237 521
Bénéfice net (perte) (2 170 094) 4 817 690 (11 922 365) (5 761 587)
Bénéfice (perte) par
action - de base et
dilué (0,01) 0,03 (0,08) (0,04)
--------------------------------------------------------------------------
4e 3e 2e 1er
2005 trimestre trimestre trimestre trimestre
--------------------------------------------------------------------------
Recettes 170 908 209 058 233 323 134 574
Bénéfice net (perte)
provenant d'activités
poursuivies (1 355 617) (794 404) (1 265 074) 1 373 098
Bénéfice net (perte) (1 355 617) (794 404) 2 740 190 1 153 359
Bénéfice net (perte) par
action provenant
d'activités poursuivies -
de base et dilué (0,01) (0,01) (0,01) 0,01
Bénéfice (perte) par
action - de base et
dilué (0,01) (0,01) 0,02 0,01
--------------------------------------------------------------------------


Au quatrième trimestre de 2006, les frais hors trésorerie associés aux instruments dérivés ont atteint 3,1 millions de dollars, mais ont été partiellement réduits par le recouvrement d'impôts hors trésorerie futur de 2,1 millions de dollars, entraînant une perte nette de 2,2 millions de dollars (0,01 $ l'action), par rapport à une perte nette de 1,4 million de dollars (0,01 $ l'action), au même trimestre en 2005.

Flux de trésorerie

Si l'on considère les décaissements d'exploitation relatifs à l'entreprise et à l'administration, compensés par les revenus de redevance et en intérêts, auxquels s'ajoute l'accumulation d'or et de stocks d'approvisionnement, les activités d'exploitation ont engendré une sortie de fonds de 13,0 millions de dollars en 2006; en 2005, on a enregistré un décaissement de 4,1 millions de dollars. Cette hausse du décaissement en 2006 s'explique principalement par les coûts de 5,3 millions de dollars associés à l'offre publique d'achat spontanée.

Les aménagements de préproduction à la mine Casa Berardi ont été en grande partie terminés au cours du quatrième trimestre de 2006 et, à la fin de l'année, le site en était à la phase de mise en service et d'augmentation de la production.

La Société a réussi à aménager la mine Casa Berardi en respectant presque parfaitement le budget, le calendrier et les données techniques du projet prévus, ceci dans un environnement où la limitation des coûts constituait un véritable tour de force. Depuis le début du deuxième trimestre de 2005 (date de début retenue par la société d'experts-conseils indépendante, Roscoe Postle Associates Inc. ("RPA") dans son étude de faisabilité effectuée en octobre 2005), les coûts de construction à la mine Casa Berardi ont atteint 97,7 millions de dollars au total. On estime qu'il reste 5,9 millions de dollars à investir pour achever des travaux d'infrastructure qui ne sont pas toutefois pas essentiels au démarrage de l'exploitation minière; ces coûts seront engagés en 2007. Ces travaux prévoient l'installation de la pompe Geho, qui remplacera les pompes plus petites qui sont actuellement utilisées pour assécher la mine; la construction d'une station de carburant souterraine; l'achèvement des cheminées à minerai; l'élévation du barrage du bassin d'eau de procédé; l'agrandissement du bassin de résidus. Les coûts de construction réels, en comptant le coût estimatif des travaux qui restent à faire, c'est-à-dire 5,9 millions de dollars, s'élèvent à 103,6 millions de dollars, soit 1 million de dollars de plus que les coûts prévus dans l'étude de faisabilité réalisée par RPA.

Parmi les modifications apportées à l'étude de faisabilité d'octobre 2005 figurent les suivantes :

- La profondeur du puits a été réduite de 30 mètres au niveau d'élévation de 760 mètres, et il a été décidé qu'il serait plus économique d'utiliser la rampe pour atteindre le fond du puits afin de construire le point de déversement et d'exploiter les niveaux inférieurs des gisements connus.

- Le délai de préparation du chantier a été ramené de trois mois à un mois et demi, ceci afin de préserver la stabilité du roc. L'accès au chantier a été modifié pour réduire l'exposition le long du plan de faille.

- La décision de remettre l'équipement mobile existant en état et d'acquérir de nouvelles chargeuse-navettes, plutôt que de louer tout l'équipement, comme on le proposait dans l'étude de faisabilité, a accru le coût des investissements en 2006. Par contre, cela évitera des déboursés futurs en paiements de location.

