Mines Virginia Inc.
TSX : VGQ

Mines Virginia Inc.

30 mai 2012 08h00 HE

Mines Virginia Inc. : Nouvelle découverte sur le projet Coulon avec 11,06 % Zn, 1,87 % Cu, 26,45 g/t Ag sur 11 m

Mise à jour sur les campagnes de forages à la Baie-James

QUEBEC, QUEBEC--(Marketwire - 30 mai 2012) - Mines Virginia Inc. (TSX:VGQ)(« Virginia ») est heureuse de diffuser une mise à jour des résultats des campagnes de forages réalisées, au cours de l'hiver 2012, sur ses projets de métaux de base Coulon et Gayot ainsi que sur ses projets aurifères Lac Pau et La Grande Sud, tous situés à la Baie James.

PROJET COULON

Au cours de l'hiver 2012, Virginia a réalisé une campagne de 27 sondages totalisant 18 055 mètres sur son projet Coulon (100 % Virginia), localisé à 15 kilomètres au nord de l'aéroport de Fontanges, sur le territoire du Moyen-Nord québécois. La campagne visait principalement à tester les extensions des lentilles 223, Spirit et 201 de même que plusieurs autres cibles géologiques ou géophysiques sur la propriété.

Les travaux de l'hiver 2012 ont fait ressortir un tout nouveau secteur très prometteur dans l'extension vers le nord-est de la séquence volcanique fertile hôte de la lentille 43. Ce secteur peu connu et recouvert de mort-terrain n'avait fait l'objet par le passé que de deux forages ponctuels situés à 300 mètres et à 800 mètres respectivement au nord-est de la lentille 43. Ces forages n'avaient pas recoupé de minéralisation significative mais les levés géophysiques réalisés subséquemment dans les deux trous avaient permis de détecter deux conducteurs EM de type «off-hole». Durant la campagne de l'hiver 2012, cinq trous ont été forés pour tester en forage le conducteur EM situé à 800 mètres au nord-est de la lentille 43. Les trous CN-12-257, 262 et 263 ont été forés sur la même section tandis que les trous CN-12-264B et 265 ont été forés à 60 mètres de part et d'autre au nord et au sud de cette section. Ces forages ont recoupé une séquence volcanique très fertile comprenant deux horizons distincts caractérisés par de fortes altérations hydrothermales et par des zones de sulfures disséminés à massifs d'épaisseur métrique à décamétrique. L'horizon minéralisé principal est associé à un contact majeur entre des roches volcaniques mafiques et felsiques tandis que l'autre horizon est situé au sein même des roches mafiques. Jusqu'à présent, les meilleures intersections proviennent de l'horizon principal avec des résultats incluant 11,06 % Zn, 1,87 % Cu, 26,45 g/t Ag et 0,16 g/t Au sur 11 mètres dans le trou CN-12-257, 6,19 % Zn, 1,49 % Cu et 24,86 g/t Ag sur 8,4 mètres dans le trou CN-12-263, 1,6 % Zn, 1,39 % Cu, 126,98 g/t Ag et 2,12 g/t Au sur 9,35 mètres dans le trou CN-12-265 et 7,17 g/t Au, 370 g/t Ag et 0,37 % Cu sur 3 mètres dans le trou CN-12-262. Cette dernière intersection se distingue des précédentes par une altération siliceuse beaucoup plus intense contenant 1-3 % de chalcopyrite et pyrrhotine disséminée. La longueur de ces intersections est très proche de l'épaisseur réelle de la minéralisation. Ces résultats laissent entrevoir l'émergence d'une nouvelle lentille minéralisée d'intérêt économique qui est tracée pour l'instant sur une distance latérale de 135 mètres, à une profondeur verticale de 550 à 650 mètres sous la surface. Cette nouvelle lentille, nommée lentille 257, se distingue des lentilles déjà connues par son contenu en or nettement plus élevé. Elle demeure ouverte pratiquement dans toutes les directions, n'étant restreinte que partiellement au nord par le trou CN-12-264B qui a recoupé une zone d'altération avec un intervalle minéralisé titrant 1,03 % Cu, 22,33 g/t Ag et 0,41 g/t Au sur 1,25 mètre (voir figure 1 : longitudinale lentille 257 et figure 2 : section transversale 1700N).

