Mines Richmont inc.
TSX : RIC
NYSE MKT : RIC

Mines Richmont inc.

28 oct. 2015 16h56 HE

Mines Richmont annonce les résultats de l'étude économique préliminaire pour une portion des ressources en profondeur de la mine Island Gold

Mise en évidence du potentiel d'accroître la production et de diminuer le coût global de production

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 28 oct. 2015) - Mines Richmont inc. (TSX:RIC)(NYSE MKT:RIC), (« Richmont » ou la « Société »), annonce la réalisation d'une étude économique préliminaire (« EEP ») pour sa pierre angulaire, la mine Island Gold, située dans le nord-est de l'Ontario, au Canada. L'EEP considère une exploitation minière de 800 tonnes par jour basée uniquement sur les ressources minérales estimées au 31 décembre 2014, soit dans la portion la plus continue du gisement entre les niveaux 450 et 860. Aux fins de cette EEP, la Société a exclu les ressources au-dessus du niveau 450 de même que les blocs de ressources isolés et les zones parallèles en dehors du principal secteur de l'étude. Les études techniques plus approfondies qui sont en cours évaluent l'expansion possible à 1 150 tonnes par jour. (Tous les montants sont en dollars canadiens, à moins d'indication contraire.)

Faits saillants de l'EEP :

  • L'EEP considère une approche par phases, la phase 1 correspondant au développement et à l'extraction des ressources entre 450 et 860 mètres de profondeur, à partir de trois horizons de minage par longs trous.
  • À la suite d'une période de transition de 2015 à 2016, un scénario de base envisageant une productivité moyenne de 800 tonnes par jour estime la production moyenne à 78 000 onces d'or par an de 2017 à 2022, à une teneur diluée moyenne anticipée de 8,67 g/t.
  • Au premier semestre de 2017, il est prévu que la production se fera à partir de trois horizons de minage, avec 80 % des ressources minérales situées dans les deux horizons inférieurs (50 % dans le troisième horizon de minage).
  • Le scénario de base considère que les dépenses en capital du projet reliées au développement sous terre, aux infrastructures, à l'usine et au parc à résidus seront terminées en 2016 et que sur une période de six ans, de 2017 à 2022, seuls les investissements nécessaires au maintien des opérations seront requis.
  • Les coûts moyens de production au comptant pour le scénario de base sont estimés à approximativement 552 $ l'once pour la période de 2017 à 2022.
  • Pour le scénario de base, les coûts en capital totaux nécessaires au maintien des opérations devraient être de 40,5 M$ pour la période entre 2017 et 2022, avec la majeure partie des investissements en capital encourue dans les trois premières années.
  • L'EEP démontre que lorsque les activités minières auront atteint le troisième horizon de minage dans la première moitié de 2017, la production pourrait potentiellement augmenter à 1 150 tonnes par jour.

« Notre confiance dans le potentiel de la mine Island Gold soutient notre vision à long terme pour cet actif essentiel, dont l'étude n'est que la première étape de sa mise en valeur. La phase 1 a évalué la manière la plus rentable d'extraire une portion des ressources minérales situées en dessous du niveau 450, dans le cas d'un scénario à 800 tonnes par jour, ainsi qu'une possible expansion à partir de 2017. La mise en place d'un scénario comprenant une rampe dédiée au halage pourrait influencer le programme de développement accéléré en cours sous terre en 2015 et à venir en 2016 » déclare Renaud Adams, chef de la direction. « Pour que notre opération soit en meilleure position pour créer de la valeur à long terme aux actionnaires, nous avons opté pour une approche progressive très rigoureuse lors de l'évaluation des possibilités de croissance à court terme, afin de nous assurer de conserver une flexibilité optimale pour les futures opportunités de croissance de la production. Par conséquent, puisque le scénario d'expansion à 1 150 tonnes par jour favorise l'option d'utiliser une rampe dédiée au halage, nous constatons qu'il y a aussi un potentiel de ressources additionnelles en dessous de 1 000 mètres de profondeur et nous allons poursuivre l'évaluation d'un système de puits conjointement au système de rampes, à mesure que nous obtiendrons plus d'information de nos programmes de forage. »

L'EEP a été réalisée à partir des efforts conjoints de l'équipe technique interne de la Société et des consultants indépendants d'InnovExplo inc. et de Soutex inc. La conception de l'exploitation, l'échéancier de développement et de production, l'estimation des coûts d'exploitation et des investissements ainsi que l'intégration des travaux de l'équipe technique interne ont été effectués par InnovExplo inc. L'équipe technique interne a confirmé les échéanciers, les plans conceptuels de la mine et a fourni toutes les informations concernant les plans et les budgets, les coûts d'exploitation actuels, la structure du capital, en plus de la modélisation et de l'estimation des ressources réalisées en décembre 2014. Soutex inc. a préparé la mise à niveau de l'usine, les plans d'expansion et en a estimé les coûts.