- Il a été décidé d'utiliser des explosifs à émulsion avec des détonateurs électroniques au lieu d'explosifs et de détonateurs classiques pour le dynamitage du chantier, ceci afin de réduire l'affaiblissement des parois et la dilution, particulièrement à proximité de la faille graphitique.

- Il a été décidé d'employer une main-d'oeuvre contractuelle afin d'éviter les problèmes associés au recrutement lors du démarrage des activités et d'optimiser l'exploitation des compétences spécialisées sur place.

Les travaux de développement en surface et en sous-sol poursuivis à la mine Casa Berardi ont exigé de la part de la société des investissements globaux de 74,5 millions de dollars en 2006, par rapport à 41,1 millions de dollars en 2005.

Le principal programme souterrain de préproduction et d'exploration entrepris au début de 2003 à la mine Casa Berardi s'est poursuivi jusqu'en 2006, année au cours de laquelle les travaux suivants ont été effectués sur le site :

- Fonçage du puits de 290 mètres jusqu'à la profondeur rectifiée, soit 760 mètres.

- Construction du réseau de remblayage, comprenant l'usine de ciment, la tuyauterie de distribution du coulis de ciment, les monteries de stérile et un collet de ciment traversant la couverture du sol jusqu'à la surface.

- Construction de l'infrastructure souterraine, y compris le marteau, le grizzly, les cheminées à minerai/à stériles et les trémies doseuses, au niveau des 690 mètres.

- Remise en état de l'usine, y compris l'installation d'un nouveau circuit de gravité ainsi que la remise à neuf du circuit de broyage, du circuit de lixiviation du carbone, du circuit d'absorption et du circuit de raffinerie. Remise en état des convoyeurs, de la tuyauterie et du câblage électrique. Achat de nouvel équipement pour le laboratoire d'essais et installation d'équipement électronique afin d'optimiser les commandes d'alimentation en minerai.

- 1 246 mètres de rampes, dont 841 mètres pour atteindre le niveau des 740 mètres de la zone 113 et 405 mètres pour relier la rampe de la zone Lower Inter au niveau des 570 mètres.

- 4 682 mètres de galeries percées, dont 4 508 mètres de développement aux niveaux des 650, 670, 690, 710 et 730 mètres de la zone 113, et 174 mètres de développement au niveau des 570 mètres de la zone Lower Inter.

- 1 300 mètres de percement de montage, dont 198 mètres de percement de montage de ventilation, 273 mètres de cheminées à minerai et à stériles, 772 mètres de cheminées à remblai et 57 mètres de cheminées de chargement.

- Remise en état de l'équipement mobile existant de la mine.

- 336 puits de forage de définition, soit 24 578 mètres de forage de définition au total, dont 185 puits (9 162 mètres au total) dans la zone 113 et 151 puits (14 966 mètres au total) dans la zone Lower Inter.

- 48 083 mètres de forage d'exploration, dont 19 779 mètres de forage souterrain et 28 304 mètres de forage en surface.

L'extraction et le broyage souterrains du minerai, qui ont débuté en novembre 2006, ont permis de produire 17 731 onces d'or en 2006. Cette année-là, 6 882 onces d'or ont été vendues, ce qui a généré des revenus de 5 millions de dollars. Depuis l'entrée de la mine Casa Berardi en phase de production précommerciale, les produits ont été défalqués des charges reportées connexes incluses dans les coûts relatifs aux actifs miniers. Les 10 849 onces invendues au 31 décembre 2006 ont été évaluées en fonction des coûts d'exploitation sur le site et incluses avec le reste de l'inventaire dans le bilan, et traduites par une réduction correspondante des frais reportés.

La teneur moyenne du minerai traité était de 8,6 grammes par tonne, et le taux de récupération était de 93,9 %, valeurs se comparant favorablement avec les valeurs prévues pour 2006 dans l'étude de faisabilité effectuée par RPA, soit une teneur de 8 grammes par tonne et un taux de récupération de 92 %. Dans cette étude, on prévoyait la mise en service de l'usine en octobre 2006, alors que celle-ci a en réalité eu lieu environ un mois plus tard, ce qui a réduit le nombre de tonnes traitées par rapport aux prévisions.