Pour sa part, l'horizon minéralisé contenu au sein des roches mafiques a aussi produit quelques résultats intéressants incluant 4,2 % Cu, 59,7 g/t Ag et 1,38 g/t Au sur 1,4 mètre dans le trou CN-12-257 ainsi que 2,29 % Zn, 44,0 g/t Ag et 0,22 g/t Au sur 10,8 mètres dans le trou CN-12-262. Cet horizon se distingue lui aussi par un contenu aurifère plus élevé que la moyenne des lentilles connues.

À 400 mètres au sud de cette nouvelle découverte, les quatre sondages testant l'autre conducteur EM ont recoupé la même séquence volcanique fertile et ont tous intersecté le même horizon minéralisé principal porteur de la nouvelle lentille 257. Le trou CN-12-242 a recoupé une intersection de sulfures disséminés à semi-massifs titrant 2,05 % Cu, 0,72 % Zn, 20,80 g/t Ag et 0,19 g/t Au sur 11,2 mètres. Cette intersection, située à une profondeur verticale de 400 mètres, est localisée à plus de 400 mètres au sud de la lentille 257. Deux des trois autres sondages (CN-12-248 et 260) ont pour leur part recoupé des intersections d'épaisseur métrique rapportant des valeurs très anomales en métaux de base.

Ailleurs sur la propriété, les extensions de la lentille 201 ont été testées par quatre nouveaux sondages (CN-12-252, 254, 255 et 256). La continuité de la minéralisation a été confirmée par le trou CN-12-254, lequel a recoupé une zone de sulfures titrant 0,78 % Zn, 2,90 % Cu, 31,17 g/t Ag et 0,96 g/t Au sur 4,9 mètres à une profondeur verticale de 425 mètres, prolongeant ainsi la lentille 201 de 75 mètres vers le nord. Les autres sondages testant la zone 201 ont recoupé des zones d'altération intense contenant fréquemment des sulfures disséminés (pyrite-pyrrhotine-chalcopyrite ± sphalérite) et ont rapporté des valeurs sub-économiques sur des épaisseurs de quelques mètres.

Cinq trous (CN-12-238, 240, 241, 243 et 245) ont été réalisés dans le secteur de la lentille 223. Ils ont tous recoupé des zones d'altération hydrothermale et de sulfures disséminés mais n'ont pas confirmé d'extension importante de la minéralisation économique.

Cinq autres trous (CN-12-246, 247, 253, 259 et 261) ont été implantés dans le secteur de la lentille Spirit et ont intersecté des zones d'altération avec des sulfures disséminés à semi-massifs qui ont rapporté des valeurs sub-économiques sur des épaisseurs métriques.

Finalement, quatre sondages ont testé diverses cibles géophysiques ou géologiques sur la propriété mais n'ont pas produit de résultats encourageants. Les résultats complets de la campagne sont disponibles au tableau 1 inclus en annexe.

Virginia est très satisfaite de sa campagne de forages à Coulon, laquelle a conduit à la découverte d'une neuvième lentille minéralisée d'intérêt économique sur la propriété, la lentille 257. Cette lentille nettement plus aurifère demeure ouverte pratiquement dans toutes les directions et une intersection titrant 2,05 % Cu, 0,72 % Zn, 20,8 g/t Ag et 0,19 g/t Au sur 11,2 mètres a été recoupée à plus de 400 mètres au sud le long du même contact stratigraphique. Au nord de la lentille 257, la même stratigraphie fertile se poursuit sur au moins 500 mètres et demeure totalement vierge, n'ayant fait l'objet d'aucun forage. Ce nouveau secteur prometteur de plus de 1 kilomètre de longueur occupe le flanc ouest d'un pli complexe dont le flanc opposé, à l'est, présente une géologie identique contenant déjà 3 lentilles importantes (08, 9-25 et 44) totalisant plus de 12 millions de tonnes (voir communiqué du 14 avril 2009).