L'objectif de l'EEP était d'évaluer la méthode la plus probable et la plus rentable pour exploiter une portion des ressources minérales sous le niveau 450, ainsi que l'évaluation des scénarios possibles d'augmentation de la production.

Les réserves et les ressources minérales actuelles, estimées au 31 décembre 2014, à la mine Island Gold pour la portion située en dessous du niveau 400, comprennent1 :

  • Réserves prouvées et probables de 93 750 onces (431 500 tonnes à une teneur moyenne de 6,76 g/t)
  • Ressources indiquées de 154 200 onces (438 000 tonnes à une teneur moyenne de 10,95 g/t), et;
  • Ressources présumées de 919 950 onces (3 178 000 tonnes à une teneur moyenne de 9,00 g/t).

Les ressources minérales présentées n'incluent pas les réserves minérales. Aux fins de l'EEP, toutes les réserves minérales incluses dans le plan de minage ont été re-catégorisées au niveau de ressources mesurées et indiquées. Seules les ressources à l'intérieur de la structure principale continue entre les niveaux 450 et 860 ont été intégrées. Plus spécifiquement, toutes les ressources minérales au-dessus du niveau 450 et en dessous du niveau 860 ainsi que toutes les ressources à l'intérieur de zones parallèles et dans des blocs de ressources isolées en dehors de la structure principale ont été exclues.

Ressources minérales totales incluses dans l'EEP :

  • Ressources mesurées et indiquées de 200 096 onces (626 059 tonnes à une teneur moyenne de 9,94 g/t)
  • Ressources présumées de 442 067 onces (1 245 199 tonnes à une teneur moyenne de 11,04 g/t)

Les estimations de coûts et de production contenues dans ce rapport sont en partie basées sur des ressources présumées et, de ce fait, sont considérées comme préliminaires. Les ressources présumées sont géologiquement de nature trop spéculative pour l'application de paramètres miniers et économiques ou pour être classées comme des réserves minérales. Il n'y a aucune certitude que les ressources minérales seront éventuellement converties en réserves minérales ou que les prévisions en matière de coûts et de productions sur lesquelles l'EEP se base vont se réaliser. Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont pas démontré de viabilité économique.

Comme annoncé précédemment, la Société avance actuellement le développement des ressources minérales en profondeur. À la fin du troisième trimestre, la rampe principale avait atteint une profondeur verticale de 725 mètres. Le développement dans les ressources minérales s'est poursuivi et atteint maintenant le niveau 675. L'exploitation par longs trous du premier horizon au-dessus du niveau 635 sera entreprise au quatrième trimestre. À la fin de septembre, les programmes de forage prévus en 2015 afin valoriser les ressources minérales présumées situées au-dessus du niveau 860 étaient réalisés à 83 % (12 091 mètres) pour le forage de définition et à 84 % (37 581 mètres) pour le forage de délimitation.

L'EEP n'a pas pris en considération le potentiel d'exploration du gisement latéralement et en profondeur. Toutes les ressources additionnelles qui seront établies avec les programmes de forage d'exploration et de délimitation de 2015 seront ajoutées à la mise à jour des ressources minérales au 31 décembre 2015, puis seront intégrées dans la suite du processus d'évaluation.

La Société exploite la mine Island Gold depuis 2007. L'EEP a utilisé les informations relatives aux coûts actuels, incluant les coûts d'exploitation, les coûts d'usinage, les royautés et les frais généraux et administratifs du site de même que les coûts en capital nécessaires au développement sous terre et aux infrastructures. Pour l'exploitation des ressources en profondeur, la structure actuelle des coûts a été ajustée pour tenir compte de l'impact de l'exploitation à ces profondeurs, ainsi qu'en envisageant l'effet positif d'un nombre plus élevé de tonnes exploitées. L'EEP considère que tout le développement dans la minéralisation sera terminé en 2017, une fois l'achèvement du développement de la rampe principale à une profondeur finale de 860 mètres à la fin de 2016. L'EEP envisage aussi que les investissements nécessaires au maintien des opérations seront minimes entre 2017 et 2022, puisqu'il est prévu que tous les coûts en capital reliés au projet de développement sous terre, aux infrastructures ainsi qu'à toutes les installations de traitement et d'entreposage des résidus seront engagés d'ici la fin de 2016. Le coût en capital total du projet pour la période de 2015 et 2016 est estimée à 62 M$.

