MINES RICHMONT INC.
TSX : RIC
NYSE Amex : RIC

MINES RICHMONT INC.

17 févr. 2011 07h45 HE

Mines Richmont annonce des ressources de plus d'un million d'onces d'or à la propriété Wasamac

MONTRÉAL, QUÉBEC, CANADA--(Marketwire - 17 fév. 2011) - Mines Richmont inc. (TSX:RIC)(NYSE Amex:RIC), (« Richmont » ou la « Compagnie ») a le plaisir d'annoncer une augmentation substantielle des ressources estimées sur la propriété Wasamac, située à 15 km à l'ouest de Rouyn-Noranda, Québec, et à moins de 10 km à l'est de la mine Francoeur appartenant à Richmont. Cette propriété consiste en trois concessions minières et un claim, pour une superficie totale de 7,58 km2 (757,65 hectares). Il n'y a aucune royauté sur cette propriété détenue à 100 % par Mines Richmont.

Faits saillants :

  • Ressources mesurées et indiquées de 5 093 180 tonnes à une teneur de 2,51 g/t Au pour 411 073 onces d'or;
  • Ressources présumées de 11 515 020 tonnes à une teneur de 2,72 g/t Au pour 1 007 875 onces d'or au 31 décembre 2010, versus 285 200 onces d'or en ressources présumées au 31 décembre 2009;
  • Programme majeur de 35 000 mètres de forage prévu en 2011;
  • Rapport technique conforme au Règlement 43-101 disponible sur SEDAR d'ici 45 jours.

Richmont a débuté un programme de forage de 10 000 mètres (m) en mai 2010, avec l'objectif de réévaluer les ressources existantes en considérant une teneur de coupure plus basse afin d'évaluer le potentiel pour une exploitation souterraine en vrac. Puisque les résultats préliminaires ont été favorables, la campagne de forage 2010 a été augmentée à 20 000 m.

Martin Rivard, président et chef de la direction, a commenté : « Les résultats publiés aujourd'hui confirment que ce projet a le potentiel de jouer un rôle clé dans notre stratégie visant à transformer Richmont en un producteur aurifère de plus de 200 000 onces par année. Nous prévoyons réaliser 35 000 m de forage supplémentaires à Wasamac en 2011, et le principal objectif de cette campagne est d'augmenter les ressources globales du projet et d'établir les paramètres qui serviront pour la préparation d'une évaluation économique préliminaire d'ici la fin de 2011. Il ne fait aucun doute que nous sommes très enthousiastes quant au potentiel à long terme de Wasamac pour Richmont et ses actionnaires. »

En 2011, les travaux de forage s'étendront sur une distance horizontale de 2 km et cibleront une profondeur verticale maximale approximative de -800 m, tel qu'illustré dans la section longitudinale de la propriété ci-dessous. Les principales cibles d'exploration sont : la zone principale en profondeur jusqu'au contact de la faille Horne, la partie inférieure de la zone 1, la partie supérieure et inférieure ouest de la zone 2, ainsi que la zone 3. Quelques forages vont aussi cibler le secteur pratiquement inexploré situé entre la zone principale et la zone 1.

Figure 1: « Section Longitudinale Wasamac »

http://media3.marketwire.com/docs/FR_Section_Longitudinale_Cisaillement_Wasa.pdf

Tableau 1: Ressources estimées au 31 décembre 2010

    31 décembre 2010 31 décembre 2009
Ressources mesurées Tonnes 1 715 288 -
  Teneur (g/t) 2,81 -
  Onces 155 043 -
Ressources indiquées Tonnes 3 377 892 -
  Teneur (g/t) 2,36 -
  Onces 256 030 -
Total des ressources indiquées et mesurées Tonnes 5 093 180 -
  Teneur (g/t) 2,51 -
  Onces 411 073 -
Ressources présumées Tonnes 11 515 020 1 282 000
  Teneur (g/t) 2,72 6,92
  Onces 1 007 875 285 200
     
Notes 2010 2009(1)
Prix de l'or (US$) 1 000 400
Teneur coupée (g/t Au) 1,5 4,45
Épaisseur minimale (m) 4,0 1,8
Volume (t/m3) 2,8 2,8

(1) Évaluation des ressources complétée en 2004.

Paramètres utilisés pour le calcul de ressources

La base de données utilisée pour le calcul contient 121 forages au diamant de surface, 696 forages au diamant souterrains et 1 968 rainures d'échantillonnage dans les murs. Les forages souterrains et les échantillons des rainures localisées dans le cœur du secteur miné de la zone principale ne sont pas inclus dans la base de données. Les résultats d'analyse d'or utilisés pour l'estimation des teneurs proviennent des forages de surface (1 531 échantillons) et des forages souterrains (6 568 échantillons) et rainures (3 155 échantillons) en périphérie et en dehors de la zone principale. Tous les résultats d'analyse ainsi que les données d'arpentage des forages et des rainures utilisés dans le calcul de ressources ont été vérifiés.