LA GRANDE SUD

Virginia a aussi réalisé, au cours de l'hiver 2012, une campagne de forage sur sa propriété La Grande Sud située le long de la route Trans-Taïga dans le secteur du réservoir LG-2 à la Baie James. La propriété est détenue à 100 % par Virginia, mais elle est assujettie à une redevance de 1 % N.S.R. au profit de Orezone Gold Corporation. Virginia a la possibilité de racheter en tout temps cette redevance pour la somme de 500 000 $. La propriété La Grande Sud est l'hôte de la zone 32 (inventaire minéral de 6,5 Mt @ 1,5 g/t Au pour 320,000 onces tel que divulgué dans un communiqué de Virginia le 11 mars 1999) ainsi que de plusieurs autres zones et indices aurifères significatifs.

Le programme comprenait 5 sondages totalisant 3 000 mètres. Trois d'entre eux (LGS-12-223 à 225) ont testé en profondeur la zone 32 et son extension vers l'est-nord-est tandis que deux trous plus courts (LGS-12-226 et 227) ont testé l'extension vers le sud-ouest de la zone Mico-Milan.

Les sondages LGS-12-223 et 224 ont confirmé l'extension en profondeur vers l'est-nord-est de l'enveloppe minéralisée de la zone 32. Cette enveloppe est caractérisée par de fortes altérations en silice et séricite accompagnées par de faibles disséminations de pyrite et chalcopyrite au sein d'un intrusif tonalitique. Elle a rapporté des intersections aurifères titrant 1,63 g/t Au sur 15 mètres dans le trou LGS-12-223 et 1,93 g/t Au sur 37 mètres dans le trou LGS-12-224. Ces intersections sont à une profondeur verticale de 600 mètres et sont situées de part et d'autre et en dessous d'une intersection qui avait rapporté 4,7 g/t Au sur 7,4 mètres dans le trou LGS-02-198 (voir figure 3 : section longitudinale Zone 32). L'enveloppe minéralisée aurifère demeure donc entièrement ouverte dans ce secteur. Pour sa part, le trou LGS-12-225 a testé la poursuite en profondeur de la minéralisation directement en-dessous de la zone 32. Il a recoupé, à une profondeur verticale de 525 mètres, le même couloir d'altération porteur de la zone 32 mais pratiquement sans aucune minéralisation et conséquemment aucune valeur d'or significative n'a été obtenue dans cet intervalle. Outre le corridor de la zone 32, les trois sondages profonds ont également recoupé quelques autres zones minéralisées comparables qui ont rapporté, sur des épaisseurs métriques, des valeurs d'or sub-économiques en général, avec quelques résultats plus élevés compris entre 9,32 et 25,46 g/t Au. Une intersection plus intéressante titrant 3,04 g/t Au sur 8 mètres a aussi été obtenue dans le trou LGS-12-223. Cette intersection pourrait représenter l'extension est de la zone Veine, située à quelques centaines de mètres au nord de la zone 32. Dans le secteur de la zone Mico-Milan, le sondage LGS-12-226, foré directement dans l'extension sud-ouest de l'indice, a recoupé deux intervalles minéralisés titrant 9,12 g/t Au sur 2 mètres et 9,02 g/t Au sur 2,3 mètres. Le trou LGS-12-227, situé à 100 mètres au sud-ouest du précédent, n'a recoupé aucune minéralisation significative. Les résultats complets de la campagne de forage La Grande Sud sont disponibles au tableau 2 en annexe.

LAC PAU

Une campagne de 15 sondages totalisant 2 970 mètres a été réalisée par Virginia, au cours de l'hiver 2012, sur le projet Lac Pau qu'elle détient à 100 % dans la partie nord du réservoir Caniapiscau à la Baie James. Selon une entente intervenue le 22 juin 2011, IAMGOLD Corporation a l'option d'acquérir une participation indivise de 50 % dans la propriété Lac Pau en contrepartie de paiements totalisant 130 000 $ et de travaux d'exploration de 6 millions de dollars à réaliser au cours des sept prochaines années. La propriété couvre le corridor aurifère du Lac Pau, une structure majeure suivie sur 12 kilomètres et séparant des roches intrusives de la Suite de Beausac et des paragneiss de la Suite de Grosbois. Cette structure aurifère fertile est l'hôte de plusieurs indices d'or significatifs, incluant l'indice Tricorne (jusqu'à 9,02 g/t Au sur 5 mètres en rainure et 3,43 g/t Au sur 6 mètres en forage), l'indice Jedi (jusqu'à 2,17 g/t Au sur 8,5 mètres en forage), l'indice Hope (jusqu'à 13,04 g/t Au sur 3 mètres en rainure et 69,78 g/t Au (24,15 coupé) sur 1,2 mètre en forage), l'indice Beausac-2 (14,43 g/t Au sur 2 mètres en rainure), et l'indice Obiwan (2,1 g/t Au sur 5 mètres en rainure).