Les taux de récupération de l'or se sont maintenus à une moyenne de 96,5 %2 au cours des sept dernières années. Les taux de récupération sont régulièrement vérifiés par des analyses en laboratoire et par les réconciliations de la performance actuelle de l'usine. L'usine utilise des procédés conventionnels et bien maîtrisés de concassage, de broyage et d'adsorption au charbon activé (CIP - Carbon in Pulp). Les lingots d'or sont coulés à l'usine d'Island Gold.

L'EEP envisage une production annuelle basée sur une moyenne de 800 tonnes produites par jour à l'aide de méthodes d'exploitation par longs trous. L'accès au gisement se fera par le développement continu des rampes et des monteries existantes. Les services de la mine et le système de ventilation seront prolongés à partir de l'infrastructure existante.

L'EEP tient compte d'un système de rampe double pour soutenir la production de plusieurs chantiers et réduire les temps de cycle. Comme la Société continue de délimiter des ressources supplémentaires et des structures d'accès parallèles non incluses dans l'EEP, il reste un potentiel pour accroître la productivité de l'exploitation minière jusqu'à 900 tonnes par jour. L'usine a déjà atteint une capacité d'usinage de 900 tonnes par jour à la suite d'une mise à niveau effectuée en octobre. Quelques améliorations mineures restent à être complétées en 2016 afin d'optimiser les opérations de l'usine et de renforcer davantage la disponibilité mécanique et électrique.

L'EEP considère que la production se fera à partir de trois horizons de minage par longs trous comme décrits ci-dessous :

  • Horizon 1 : entre les niveaux 450 et 635, avec des activités minières qui devraient débuter au T4 2015;
  • Horizon 2 : entre les niveaux 635 et 740, avec des activités minières qui devraient débuter au deuxième semestre de 2016;
  • Horizon 3 : entre les niveaux 740 et 860 (50 % des ressources se trouvent dans le troisième horizon), avec des activités minières qui devraient débuter au premier semestre de 2017.

L'EEP démontre que lorsque les activités minières auront atteint le troisième horizon de minage dans la première moitié de 2017, la production minière pourrait potentiellement être augmentée à 1 150 tonnes par jour. Pour permettre d'accroître le taux de production, l'EEP a évalué plusieurs scénarios qui comprennent une rampe dédiée au halage à partir du niveau 450 jusqu'à l'usine de traitement, ainsi qu'un système de puits. L'EEP a évalué toutes les options en utilisant un certain nombre de critères et a déterminé que l'utilisation d'une rampe dédiée au halage serait la meilleure alternative basée sur l'information disponible. Le scénario de rampe dédiée au halage a démontré que l'investissement en capital requis serait moindre et que l'amélioration du coût global de production serait plus importante qu'avec un système de puits. En utilisant les coûts connus de développement et d'infrastructures sous terre, l'investissement en capital pour une rampe dédiée au halage jusqu'à la surface et pour les infrastructures connexes est estimé à 16,6 M$. Les études techniques plus approfondies qui sont en cours évalueront le scénario d'expansion possible à 1 150 tonnes par jour pour son intégration dans l'approche de la phase 1. Une mise à jour du scénario d'expansion possible est prévue au deuxième semestre de 2016.

Le scénario d'expansion possible envisagera une rampe de halage dédiée à la production à partir du niveau 450 directement jusqu'à l'usine de traitement en utilisant des camions de 45 tonnes qui déchargent dans des silos de minerai adjacents à l'usine, ce qui éliminerait largement les coûts relatifs à la re-manipulation qui sont actuellement encourus.

Le gisement est ouvert dans toutes les directions avec une opportunité importante d'augmenter les ressources qui pourraient potentiellement soutenir la hausse de production. Le système de halage est prévu pour permettre une plus grande flexibilité afin d'augmenter la production au-delà de 1 150 tonnes par jour, alors que plus de camions ou un système de convoyeur pourraient permettre un tonnage supplémentaire.