--------------------------------------------------------------------------
Production précommerciale en 2006 Chiffres réels Etude de
pour 2006 faisabilité
--------------------------------------------------------------------------
Tonnes de minerai traité 68 481 115 300
Teneur - grammes/tonne 8,58 8,03
% de récupération 93,9% 92%
--------------------------------------------------------------------------
Production d'or 17 731 23 627
--------------------------------------------------------------------------
Ventes d'or - onces 6 882 -
--------------------------------------------------------------------------


En 2006, le financement par actions et l'exercice d'options d'achat d'actions ont généré des produits nets de 16,5 millions de dollars. En mars 2006, la Société a effectué un placement privé de 5 500 000 actions à un prix de 2,75 $ l'action, ce qui a généré un produit net de 14,2 millions de dollars. L'exercice d'options d'achat sur 1 223 500 actions à un prix moyen pondéré de 1,89 $ l'action a rapporté 2,3 millions de plus.

Les tirages sur la facilité de prêt de 75 millions de dollars consentie au projet ont atteint 73,1 millions de dollars en 2006. L'une des conditions de la facilité de prêt exigeait le financement de comptes de caisse avec restrictions, qui ont totalisé 19,4 millions en 2006. La Société a signé en 2006 un contrat de location-acquisition d'équipement minier pour le site Casa Berardi et, au 31 décembre 2006, avait eu à payer 218 000 de dollars à cet égard.

Les coûts de financement reportés associés à la facilité de prêt, ainsi que les coûts d'intérêts, ont atteint au total 4,8 millions de dollars et 0,5 million de dollars en 2006 et 2005, respectivement.

Globalement, les activités d'exploitation, d'investissement et de financement d'Aurizon en 2006 ont engendré une baisse de 15,5 millions de dollars de son solde de trésorerie, comparativement à une hausse de 13,3 millions de dollars en 2005.
Bilan

Au 31 décembre 2006, le flux de trésorerie disponible et les quasi-espèces s'établissaient à 9,5 millions de dollars, par rapport à 25 millions en 2005. En outre, le solde des comptes de caisse avec restrictions pouvant être utilisé pour financer la mine Casa Berardi et pour assumer les frais généraux et administratifs s'élevait au total à 19,4 millions de dollars au 31 décembre 2006. En 2005, aucun solde de compte de caisse avec restrictions n'existait.

A la fin de 2006, les fonds de roulement d'Aurizon se chiffraient à 29,8 millions de dollars, par rapport à 25 millions de dollars à la fin de 2005. La dette à long terme s'établissait à 68,8 millions de dollars au 31 décembre 2006, et le crédit non utilisé, à 1,5 million de dollars. Au moment de préparer le présent rapport, Aurizon avait 146 343 048 actions ordinaires émises et en circulation. De plus, 3,3 millions d'options sur actions sont en circulation et peuvent être converties en actions ordinaires au prix moyen de 2,02 $ l'action.

Aperçu

Casa Berardi

Durant le premier trimestre de 2007, la mine Casa Berardi sera en phase de mise en service et d'augmentation de la production. Avant l'atteinte d'une production commerciale, les ventes d'or ne se refléteront pas dans l'état des résultats d'exploitation. Le produit des ventes d'or sera plutôt différé, tout comme les coûts d'exploitation. La production commerciale devrait commencer au cours du deuxième trimestre de 2007, à savoir lorsque certains niveaux d'exploitation minière et de broyage auront été maintenus pendant une période prolongée. Conformément aux modalités de gestion de la dette du projet, la mine Casa Berardi est également tenue d'atteindre certains seuils de rendement d'exploitation durant le deuxième semestre de 2007, comme l'ont stipulé les prêteurs.

L'extraction du minerai a été suspendue le 24 janvier 2007 en raison d'un effritement plus importante que prévu du minerai dans les chambres d'exploitation. L'exploitation minière a repris le 8 février 2007, après que des mesures correctives ont été prises pour renforcer le toit des chambres. La production journalière augmente graduellement pour revenir au taux initial prévu de 1 600 tonnes et devrait atteindre 2 200 tonnes au cours des douze prochains mois. D'après le plan actuel de la mine, Casa Berardi devrait produire entre 165 000 et 175 000 onces d'or en 2007, selon un décaissement d'exploitation estimatif se situant entre 265 et 285 $ US l'once, au taux de change pour le dollar canadien de 1,15.