Les sondages réalisés au cours de l'hiver 2012 ont testé plus en détail les secteurs des indices Hope, Jedi et Jedi Extension (voir figure 4 : plan de localisation de surface). Les résultats les plus intéressants proviennent du secteur Jedi. Le trou PAU-12-058 a recoupé, à une profondeur verticale de 180 mètres, une large zone d'altération et de sulfures disséminés qui a titré 1,74 g/t Au sur 31,5 mètres au sein d'un intervalle plus large donnant 0,97 g/t Au sur 69 mètres. Cette intersection est située à environ 100 mètres sous le trou PAU-11-032 qui avait rapporté 1,64 g/t Au sur 11,6 mètres. La zone Jedi semble donc s'épaissir en profondeur de façon considérable sur cette section. À 200 mètres au nord, le trou PAU-12-057 a rapporté, dans la même zone, un intervalle titrant 0,53 g/t Au sur 23 mètres à une profondeur verticale de 130 mètres. À environ 2 kilomètres plus au nord, dans le secteur Jedi Extension, le trou PAU-12-055 a aussi recoupé un intervalle fortement anomal titrant 0,52 g/t Au sur 16,5 mètres. La plupart des autres trous forés en 2012 ont aussi recoupé des zones d'altération et de sulfures disséminés mais celles-ci n'ont pas rapporté de larges halos anomaux en or. Les résultats complets de la campagne de forage de l'hiver 2012 au Lac Pau sont disponibles au tableau 3 joint en annexe.

Le secteur Jedi a généré plusieurs larges intersections très anomales en or qui demeurent encore ouvertes latéralement et verticalement et qui nécessiteront éventuellement du forage supplémentaire. De plus, plusieurs portions d'extension kilométrique du corridor du Lac Pau demeurent également pratiquement inexplorées et une campagne de prospection, de cartographie et d'échantillonnage de till est prévue à cet effet pour l'été 2012.

LAC GAYOT

Une campagne de 20 forages totalisant 4 263 mètres a été complétée au cours de l'hiver sur le projet Lac Gayot, situé à 115 kilomètres au nord de l'aéroport de Fontanges à la Baie James. Le projet est détenu à 100 % par Virginia mais selon une entente intervenue en juin 2011, KGHM International (anciennement Quadra FNX Mining Ltd.) a l'option d'acquérir une participation indivise de 50 % dans la propriété en contrepartie de 10 millions de dollars en travaux d'exploration sur une période de neuf ans et de paiements totalisant 100 000 $ sur une période de deux ans. Cette entente est assujettie à une redevance sur les revenus nets d'exploitation de 1 % en faveur de Billiton Resources Canada. La propriété Lac Gayot couvre entièrement la ceinture de roches vertes archéennes de Vénus, laquelle contient principalement des filons-couches et des coulées ultramafiques riches en MgO. Cette séquence ultramafique est l'hôte de douze zones minéralisées riches en nickel-platine-palladium, réparties sur une distance latérale de 25 kilomètres. Des valeurs de 0,5 à 15 % Ni et des teneurs allant jusqu'à 17,2 g/t Pd-Pt ont été obtenues en surface alors que des intersections en forage ont titré jusqu'à 9,03 % Ni, 0,6 % Cu, 9 g/t Pd-Pt sur 2,55 mètres et 2,2 % Ni, 1,41 % Cu, 2,29 g/t Pd-Pt sur 11,4 mètres.