L'exploration sous le niveau 1 000, où la Société a déjà rapporté une intersection de 19,87 g/t sur 3,93 mètres à une profondeur de 1 200 mètres, pourrait ajouter suffisamment de ressources pour prolonger la vie de la mine et justifier une décision d'une phase 2 du scénario, incluant un puits à partir du niveau 450 jusqu'à la profondeur requise, en utilisant la phase 1 de rampe dédiée au halage.

Une étude conceptuelle préparée par Soutex inc. a démontré que la capacité de l'usine pourrait être augmentée à 1 200 tonnes par jour avec un investissement de moins de 15 M$, excluant le coût en capital de 3,3 M$ consacré au projet d'optimisation à 900 tonnes par jour prévu en 2016.

Prochaines étapes

  • La Société déposera un rapport technique 43-101 d'ici 45 jours.
  • Continuer le développement de la rampe principale jusqu'à une profondeur de 860 mètres d'ici la fin de 2016.
  • Compléter les 17 000 mètres restant du programme de forage de surface de 20 000 mètres annoncé le 8 janvier 2015 et les 23 000 mètres du programme de forage directionnel en profondeur annoncé le 10 septembre 2015.
  • Compléter les 59 000 mètres de forage de définition et de délimitation d'ici la fin de 2015 pour mettre à jour les ressources au-dessus du niveau 860.
  • Mettre à jour l'estimation des réserves et des ressources au premier trimestre de 2016.
  • Compléter une estimation détaillée des coûts (usine et mine) pour le scénario d'expansion possible.
  • Mettre à jour l'étude du scénario d'expansion au cours du deuxième semestre de 2016 pour prendre une décision sur l'opportunité d'expansion possible.

Personnes qualifiées

L'EEP a été développée en combinant les efforts de l'équipe technique interne de la Société et des consultants indépendants d'InnovExplo et de Soutex.

Tous les travaux pour l'EEP ont été réalisés sous la supervision de Daniel Adam, géo., Ph.D., vice-président, exploration et de Jean Bastien, ing., MBA, directeur général de la mine Island Gold, des employés de Mines Richmont. Les deux sont membres d'une association professionnelle telle que définie par le Règlement 43-101 et selon les exigences et ont révisé les informations techniques contenues dans ce communiqué.

L'EEP a été préparée sous la supervision de Sylvie Poirier, ing., ingénieur senior pour InnovExplo inc. Madame Poirier est une personne qualifiée et indépendante telle que définie par le Règlement 43-101. Elle a révisé et approuvé les informations techniques contenues dans ce communiqué concernant l'EEP qu'elle a préparée et dont elle est l'auteure.

Les informations relatives à la mise à niveau de l'usine, aux plans d'expansion et à l'estimation des coûts ont été préparées sous la supervision de Mathieu Bélisle, ing. M. Bélisle, métallurgiste senior pour Soutex inc., est une personne qualifiée et indépendante telle que définie par le Règlement 43-101. Il a révisé et approuvé les informations techniques contenues dans ce communiqué concernant l'usine.

La Société tiendra une webdiffusion pour discuter des résultats de l'étude à 10 h (EST) aujourd'hui, le 28 octobre 2015.

Détails de la webdiffusion

Une webdiffusion se tiendra le mercredi 28 octobre 2015, à 10 h (EST). La haute direction sera sur l'appel afin de discuter des résultats de l'étude. Pour accéder à la webdiffusion, veuillez suivre le lien suivant :
http://event.on24.com/r.htm?e=1080734&s=1&k=009D76D7582A8B597E85607EADA478EA

Archive de la webdiffusion

La webdiffusion sera archivée pendant 90 jours. Pour accéder à la webdiffusion archivée, visitez le site Internet de la Société au www.richmont-mines.com, ou suivez le lien suivant : http://event.on24.com/r.htm?e=1080734&s=1&k=009D76D7582A8B597E85607EADA478EA

À propos de Mines Richmont inc.

Mines Richmont a produit plus de 1,5 million d'onces d'or à partir de ses exploitations minières au Québec, en Ontario et à Terre-Neuve depuis le début de sa production. Actuellement, la Société produit de l'or à partir de la mine Island Gold, en Ontario et de la mine Beaufor, au Québec. La Société progresse également avec le développement de l'extension en profondeur de la ressource à haute teneur de la mine Island Gold, en Ontario. Avec 25 ans d'expérience en exploration, développement et exploitation aurifère et une gestion financière prudente, la Société est bien placée pour accroître son inventaire de réserves au Canada et entamer avec succès sa nouvelle phase de croissance. Richmont diffuse régulièrement des nouvelles et d'autres renseignements importants sur son site Internet (www.richmont-mines.com).

