MINES RICHMONT INC.
AMEX : RIC
TSX : RIC

MINES RICHMONT INC.
MOUNTAIN LAKE RESOURCES INC.
TSX CROISSANCE : MOA

MOUNTAIN LAKE RESOURCES INC.

27 mars 2008 11h30 HE

Mines Richmont et Mountain Lake concluent l'acquisition de la propriété aurifère Valentine Lake dans la région centrale de Terre-Neuve

MONTREAL, QUEBEC et HALIFAX, NOUVELLE-ECOSSE, CANADA--(Marketwire - 27 mars 2008) - Mines Richmont inc. (TSX:RIC)(AMEX:RIC) ("Richmont") et Mountain Lake Resources Inc. (TSX CROISSANCE:MOA) ("Mountain Lake") sont heureuses d'annoncer qu'elles ont satisfait à toutes les exigences requises pour exercer un droit d'option au titre de la convention datée du 13 juillet 1998, telle que modifiée, avec Xstrata Copper, l'une des unités commerciales de produits de base de Xstrata plc (XTA.L à la Bourse de Londres et XTRZn.S à la Bourse de Zurich), pour l'acquisition d'une participation indivise de 100 % dans la propriété Valentine Lake, à Terre-Neuve-et-Labrador (la "propriété").

A la suite de l'exercice par Mountain Lake de son droit d'acquisition de la propriété, Richmont a acquis une participation indivise de 70 % dans la propriété, et Mountain Lake conserve une participation indivise de 30 %. Richmont et Mountain Lake vont maintenant pouvoir procéder, en coentreprise, à des travaux d'exploration et de mise en valeur de la propriété.

Pour deux des trois anciens lots qui constituent la propriété, celle-ci est assujettie à un intérêt sur les bénéfices nets de 7,5 % en faveur du détenteur historique des droits miniers ("Reid"). Xstrata Copper conserve une redevance de 2 % sur les revenus nets de fonderie pour la production de métaux de base; elle conserve une redevance de 1,5 % sur les revenus nets de fonderie pour la production de métaux précieux jusqu'à ce que l'une de ces deux éventualités se concrétise : (i) 250 000 onces d'or sont récupérées, et (ii) l'intérêt de 7,5 % sur les bénéfices nets devient payable sur les droits miniers de Reid, après quoi la redevance sur les revenus nets de fonderie revenant à Xstrata Copper pour les métaux précieux passera à 3 %.

A propos de Valentine Lake

Comme l'indique le rapport technique produit en janvier 2005 conformément à la Norme canadienne 43-101, la propriété contient des ressources minérales inférées de 1 314 780 tonnes titrant 10,50 grammes par tonne (g/t) d'or. Après l'exclusion des teneurs élevées supérieures à 58 g/t d'or, la teneur moyenne se chiffre à 8,51 g/t d'or, ce qui représente des ressources minérales inférées totalisant 359 000 onces d'or dans le secteur de Leprechaun Pond (la "zone principale"). Un plan pour la mise en valeur et l'expansion de la zone principale est en cours d'élaboration.

A propos de Mines Richmont

Mines Richmont produit de l'or de ses sites d'exploitation au Canada et a une expérience considérable dans l'exploration, le développement et l'exploitation aurifère. Depuis 1991, elle a produit plus d'un million d'onces d'or provenant de ses propriétés situées au Québec, en Ontario et à Terre-Neuve. La stratégie de Mines Richmont consiste à développer ses actifs miniers de façon rentable et à exploiter ses réserves sur les propriétés qui lui appartiennent ou à développer des partenariats dans le but d'accroître ses réserves.

Pour de plus amples renseignements sur Mines Richmont, veuillez visiter le site Web de la société au : www.richmont-mines.com.

A propos de Mountain Lake Resources Inc.

Mountain Lake Resources inc. est une société minière junior diversifiée et d'exploration dont la stratégie corporative est de construire la valeur pour les actionnaires à travers l'exploration et le développement de propriétés minérales économiquement viables. Les projets actuels incluent : un intérêt de 100 % dans le projet de métaux de base Bobby's Pond; le projet aurifère Valentine Lake, dans lequel Mines Richmont acquiert actuellement un intérêt de 70 %; et une part de 17,2 % dans Etruscan Diamonds (Pty) Limited de l'Afrique du Sud, un producteur minier de diamants. Pour plus d'information, visitez : www.mountain-lake.com



Martin Rivard Gary Woods
Président et chef de la direction Président et chef de la direction
Mines Richmont inc. Mountain Lake Resources inc.


Déclarations prospectives

Le présent communiqué renferme des déclarations prospectives qui comportent des risques et des incertitudes. Les facteurs qui peuvent causer une différence importante entre les résultats réels et ceux indiqués dans les déclarations prospectives incluent les changements dans le prix de l'or au marché, la valeur du dollar canadien par rapport au dollar américain, la teneur du minerai extrait et des difficultés imprévues dans les activités minières pouvant influer sur les revenus et les coûts de production. D'autres éléments, telles des incertitudes en matière de réglementation gouvernementale, pourraient également modifier les résultats. S'il y a lieu, d'autres risques peuvent être décrits dans la notice annuelle ainsi que dans les rapports annuels et intérimaires de Mountain Lake Resources et de Mines Richmont.

Règlement 43-101

Ce communiqué a été révisé par M. Jules Riopel, M.Sc, P.Géo, MBA; une personne qualifiée selon le Règlement 43-101. L'estimation des ressources présentée dans le rapport technique 43-101 daté du 12 janvier 2005 a été calculé par Larry Pilgrim, géo, personne qualifiée selon la Norme canadienne 43-101 sous la supervision de Jules Riopel, M. Sc., géo., MBA, directeur de la géologie et de l'exploration, un employé de Mines Richmont inc.

Mise en garde à l'intention des investisseurs américains concernant les estimations des ressources

Estimations des ressources

L'estimation des ressources contenue dans le présent communiqué a été préparée en conformité avec le Règlement 43-101 adopté par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières. Les exigences du R 43-101 diffèrent grandement de celles de la Commission des valeurs mobilières des Etats-Unis, soit la United States Securities and Exchange Commission ("SEC"). Dans le présent communiqué, nous utilisons les termes ressources "mesurées", "indiquées" et "inférées". Bien que ces termes soient reconnus et requis au Canada, la SEC ne les reconnaît pas. La SEC permet aux entreprises minières américaines, lors de leurs présentations auprès de la SEC, de dévoiler uniquement les gisements minéraux qui constituent des "réserves". Selon les normes américaines, la minéralisation ne peut pas être classée comme une réserve à moins que la décision rendue stipule que la minéralisation peut être économiquement et légalement extraite au moment auquel la décision est rendue. Les investisseurs américains ne doivent pas tenir pour acquis qu'une ressource mesurée ou indiquée sera convertie, en tout ou en partie, en "réserve". De plus, les "ressources inférées" recèlent une bonne part d'incertitude quant à leur existence et à la possibilité qu'elles puissent être exploitées de façon économique et légale; de plus, les investisseurs américains ne doivent pas présumer que les "ressources inférées" existent ou peuvent être légalement ou économiquement exploitées, ni qu'elles passeront un jour à une catégorie supérieure.

Ce communiqué a été préparé par les directions des sociétés qui assument la pleine responsabilité de son contenu. La Bourse de croissance TSX n'a pas révisé et n'accepte aucune responsabilité concernant la véracité ou l'exactitude de ce communiqué.

Renseignements