La maîtrise des coûts d'exploitation de la mine constituera un défi en 2007, compte tenu du marché de l'emploi serré et des coûts plus élevés des matériaux, de l'électricité et du carburant qui continuent à exercer des pressions sur les coûts. Les mesures de redressement prises durant le premier trimestre de 2007, au nombre desquelles on compte le renforcement du toit des chambres, risquent de freiner le rendement et, en conséquence, d'influer sur les coûts d'exploitation.

Toute remontée du dollar canadien par rapport au dollar américain entraînerait des retombées négatives sur les revenus, car le prix de l'or est déterminé en dollars américains, puis est converti en dollars canadiens avant de servir à payer les frais de l'exploitation canadienne. Selon un prix de l'or fixé à 600 $ US, une variation de 1 cent du taux de change entre les devises canadienne et américaine entraînerait une fluctuation de 1 million de dollars du flux de trésorerie. Une fluctuation du prix de l'or de 10 $ US l'once entraînerait pour sa part une fluctuation de 1,9 million de dollars du flux de trésorerie.

Une fluctuation de 1 gramme de la teneur en or par rapport au plan de production de minerai de 2007 entraînerait une fluctuation de 13 millions du flux de trésorerie, selon un prix de l'or fixé à 600 $ US et un taux de change pour le dollar canadien de 1,15.

En 2007, les coûts d'immobilisation de Casa Berardi devraient se chiffrer à 21,9 millions de dollars. Toujours en 2007, le développement souterrain devrait atteindre 8 000 mètres, y compris : 2 700 mètres de points de soutirage; 1 200 mètres de rampes de chargement; 3 400 mètres de galeries et 700 mètres de percement de monteries.

Le forage d'exploration à Casa Berardi en 2007 se concentrera d'abord sur la délimitation de la portée des deux zones où l'on retrouve du minerai à teneur élevée découvertes en 2006 (zones 122-D et 123-S) et sur l'exploration de zones ciblées à l'est des zones principales. Le budget initial des dépenses d'exploration est de 2,2 millions de dollars.

Joanna

Aurizon a la possibilité d'acquérir 100 pour cent des parts de la propriété aurifère Joanna, moyennant une redevance d'extraction nette de 2 pour cent. La propriété comprend 67 concessions et se situe le long de la faille Cadillac, 20 km à l'est de Rouyn-Noranda, au Québec. La minéralisation aurifère se trouve sous forme de veines dans un ensemble d'unités sédimentaires le long d'une bande de terrain qui s'étend sur 5 kilomètres. Les activités d'exploration souterraine et de surface menées antérieurement portaient principalement sur des veines étagées à teneur élevée en or situées dans un couloir de minerai à teneur inférieure d'une largeur de 15 à 60 mètres (de 0,8 à 2 grammes la tonne). Le titrage des anciens puits de forage et de nouvelles diagraphies sont en cours afin d'évaluer l'existence potentielle d'un gisement à faible teneur et à tonnage élevé.

Aurizon a également lancé un programme de forage en surface sur 8 000 mètres pour évaluer la portée latérale du couloir aurifère, près de la surface, et pour déterminer le potentiel de pendage dans la propriété à une profondeur d'au moins 500 mètres. Les coûts du programme initial d'exploration sont estimés à 1 million de dollars.

Kipawa

Kipawa, site du projet or-uranium, se trouve à environ 100 kilomètres au sud de Rouyn-Noranda, à mi-chemin entre le camp minier uranifère d'Elliot Lake et la ceinture aurifère de l'Abitibi. La propriété a été acquise sur la base d'une compilation des levés géochimiques gouvernementaux des sédiments alluviaux. En réponse aux résultats encourageants du programme initial d'exploration, Aurizon est passée à 1 277 concessions minières sur une superficie d'environ 75 000 hectares.

