Mines de la Vallée de l'Or Ltée
TSX CROISSANCE : GZZ
TSX VENTURE : GZZ

Mines de la Vallée de l'Or Ltée

18 juin 2008 10h00 HE

Mines de la Vallée de l'Or Ltée : Campagne de forage de 2 000 mètres, Projet uranifère Otish

VAL-D'OR, QUEBEC--(Marketwire - 18 juin 2008) - Mines de la Vallée de l'Or Ltée (TSX CROISSANCE:GZZ)) et son partenaire en joint-venture Lexam Explorations Inc (TSX CROISSANCE:LEX)(OTCBB:LEXEF)(FRANKFURT:D2Q) sont heureux d'annoncer que la Phase I de la campagne de forage sur le projet uranifère des monts Otish (Moyen-Nord du Québec) est présentement en cours.

Phase I de la campagne de forage : Un camp de base est établi. Les équipes de géologie et de forage, avec appui logistique par hélicoptère, sont maintenant sur place. La phase initiale du programme sera axée sur le prolongement potentiel de la minéralisation uranifère dans le secteur Mistassini en plus d'investiguer quelques cibles prometteuses qui ont été délimitées le long du corridor de minéralisation.

La compilation des anciens sondages réalisés par Western Mines (Ministère de l'Energie et des Ressources naturelles, documentation technique GM 35584) en 1979 a permis d'identifier une minéralisation uranifère dans le secteur Mistassini qui est plus étendue et de plus haute teneur qu'anticipé. Certains sondages ont titré jusqu'à 5 100 ppm (0,51%) U3O8 tandis que 10 des sondages ont titré plus de 850 ppm (0,085%) U3O8 sur une distance latérale de 60 mètres.

La minéralisation en U3O8 est peu profonde, 20-25 mètres sous la surface, et est associée à une discordance stratigraphique (5 mètres au-dessus de celle-ci) en bordure du bassin sédimentaire le long d'un contact avec des grès arkosiques et des grauwackes. L'enveloppe minéralisée atteint une épaisseur de 2 à 3 mètres et demeure ouverte.

Des sondages réalisés en 1979 par SOQUEM avaient recoupé le prolongement présumé de cette zone minéralisée à environ 2,4 kilomètres plus au nord (Ministère de l'Energie et des Ressources naturelles, documentation technique GM 36262). Un trou de forage a recoupé une valeur de 1 040 ppm (0,104%) U3O8.

Au moins quarante six sondages sont prévus durant cette phase du programme. Une diagraphie spectrale de rayons gamma sera aussi réalisée dans chacun des trous et les intervalles minéralisés seront échantillonnés pour analyse. Les travaux de forage devraient être complétés d'ici 4 ou 6 semaines dépendamment de la météo et des conditions de terrain.

La Phase II des travaux comprend des sondages de suivi et l'investigation de cibles dans le secteur Otish du projet. Le coût total des travaux est évalué à environ deux millions de dollars canadiens. Lexam Explorations peut acquérir une participation de 50% moyennant des dépenses en exploration de 3 millions de dollars sur une période de trois ans. Mines de la Vallée de l'Or demeure opérateur du programme.

Le joint-venture GZZ-Lexam occupe une place importante dans le secteur des monts Otish : 1 623 titres miniers répartis sur 86 224 hectares. Les claims ont été choisis d'après des modèles uranifères de discordance semblables à ceux du bassin de l'Athabasca, en Saskatchewan, qui représente actuellement près de 30% de la production mondiale d'uranium. Les travaux antérieurs dans cette région ont été réalisés entre 1967 et 1983 par des compagnies minières alors actives dans le nord de la Saskatchewan et qui ont utilisé les mêmes techniques de prospection. Le potentiel géologique récemment démontré par Ressources Strateco ainsi que la présence de Cameco ont motivé l'acquisition de claims additionnels et la tenue de travaux sur le projet de GZZ-LEX.

A propos de Mines de la Vallée de l'Or : La compagnie effectue dans un premier temps les travaux préliminaires sur les propriétés de type "grassroots" dont elle détient 100% des intérêts, puis recherche des partenaires pour réaliser la deuxième phase des travaux d'exploration. Cette stratégie lui permet de consacrer plus d'efforts à l'exploration des nombreuses propriétés qu'elle détient. Au 17 juin 2008, la compagnie possédait une participation majoritaire dans 136 projets miniers (4 352 titres miniers) recouvrant une superficie de 257 105 hectares dans les provinces de Saskatchewan, Ontario et Québec.

Michael P. Rosatelli, géologue, est une "personne qualifiée" selon la norme NI 43-101. M. Rosatelli a fourni les renseignements d'ordre technique qui sont présentés dans ce communiqué.

Déclaration prospective : Le présent document contient des déclarations de nature prospective. Ces déclarations comportent des risques et incertitudes hors du contrôle de la compagnie et ne peuvent être interprétées comme une garantie de rentabilité future. Les faits et résultats réels peuvent différer grandement des faits et résultats anticipés dans ces déclarations. Elles ne sont valables qu'à la date à laquelle elles sont publiées et la compagnie ne s'engage pas à mettre à jour les informations contenues dans le présent document, ni à publier de telles révisions afin de refléter le plus exactement possible les événements, circonstances ou modifications qui auraient pu survenir après la date de publication du document. Par conséquent, le lecteur ne doit pas prêter de confiance indue à ces déclarations.

Renseignements