Déclarations prospectives

Le présent communiqué renferme des déclarations prospectives qui comportent des risques et des incertitudes. Dans ce communiqué, l'emploi des termes « estimer », « projeter », « anticiper », « prévoir », « viser », « croire », « espérer », « pouvoir » et des expressions semblables, de même que d'autres verbes au futur, a pour but d'identifier des déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont fondées sur nos attentes actuelles et ne représentent qu'un mode temporel. Sauf exception prévue dans les lois applicables la Société ne prend aucun engagement, ni la responsabilité de mettre à jour ou de réviser toute déclaration prospective ou toute information prospective à la lumière de nouvelles données, d'événements futurs ou pour toute autre raison.

Les facteurs qui peuvent causer une différence importante entre les résultats réels et ceux indiqués dans les déclarations prospectives incluent les changements dans le prix de l'or au marché, la valeur du dollar canadien par rapport au dollar américain, la teneur du minerai extrait et des difficultés imprévues dans les activités minières pouvant influer sur les revenus et les coûts de production. D'autres éléments, telles des incertitudes en matière de réglementation gouvernementale, pourraient également modifier les résultats. S'il y a lieu, d'autres risques peuvent être décrits dans la notice annuelle ainsi que dans les rapports annuels et intérimaires de Mines Richmont inc. L'information prospective incluse dans ce document est faite à la date de publication de ce communiqué.

Mise en garde à l'intention des investisseurs américains concernant les estimations des ressources

L'information contenue dans ce communiqué a pour but de se conformer aux exigences de la Bourse de Toronto et de la législation canadienne en matière de valeurs mobilières qui s'applique, lesquelles diffèrent à certains égards des règles et réglementations promulguées en vertu de la United States Securities Exchange Act of 1934, telle qu'amendée (« Exchange Act ») et telle que promulguée par la SEC. L'estimation des réserves et des ressources contenue dans le présent communiqué a été préparée en conformité avec le Règlement 43-101 adopté par les Autorités canadiennes en valeur mobilière. Les exigences du Règlement 43-101 diffèrent de manière significative de celles de la Commission des valeurs mobilières des États-Unis soit la United States Securities and Exchange Commission (« SEC »).

Nous suggérons fortement aux investisseurs américains de considérer les divulgations de notre rapport annuel au moyen du formulaire 20-F, dossier no 001-14598, tel que déposé à la SEC en vertu du Exchange Act, qui peut être obtenu, sans frais, de la Société ou sous le profil de la Société sur le site Internet de la SEC à l'adresse : http://sec.gov/edgar.shtml.

Règlement 43-101

Daniel Adam, géo., Ph.D., vice-président, exploration et Jean Bastien, ing., MBA, directeur général de la mine Island Gold, sont des employés de Mines Richmont. Les deux sont membres d'une association professionnelle et sont des personnes qualifiées telle que définie par le Règlement 43-101 et selon les exigences et ont révisé les informations techniques contenues dans ce communiqué.

Symbole boursier : RIC

Inscriptions : TSX - NYSE MKT

Visitez notre page Facebook

1 Une mise à jour de l'estimation des réserves et des ressources pour la mine Island Gold a été publiée au 31 décembre 2014. Pour plus d'information à propos de l'estimation actuelle des réserves et des ressources, veuillez s.v.p. vous référer au communiqué intitulé « Mines Richmont annonce les résultats du quatrième trimestre et de l'année 2014; en 2014, hausse de 47% des revenus et de 689% des liquidités provenant des opérations comparativement à 2013 » daté du 19 février 2015 et disponible au http://www.richmont-mines.com/. Tel que mentionné dans ce communiqué, la personne qualifiée de la Société pour la géologie est Daniel Adam, géo., Ph.D., vice-président, exploration, un employé de Mines Richmont.
2 Veuillez vous référer aux rapports de gestion annuels des années 2007 à 2014 inclusivement et au rapport de gestion du deuxième trimestre pour la période terminée le 30 juin 2015.

Renseignements

  • MINES RICHMONT INC.
    Renaud Adams
    Président et chef de la direction
    416 368-0291 poste 101

    MINES RICHMONT INC.
    Anne Day
    Vice-présidente des relations avec les investisseurs
    416 368-0291 poste 105
    www.richmont-mines.com