Durant l'été 2006, Aurizon a réalisé un levé aérien de 1 100 kilomètres linéaires combinant radiométrie et mesures magnétiques et électromagnétiques. Un échantillonnage de tills a ensuite été effectué sur un carroyage de 1 000 mètres sur 500 mètres dans une portion du secteur qui avait fait l'objet du levé aérien. Il a révélé quatre traînées de dispersion aurifères couvrant 30 kilomètres et contenant toutes des concentrés de minéraux lourds dont la teneur en or se situait entre 1,1 et 7,2 grammes à la tonne.

Un programme de suivi de l'échantillonnage mené sur un carroyage de 500 mètres a confirmé la teneur élevée en or et le prolongement des traînées aurifères. Des traînées aurifères ont été repérées dans deux échantillonnages de tills présentant respectivement 100 et 8,6 grammes d'or à la tonne.

Un autre levé aérien combinant des mesures magnétiques et électromagnétiques mené selon un espacement de 100 mètres est en cours pour mieux cibler les visées. Il sera suivi d'un forage du mort terrain durant le deuxième trimestre et d'un forage au diamant durant le troisième trimestre de 2007. En 2007, Aurizon alloue un budget d'exploration initial de 1 million de dollars au projet de Kipawa.

Réserves et ressources minérales

Les consultants indépendants d'Aurizon parachèvent une mise à jour de l'évaluation des réserves et des ressources minérales en date du 31 décembre 2006 dont les détails seront publiés sous peu.

A propos d'Aurizon

Aurizon est un producteur d'or établi au Canada dont la croissance stratégique est axée sur le développement de ses projets en cours en Abitibi, dans le nord-ouest du Québec, une des régions les plus prospères en or et en métaux de base du monde, et l'augmentation de la production au moyen de transactions rentables. Les actions d'Aurizon se négocient à la Bourse de Toronto sous le symbole "ARZ" et à l'American Stock Exchange sous le symbole "AZK". Pour de plus amples renseignements sur Aurizon et ses projets, visitez le site d'Aurizon à http://www.aurizon.com.

ENONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué renferme des "énoncés prospectifs". Ces énoncés prospectifs comprennent, sans s'y limiter, les énoncés concernant les résultats visés et les programmes de travaux. Les énoncés prospectifs expriment, en date du présent communiqué, les plans, les estimations, les prévisions, les projections, les attentes ou les convictions de la Société quant aux événements et aux résultats à venir. La Société n'entend pas procéder à la mise à jour de ces énoncés prospectifs ni n'assume aucune obligation à cet égard. Dans certains cas, les énoncés prospectifs peuvent être reconnus par le recours à des mots comme "planifie", "s'attend" ou "ne s'attend pas", "devrait", "prédit", "estime", "indique", "entend", "prévoit" ou "ne prévoit pas", "croit" ou certaines variations de tels termes, ou à des énoncés selon lesquels certains actes, événements ou résultats "peuvent", "pourraient", "risqueraient" ou "seraient susceptibles", "d'avoir lieu" ou "d'être atteints". Les énoncés prospectifs contiennent des éléments de risque et d'incertitude, et nul ne peut garantir que ces énoncés se révéleront exacts. Il s'en suit que les résultats et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Parmi les facteurs susceptibles de faire diverger les résultats ou les événements par rapport aux attentes exprimées ou signifiées par les énoncés prospectifs, citons, notamment, les incertitudes liées à l'exploration minière et aux résultats subséquents ainsi que d'autres risques décrits plus en détail dans le formulaire du rapport annuel révisé qu'Aurizon a déposé auprès des commissions des valeurs mobilières de la Colombie-Britannique, de l'Alberta, du Manitoba, de l'Ontario et du Québec, et dans le formulaire de renseignements 40-F du rapport annuel qu'Aurizon a déposé auprès de la Securities and Exchange Commission des Etats-Unis. Ces documents sont disponibles sur le site de Sedar au www.sedar.comwww.sec.gov et sur Edgar au www.sec.gov.

Inscription aux Etats-Unis : (Dossier 0-22672)

Renseignements

  • Mines Aurizon Ltee
    David Hall
    président
    (604) 687-6600 ou sans frais : 1-888-411-GOLD
    ou
    Mines Aurizon Ltee
    Ian S. Walton
    directeur financier
    (604) 687-6600 ou sans frais : 1-888-411-GOLD
    (604) 687-3932 (FAX)
    Courriel: info@aurizon.com
    site Web: www.aurizon.com