Mines Virginia inc.
TSX : VGQ

Mines Virginia inc.

30 sept. 2010 08h00 HE

Mise à jour de Virginia sur ses projets aurifères à la Baie James

QUEBEC, QUEBEC--(Marketwire - 30 sept. 2010) - Mines Virginia Inc. (« Virginia »)(TSX:VGQ) est heureuse de diffuser une mise à jour des résultats reçus à ce jour sur les campagnes d'exploration réalisées, au cours de l'été 2010, sur ses projets aurifères Poste Lemoyne Extension, Lac Pau, Nichicun et Anatacau-Wabamisk, tous situés à la Baie James.

POSTE LEMOYNE EXTENSION

Virginia a réalisé, au cours de l'été 2010, une campagne d'exploration de surface sur sa propriété Poste Lemoyne Extension, localisée le long de la route Trans-Taïga, dans la région de la Baie James, province de Québec. La propriété comprend 514 claims désignés couvrant 263 kilomètres carrés. Les claims sont détenus à 100 % par Virginia, mais la portion comprenant 112 claims acquis avant octobre 2005 est assujettie à une redevance de 1 % N.S.R. au profit de Globestar Mining Corporation. Virginia a la possibilité de racheter en tout temps 0,5 % de cette redevance pour la somme de 500 000 $.

Les travaux ont été concentrés dans la portion ouest de la propriété où plusieurs nouveaux indices d'or avaient été découverts en 2009, notamment les indices EDY (jusqu'à 20,98 g/t Au sur 2 mètres en rainure), David (jusqu'à 1,74 g/t Au sur 5,8 mètres en rainure) et SLTV (18,34 g/t Au en échantillon choisi). Ces travaux incluaient de la reconnaissance géologique et de la prospection, des levés géochimiques de till, et des travaux de décapage mécanique et d'échantillonnage en rainure.

L'échantillonnage de till (échantillons de 15 kg) a cerné une anomalie aurifère exceptionnelle au sud-ouest de la grille David. Cette anomalie, d'une superficie d'environ 800 mètres par 250 mètres, regroupe une trentaine d'échantillons de till aurifères dont une douzaine d'échantillons contenant chacun plus de 100 grains d'or (avec un maximum de 691 grains d'or) en majorité de forme délicate, indiquant une source proximale. Cette anomalie d'or dans les tills est la plus importante jamais découverte par Virginia à la Baie James. Les travaux de prospection et de décapage réalisés en suivi sur cette anomalie ont défini, directement en amont glacier, un secteur constituant probablement la région source de l'anomalie. Ce secteur marécageux et peu affleurant est l'hôte d'unités de porphyres à feldspath (FP) et à quartz-feldspath (QFP) que l'on retrouve également en blocs dispersés près des échantillons de till aurifères. Ces lithologies sont aussi les hôtes principaux de la minéralisation aurifère de l'indice David. Ces unités de porphyres sont tracées de façon sporadique sur une distance de 700 mètres et une épaisseur de plus de 150 mètres. Elles affichent une altération (faible à forte) en carbonate contenant jusqu'à 5 % de pyrite disséminée. Les premiers résultats d'analyse de ces unités de porphyres ont atteint 0,35 g/t Au sur 15 mètres, confirmant ainsi leur caractère aurifère. Un ruisseau et une tourbière empêchent l'investigation de la portion centrale des unités de porphyres sur plus de 70 mètres où une forte anomalie de polarisation provoquée demeure inexpliquée. La prospection de la grille David a aussi mis en évidence, au sein d'autres lithologies (basaltes-sédiments), d'autres indices d'or (<2 g/t Au). Au cours de l'automne 2010, des travaux supplémentaires de décapage et des levés géophysiques PP-Mag sont prévus dans le secteur prometteur de la grille David et pourraient également être étendus à d'autres secteurs d'intérêt.

LAC PAU

Une campagne d'exploration de surface a également été réalisée par Virginia au cours de l'été 2010 sur son projet Lac Pau qu'elle détient à 100 % dans la partie nord du réservoir Caniapiscau à la Baie James.

Les travaux incluaient la cartographie géologique de la grille coupée à l'hiver 2010, le décapage mécanique d'anomalies géophysiques et d'indices minéralisés, et la prospection de l'ensemble de la propriété. Ces travaux ont produit une nouvelle découverte intéressante dans la portion nord-est de la grille coupée. Cette nouvelle zone minéralisée, appelée indice Hope, est située à 3 kilomètres au nord-est du forage PAU-10-028 qui avait recoupé 0,52 g/t Au / 45,8 mètres à l'hiver 2010. Ces deux indices sont associés à la même anomalie de polarisation provoquée et font partie d'un corridor aurifère de plus de 6 kilomètres de longueur qui inclut aussi les indices Jedi (jusqu'à 2,4 g/t Au / 6 mètres en rainures) et Beausac-2 (jusqu'à 5,22 g/t Au / 7 mètres en rainures). La minéralisation de l'indice Hope, très similaire à celle des autres indices déjà connus, consiste en sulfures (10-15 % pyrrhotine et 2-4 % pyrite) concentrés en petits amas et en bandes décimétriques au sein d'une tonalite cisaillée et altérée. L'échantillonnage en rainure de l'indice Hope dans la tranchée principale a rapporté 2,27 g/t Au sur 10 mètres incluant un intervalle de 3,91 g/t Au sur 5 mètres. Plusieurs autres petites tranchées ont aussi été dégagées manuellement dans un périmètre d'une cinquantaine de mètres autour de la tranchée principale. Ces petites tranchées manuelles, réalisées sur des anomalies BeepMat, ont exposé des zones de minéralisation similaires à celles de l'indice Hope et ont rapporté en rainurage des valeurs d'or oscillant généralement entre 1,06 g/t Au / 1 mètre et 2,37 g/t Au / 1 mètre mais pouvant atteindre à l'occasion jusqu'à 37,4 g/t Au / 1 mètre.