Tous les développements souterrains et les chantiers ont été modélisés en trois dimensions. Tous les blocs localisés dans ces ouvertures ont été éliminés du modèle. Il y a une bonne comparaison pour le tonnage entre le volume des chantiers modélisés et celui des données historiques de production.

Les ressources ont été estimées par modèle de blocs (dimension des blocs : 2 m x 2 m x 2 m) avec le logiciel Gems en utilisant des composites de 2 m. L'estimation des teneurs a été faite par Krigeage ordinaire en utilisant les paramètres définis par une étude statistique réalisées par Belzile Solution Inc (BSI). Les résultats de l'estimation des teneurs ont été vérifiés et comparés avec une interpolation par inverse distance au carré. Une coupure des hautes teneurs à 35 g/t Au a été utilisée. Une densité de 2,8 t/m3 a été considérée pour le calcul du tonnage, ce qui est consistant avec les données historiques et avec les mesures obtenues par le laboratoire de l'URSTM en 2010.

A l'intérieur de la zone minéralisée qui a été modélisée, le critère pour définir les ressources est un minimum de 4 m d'épaisseur vraie avec une teneur moyenne minimum de 1,5 g/t Au. Cette teneur de coupure a été établie en considérant un prix de l'or de 1 000 US$/oz. Un pilier de 10 m a été laissé autour des chantiers minés à l'exception de 3 petits chantiers dans la partie inférieure de la zone principale, qui ont été enlevés des ressources.

La classification des ressources est basée sur les critères proposés dans l'étude statistique du projet Wasamac réalisée par BSI. Pour la zone principale : les ressources mesurées correspondent aux blocs interpolés lors de la première passe de Krigeage (ellipse de recherche de 15 m x 7 m x 10 m avec un minimum de 3 et un maximum de 8 composites et un maximum de 2 composites du même forage); les ressources indiquées correspondent aux blocs interpolés lors de la deuxième passe de Krigeage (ellipse de recherche de 30 m x 12 m x 50 m avec un minimum de 3 et un maximum de 8 composites et un maximum de 2 composites du même forage); les ressources présumées correspondent aux blocs interpolés lors de la troisième passe de Krigeage (ellipse de recherche de 50 m x 15 m x 75 m avec un minimum de 1 et un maximum de 8 composites et un maximum de 2 composites du même forage). Des paramètres similaires on été utilisés pour les zones 1, 2 et 3.

Ressources identifiées dans 4 zones

Zone principale : localisée au bas de l'ancienne mine, ce secteur a été partiellement développé mais presque pas miné. Avec une dimension d'environ 300 m x 300 m et une épaisseur horizontale moyenne de 22,4 m, cette zone contient plus de la moitié des ressources mesurées et indiquées.

Zone 1 : cette zone s'étend de la surface jusqu'à –700 m avec une extension latérale d'environ 150 m et une épaisseur horizontale moyenne de 15,8 m. Elle a été partiellement développée et minée dans sa partie supérieure mais d'autres forages seront nécessaires pour mieux la définir en profondeur. La zone 1 contient presque tout le reste des ressources mesurées et indiquées.

Zone 2 : ce secteur contient la moitié des ressources présumées. Il s'étend des élévations -250 à -850 m et latéralement sur près de 300 m avec une épaisseur horizontale moyenne de 12,1 m. Il est encore ouvert partiellement en profondeur et du forage supplémentaire est requis dans sa partie supérieure. Il inclut aussi un petit bloc près de la surface avec une épaisseur horizontale moyenne de 9,3 m.

Zone 3 : cette zone a été recoupée par seulement 6 forages. Elle s'étend des élévations -250 à -500 m et latéralement sur 300 m avec une épaisseur horizontale moyenne de 11,9 m. Toutes les ressources sont classifiées dans la catégorie présumée.

Les ressources historiques contenues dans le pilier de surface de la mine principale n'ont pas été évaluées et seront estimées ultérieurement.

Essais minéralurgiques préliminaires

Des essais minéralurgiques préliminaires ont été réalisés en 2010 sur la minéralisation de la zone 2 par l'URSTM (Unité de Recherche et de Service en Technologie Minérale) à Rouyn-Noranda. La dureté du matériel est considérée comme moyenne à 13,7 kw-h/tm. La consommation des réactifs est raisonnable et le matériel est non générateur d'acide. La minéralisation de Wasamac ne contient pratiquement pas d'or libre récupérable puisque la plupart des particules d'or ont une taille inférieure à 5 microns. Une récupération d'or de près de 87 % a été obtenue avec un test de flotation-cyanuration avec rebroyage. D'autres essais seront réalisés en 2011 afin d'identifier les méthodes pour améliorer la récupération de l'or considérant que les données historiques indiquent que des récupérations supérieures à 94 % ont été obtenues pendant la période de 1967 à 1970.