Les sondages réalisés au cours de l'hiver ont testé principalement les indices Nancy et Gagnon, et dans une moindre mesure les indices MIA, DeChamplain et Gayot (voir figure 5 : plan de localisation de surface). Les résultats les plus intéressants proviennent du secteur Nancy où quelques sondages ont recoupé, au sein de roches ultramafiques, des intervalles très faiblement minéralisés avec 1-2 % de sulfures finement disséminés qui ont rapporté des résultats fortement anomaux en nickel, cuivre et EGP sur des épaisseurs plurimétriques à décamétriques. Le trou GA-12-085, localisé immédiatement à l'est de l'indice Nancy Est, a recoupé près de la surface un intervalle minéralisé titrant 0,74 % Ni, 0,12 % Cu, 0,66 g/t Pd+Pt sur 14 mètres, incluant 1,04 % Ni, 0,18 % Cu, 0,97 g/t Pd+Pt sur 8 mètres. Cette intersection très anomale est immédiatement suivie par un second intervalle minéralisé titrant 0,89 % Ni, 0,21 % Cu, 1,03 g/t Pd+Pt sur 4 mètres. Il est intéressant de préciser que ces intersections sont localisées à la bordure nord d'une unité ultramafique fertile qui contient aussi, à son contact sud, l'indice Nancy Est ayant déjà rapporté en surface 1,1 % Ni, 0,28 % Cu et 1,32 Pd+Pt sur 19,9 mètres. Sur une section située à 50 mètres à l'ouest du trou GA-12-085, les sondages GA-12-083 et 084 ont aussi recoupé, à ce même contact nord, des intervalles minéralisés qui ont respectivement rapporté 0,71 % Ni, 0,11 % Cu et 0,59 g/t Pd+Pt sur 10,7 mètres et 0,61 % Ni, 0,11 % Cu et 0,72 g/t Pd+Pt sur 10 mètres. Les autres trous forés dans le secteur n'ont recoupé aucune minéralisation d'intérêt.

Une intersection minéralisée d'intérêt a aussi été obtenue dans le secteur Gagnon. Le trou GA-12-094 a recoupé une zone de sulfures disséminés qui a rapporté 1,36 % Ni et 1,73 g/t Pd+Pt sur 3,05 mètres, incluant un mince intervalle de sulfures semi-massifs titrant 9,57 % Ni, 0,55 % Cu et 11,56 g/t Pd+Pt sur 0,3 mètre. Ces résultats démontrent, une fois de plus, le caractère très fertile des unités ultramafiques de la ceinture de Vénus qui se distinguent par des teneurs très élevées en nickel et en EGP dans les sulfures magmatiques présents.

Les résultats complets de la campagne de forage sur le projet Lac Gayot sont disponibles au tableau 4 joint en annexe.

AUTRES CAMPAGNES EN COURS OU À VENIR

Virginia vient d'amorcer, sur son projet Poste Lemoyne Extension, une campagne de 1 500 mètres de forage. La propriété est détenue à 100 % par Virginia mais la portion comprenant 112 claims acquis avant octobre 2005 est assujettie à une redevance sur revenu net de fonderie (NSR) de 1 % en faveur de Globestar Mining Corporation. Virginia a la possibilité de racheter en tout temps 0,5 % de cette redevance pour la somme de 500 000 $. La propriété est l'hôte de la zone Orfée qui contient des ressources totalisant 88 588 tonnes titrant 9,44 g/t Au dans la catégorie mesurée et 114 895 tonnes titrant 18,4 g/t Au dans la catégorie inférée (Norme canadienne 43-101 - publié le 8 avril 2003).

Les forages prévus testeront principalement le nouvel indice Charlie découvert à l'été 2011. L'indice Charlie consiste en un réseau de veines et veinules de quartz avec traces de sulfures, logées au sein d'un intrusif pyroxénitique. Les veines dont l'épaisseur varie de 5 à 50 centimètres sont orientées entre N20° et N80°. Malgré la faible quantité de sulfures observés dans ces veines, les échantillons à main prélevés pour les caractériser ont titré entre 1,2 g/t Au et 40 g/t Au. Les rainures réalisées sur l'ensemble du réseau de veines ont aussi produit des résultats encourageants. Les meilleurs résultats incluent 3,68 g/t Au sur 5 mètres, 3,59 g/t Au sur 4 mètres, 14,55 g/t Au sur 1 mètre, 7,64 g/t Au sur 0,85 mètre et 6,95 g/t Au sur 1 mètre. Les quatre autres résultats en rainure ont varié entre 1,34 g/t Au sur 1 mètre et 3,93 g/t Au sur 1,4 mètre.

