Mines de la Vallée de l'Or ltée
TSX CROISSANCE : GZZ

Mines de la Vallée de l'Or ltée

05 oct. 2015 08h00 HE

Mines de la Vallée de l'Or fait le point sur l'entreprise et ses activités d'exploration

- Onze (11) sondages ont été réalisés sur sa propriété aurifère " Cheechoo " dans le secteur Opinaca, sur le territoire de la Baie James au Québec

- La compagnie est en attente des résultats d'analyse

- Dernières nouvelles de ses filiales

VAL-D'OR, QUÉBEC--(Marketwired - 5 oct. 2015) - Mines de la Vallée de l'Or Ltée (TSX CROISSANCE:GZZ) est heureuse d'annoncer que son partenaire en joint-venture, Ressources Sirios Inc. (TSX CROISSANCE:SOI), l'a informé que 11 sondages, totalisant environ 2 000 mètres, forés ont été réalisés jusqu'à date alors que la campagne d'exploration se poursuit toujours. D'autres informations suivront dès que Sirios, l'opérateur du projet, nous communiquera les résultats d'analyse. Mines de la Vallée de l'Or détient présentement une participation de 55% dans la Propriété Cheechoo, alors que Sirios détient une participation de 45%. Selon l'accord de joint-venture, révisé en 2013, Sirios peut acquérir les intérêts de 55% que détient Mines de la Vallée de l'Or moyennant les conditions suivantes :

  • Sirios doit encourir 4 200 000 $ en dépenses d'exploration d'ici le 13 juin 2016 (un montant de 3 000 000 $ a déjà été encouru en date du 30 septembre 2015, ce qui laisse environ 1 200 000 $ de travaux à venir);

  • Sirios a emis 9,9 % de son capital-actions à Mines de la Vallée de l'Or en date du 31 décembre 2013 (2 898 374 actions, ce qui représente actuellement environ 4% du capital-actions de Sirios);

  • Sirios doit verser à Mines de la Vallée de l'Or un montant de 500 000 $ (en argent comptant ou son équivalent en actions ordinaires de Sirios) d'ici le 13 juin 2016. Nonobstant les dispositions précédentes, Sirios aura l'obligation de payer en liquidités cette portion de 500 000 $ ce qui ferait de Mines de la Vallée de l'Or un initié de Sirios).

Si le transfert des droits survient et que Sirios acquiert les droits détenus par Mines de la Vallée de l'Or dans la Propriété Cheechoo, Mines de la Vallée de l'Or aurait alors droit à une contrepartie additionnelle pour l'octroi de l'option : Sirios accordera à Mines de la Vallée de l'Or des redevances équivalant à 4% du rendement net provenant des produits minéraux qui auront été extraits ou retirés de la Propriété Cheechoo. Nonobstant ces dispositions, les redevances provenant des produits aurifères extraits ou retirés de la Propriété Cheechoo pourraient être diminuées dépendamment du prix de l'or sur le marché au moment du paiement de la partie aurifère.

Dernière nouvelles des filiales :

  • Abitibi Royalties Inc. : Tel qu'annoncé au premier trimestre 2015, Abitibi Royalties a complété une importante transaction avec Canadian Malartic GP, qui appartient à parts égales aux Mines Agnico-Eagle et à Yamana Gold Inc. Dans cette transaction, Abitibi Royalties a vendu sa participation dans le Propriété Malartic CHL à Agnico Eagle et à Yamana Gold en échange d'actions de ces deux compagnies et de droits de redevances de 3% sur le rendement net (NSR) de la Propriété Malartic CHL;

  • Abitibi Royalties détient des redevances de 3% sur le rendement net sur la découverte « Odyssée Nord » qui se trouve à l'Est de la principale fosse d'exploitation de la mine Canadian Malartic. Les Mines Agnico-Eagle ont récemment annoncé que des travaux de forage se poursuivaient dans le secteur Odyssée et que la compagnie procède à la compilation et à l'interprétation des données et qu'elle continue d'obtenir des résultats intéressants dans les couches plus en profondeur. Aucun nouveau résultat d'analyse n'a été communiqué et il n'existe aucune indication que les sondages forés depuis le mois d'avril 2015 aient recoupé des zones de minéralisation dans la portion de propriété sur laquelle porte les droits de redevance de 3% que détient Abitibi Royalties.

  • Les travaux de forage dans le secteur Odyssée ont débuté en avril dernier; un budget d'environ 3,5 millions de dollars canadiens et 25 500 mètres de forage étaient alors prévus. Les sondages visaient à définir les dimensions des gisements du secteur Odyssée, ainsi que leur teneur et leur prolongement; ces gisements alimenteraient ensuite l'usine de traitement de la mine Canadian Malartic. Le gisement Odyssée Nord est estimé avoir potentiellement un tonnage d'exploitation souterraine similaire à celui de la mine Goldex d'Agnico Eagle, qui se trouve à environ 15 kilomètres plus à l'Est.

  • Mines de la Vallée de l'Or détient approximativement une participation de 51% dans Abitibi Royalties Inc. (TSX CROISSANCE:RZZ), 60% dans Nunavik Nickel Mines Ltd (TSX CROISSANCE:KZZ) et 37% dans Uranium Valley Mines Ltd (TSX CROISSANCE:VZZ).

Au 1er octobre 2015, Mines de la Vallée de l'Or détenait une participation majoritaire dans 92 projets d'exploration totalisant 1 332 titres miniers (79 676 hectares ou 796,76 km2) au Canada, composés principalement de propriétés situées dans la Ceinture de roches vertes de l'Abitibi, de Timmins et Kirkland Lake en Ontario jusqu'à Rouyn-Noranda et Val-d'Or au Québec en plus d'une importante participation dans ses filiales.

Glenn J. Mullan, géologue et président-directeur général de Mines de la Vallée de l'Or, agit comme personne qualifiée selon les normes du Règlement 43-101, et est la personne responsable des données techniques du présent communiqué.

À propos de Mines de la Vallée de l'Or Ltée.

Mines de la Vallée de l'Or Ltée effectue des travaux préliminaires sur les propriétés qu'elle détient à 100% puis recherche ensuite des partenaires pour financer la phase suivante des travaux. Cette stratégie lui permet de mettre en valeur ses propriétés et de générer de nouveaux projets miniers. Mines de la Vallée de l'Or et ses filiales détiennent des droits sur des projets miniers (or, métaux usuels, minéraux à vocation énergétique) à travers le Canada : Saskatchewan, Ontario et Québec.

Déclarations prospectives :

Ce communiqué de presse contient des déclarations de nature prospective. Les déclarations prospectives ne s'appuient pas sur des faits historiques et sont généralement, mais pas toujours, reconnues par l'utilisation de mots comme « s'attendent », « espèrent », « anticipent », « estiment », « projettent », « possiblement », et autres expressions de ce genre. Bien que la société croie que les attentes exprimées dans ces déclarations prospectives s'appuient sur des suppositions raisonnables, elles ne constituent pas une garantie de rentabilité future. Les faits et résultats réels peuvent différer grandement des faits et résultats anticipés dans ces déclarations. Les déclarations prospectives s'appuient sur les convictions, prévisions et opinions qu'a la direction de la société à ce moment. Sauf quand cela est exigé par la loi, la société ne s'engage pas à mettre à jour ces déclarations prospectives même si ses convictions, prévisions et opinions, ou autres facteurs, devraient changer.

La bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les Règles de la bourse de croissance TSX-V) ne peuvent être tenus responsables de l'exactitude ou de la véracité du présent communiqué.

Renseignements