Détails supplémentaires de la propriété Wasamac

À l'origine, la minéralisation d'or sur la propriété Wasamac fut découverte en 1936 grâce à des travaux de tranchées en surface. Une quantité considérable de travaux d'exploration et de développement a été effectuée sur la propriété depuis ce temps et a permis la découverte de plusieurs zones minéralisées. La production de la mine Wasamac de 1965 à 1971 a totalisé 1 892 448 tonnes métriques titrant 4,16 g/t Au, pour un total de 252 923 onces d'or récupérées, majoritairement de la zone principale.

Le cisaillement Wasa, la cible géologique la plus favorable du secteur, traverse le centre de la propriété avec une direction est-ouest (260°) et un pendage vers le nord (50° à 55°). La minéralisation est associée avec une fine dissémination de pyrite et une forte altération des roches volcaniques à l'intérieur du cisaillement. Cinq zones minéralisées sont connues à l'intérieur du cisaillement : la zone principale, la zone 1, la zone 2, la zone 3 et la zone Macwin. La zone Wildcat est une autre zone minéralisée d'intérêt qui se situe à environ 300 m au sud de la zone principale. Elle se retrouve à l'intérieur d'une structure à pendage vers le sud et de direction sub-parallèle au cisaillement Wasa.

De 2002 à 2004, des programmes de forage en surface sur cette propriété ont recoupé de la minéralisation dans la zone de cisaillement Wasa en profondeur. Les résultats de ces forages ont permis l'estimation de ressources présumées de 1 282 000 tonnes à une teneur de 6,92 g/t Au, pour 285 200 onces d'or.

À propos de Mines Richmont inc.

Mines Richmont a produit plus de 1 200 000 d'onces d'or à partir de ses exploitations minières au Québec, en Ontario et à Terre-Neuve depuis 1991. Actuellement, la compagnie produit de l'or à partir des mines Beaufor et Island Gold et prévoit débuter la production à la mine Francoeur à la mi-2011, ce qui augmentera le rythme de production annuelle de Richmont à 100 000 onces d'or. Grâce à son expérience considérable en exploration, développement et exploitation aurifères, la Compagnie est bien placée pour accroître son inventaire de réserves nord-américaines de façon rentable par une combinaison de croissance interne, d'acquisitions stratégiques et de partenariats. Richmont diffuse régulièrement des nouvelles et d'autres renseignements importants sur son site Internet (www.richmont-mines.com).

Déclarations prospectives

Le présent communiqué renferme des déclarations prospectives qui comportent des risques et des incertitudes. Dans ce communiqué, l'emploi des termes « utiliser », « projeter », « anticiper », « prévoir », « viser », « croire », « espérer », « pouvoir » et des expressions semblables, de même que d'autres verbes au futur, a pour but d'identifier des déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont fondées sur nos attentes actuelles et ne représentent qu'un mode temporel.

Les facteurs qui peuvent causer une différence importante entre les résultats réels et ceux indiqués dans les déclarations prospectives incluent les changements dans le prix de l'or au marché, la valeur du dollar canadien par rapport au dollar américain, la teneur du minerai extrait et des difficultés imprévues dans les activités minières pouvant influer sur les revenus et les coûts de production. D'autres éléments, telles des incertitudes en matière de réglementation gouvernementale, pourraient également modifier les résultats. S'il y a lieu, d'autres risques peuvent être décrits dans la notice annuelle ainsi que dans les rapports annuels et intérimaires de Mines Richmont inc.

Mise en garde à l'intention des investisseurs américains concernant les estimations des ressources

L'information contenue dans ce communiqué a pour but de se conformer aux exigences de la Bourse de Toronto et de la législation canadienne en matière de valeurs mobilières qui s'applique, lesquelles diffèrent à certains égards des règles et réglementations promulguées en vertu de la United States Securities Exchange Act of 1934, telle qu'amendée (« Exchange Act ») et telle que promulguée par la SEC. L'estimation des ressources contenue dans le présent communiqué a été préparée en conformité avec le Règlement 43-101 adopté par les Autorités canadiennes en valeur mobilières. Les exigences du Règlement 43-101 diffèrent de manière significative de celles de la Commission des valeurs mobilières des États-Unis soit la United States Securities and Exchange Commission ("SEC").

Nous suggérons fortement aux investisseurs américains de considérer les divulgations de notre rapport annuel au moyen du formulaire 20-F, dossier no 001-14598, tel que déposé à la SEC en vertu du Exchange Act, qui peut être obtenu, sans frais, de la compagnie ou sous le profil de la compagnie sur le site Internet de la SEC à l'adresse : http://sec.gov/edgar.shtml.''

Règlement 43-101

Le programme d'exploration a été dirigé par des personnes qualifiées tel que défini dans le Règlement 43-101. Plus précisément, le programme a été supervisé par M. Daniel Adam, géo. Ph.D., directeur de l'exploration, un employé de Mines Richmont inc. et une personne qualifiée selon le Règlement 43-101.

Les analyses ont été effectuées au laboratoire Lab-Expert de Rouyn-Noranda, Québec, par pyro-analyse avec finition par absorption atomique ou gravimétrique.

Renseignements