Finalement, une campagne de forages totalisant environ 3 000 mètres débutera à la fin du mois de mai sur la propriété Nichicun. La propriété, détenue à 100 % par Virginia, est localisée à 54 kilomètres au SE de la pourvoirie Mirage et à 100 kilomètres de l'aéroport de LG-4. Les travaux seront surtout concentrés dans les secteurs Portageur et Petit Pas où plusieurs indices d'or ont été découverts depuis 2009. La zone Portageur et son extension nord-est forment un corridor aurifère suivi latéralement sur plus de 600 mètres au sein de sédiments altérés. Ce corridor aurifère a rapporté plusieurs valeurs en rainure allant de 1,17 g/t Au sur 6 mètres jusqu'à 1,22 g/t Au sur 8 mètres (incluant 3,44 g/t Au sur 2 mètres) et demeure ouvert à ses deux extrémités. L'indice Petit Pas a pour sa part rapporté jusqu'à 52,87 g/t Au sur 2 mètres en rainure dans une séquence de basalte et d'andésite fortement altérée et déformée.

Les travaux ont été réalisés par le personnel de Mines Virginia inc. et de Services Techniques Geonordic inc., sous la supervision de M. Paul Archer, ingénieur géologue. M. Archer est une personne qualifiée (tel que défini par la Norme canadienne 43-101) et cumule plus de 30 ans d'expérience en exploration. Il a lu et approuvé le contenu du présent communiqué.

CONTRÔLE DE QUALITÉ

En 2004, Virginia a mis sur pied un programme de contrôle et d'assurance qualité analytique pour ses campagnes d'exploration. Le programme inclut l'ajout systématique d'échantillons en blanc (blanks) et de standards certifiés à tous nos envois d'échantillons pour fin d'analyse aux laboratoires commerciaux. Les échantillons en blanc servent à détecter les possibilités de contamination aux laboratoires tandis que les standards certifiés vérifient la précision et la reproductibilité analytique.

Les échantillons ont été analysés au laboratoire ALS Chemex inc. de Val-d'Or pour les projets Coulon, Lac Pau et Lac Gayot et au Laboratoire Expert inc. de Rouyn-Noranda pour le projet La Grande Sud.

Pour les projets aurifères, les échantillons sont analysés par pyroanalyse avec finition par absorption atomique selon les normes de l'industrie. Des reprises par pyroanalyse avec finition par gravimétrie sont effectuées sur tous les échantillons titrant 500 ppb Au ou plus.

À PROPOS DE VIRGINIA

(TSX:VGQ) Virginia exerce ses activités d'exploration sur les vastes territoires inexplorés du Nord du Québec afin de créer de la richesse pour ses actionnaires mais sans compromettre la qualité de vie des générations présentes et futures. Avec un fonds de roulement de 44,8 millions de dollars au 29 février 2012, Virginia figure parmi les sociétés d'exploration minière les plus actives au Québec.

Ce communiqué de presse renferme certains "énoncés prospectifs" qui comprennent des éléments de risque et d'incertitude et nul ne peut garantir que ces énoncés se révèleront exacts. Il s'ensuit que les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans le formulaire du rapport annuel révisé déposé auprès des commissions des valeurs mobilières de la Colombie-Britannique, de l'Alberta, du Manitoba, de l'Ontario et du Québec, et dans le formulaire de renseignements 40-F du rapport annuel déposé auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission. La société ne s'engage ni à mettre à jour publiquement ni à réviser les énoncés prospectifs par suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou d'autres événements.

Les figures et les tableaux sont disponibles à l'adresse suivante : http://media3.marketwire.com/docs/Figures_Tables_Virginia_0530.pdf

Renseignements

  • Mines Virginia Inc.
    Paul Archer
    V-P Exploration
    418-694-9832 ou 800-476-1853
    418-694-9120 (FAX)

    Mines Virginia Inc.
    André Gaumond
    Président
    418-694-9832 ou 800-476-1853
    418-694-9120 (FAX)
    info@minesvirginia.com
    www.minesvirginia.com