Les travaux réalisés ailleurs sur la propriété ont permis de mettre au jour quelques nouveaux indices d'or titrant entre 1,13 g/t et 3,65 g/t Au dans les échantillons à main prélevés pour les caractériser. Également, de nombreuses anomalies de polarisation provoquée ont été expliquées par la présence de sulfures stériles.

À la lueur de ces résultats, une nouvelle phase de décapage mécanique est prévue au cours de l'automne 2010 dans le secteur de l'indice Hope pour vérifier les extensions de la minéralisation hors de la tranchée principale et pour mieux comprendre sa géométrie. Certains des nouveaux indices découverts cet été feront aussi l'objet de décapage mécanique.

PROJET NICHICUN

Virginia a également mis en évidence par prospection et décapage manuel deux secteurs d'intérêt sur sa propriété Nichicun qu'elle détient à 100 % et qui est située à une cinquantaine de kilomètres au sud de la route Trans-Taïga à la Baie James. Dans le secteur de l'indice Portageur, plusieurs valeurs aurifères ont été obtenues au sein de zones de minéralisation d'arsénopyrite disséminée (<10 %) associées à une unité sédimentaire généralement très altérée (quartz-biotite-tourmaline-actinote). Ces zones minéralisées sont jusqu'à maintenant tracées sur plus de 450 mètres latéralement et demeurent entièrement ouvertes latéralement. Une dizaine d'échantillons choisis prélevés pour caractériser la minéralisation ont rapporté des valeurs variant de 1,2 g/t Au jusqu'à 8,88 g/t Au. Quelques tranchées manuelles ont été réalisées et l'échantillonnage en rainure a rapporté des résultats de 1,02 g/t Au / 5,7 mètres; 1,19 g/t Au / 4 mètres; 1,17 g/t Au / 6 mètres et 1,3 g/t Au / 1 mètre. Les zones minéralisées du secteur Petit Pas, situé à 2 kilomètres au sud-ouest du secteur Portageur, correspondent à des bandes métriques métasomatiques contenant un fort pourcentage de grenats et très faiblement minéralisées en pyrrhotine, pyrite et arsénopyrite dans des volcaniques mafiques. Des grains d'or visibles ont également été observés localement. Rappelons que des valeurs de 2,01 g/t Au, 2,8 g/t Au, 2,05 g/t Au, 3,21 g/t Au, 10,4 g/t Au et de 22,6 g/t Au avaient été obtenues en 2009 à partir d'échantillons choisis prélevés dans un rayon de 100 mètres autour de l'indice initial. En 2010, des tranchées manuelles et un échantillonnage en rainures ont été réalisés afin de vérifier le potentiel de ces zones minéralisées. Ces travaux ont rapporté des résultats de 2,85 g/t Au / 2 mètres, 2,32 g/t Au / 3 mètres et 52,87 g/t Au / 2 mètres.

Un programme de coupe de lignes et de levé PP-Mag est prévu sur ces deux secteurs prometteurs au cours de l'hiver prochain et sera suivi par des travaux de décapage mécanique et cartographie géologique à l'été 2011.

ANATACAU-WABAMISK

Une campagne d'exploration de surface, portant essentiellement sur la prospection, le décapage mécanique et la cartographie géologique, a été réalisée à l'été 2010 sur la propriété Anatacau-Wabamisk, localisée dans le secteur du réservoir Opinaca, sur le territoire du Moyen-Nord québécois. La Société détient un intérêt de 100 % dans la partie Wabamisk tandis qu'elle a l'option d'acquérir la participation de 100 % de IAMGOLD Inc. dans la partie adjacente Anatacau, en contrepartie de dépenses d'exploration totalisant 3 M $ avant le 31 décembre 2012 et d'un paiement de 25 000 $, lequel a été versé à la signature de l'entente.

L'indice Isabelle a été prolongé de 25 mètres vers le nord par décapage. La minéralisation exposée consiste en veines de quartz et zones silicifiées de 1 à 2 mètres d'épaisseur. De l'or visible a été observé à deux endroits. Trois nouvelles rainures ont titré 25,5 g/t Au / 1 mètre, 2,88 g/t Au / 2 mètres et 9,12 g/t Au / 1 mètre. Ces rainures sont situées à mi-chemin entre les trous WB-10-05 (NSV) et WB-10-07 (5,89 g/t Au / 2 mètres) réalisés au cours de l'hiver 2010. Rappelons que l'indice Isabelle avait rapporté une intersection titrant 46,5 (NC) g/t Au / 4 mètres en forage au cours de l'hiver 2010 et que la zone demeure entièrement ouverte vers le sud et en profondeur.

Le secteur de la grille Isabelle a aussi fait l'objet d'une prospection serrée, d'une cartographie géologique de détail et de décapage mécanique. Ces travaux ont permis de mieux définir la géologie et de confirmer que le potentiel aurifère de ce secteur demeure important. Des sédiments du « type » Isabelle ont été cartographiés jusqu'à 4 kilomètres au sud-sud-ouest de l'indice Isabelle. Un nouvel indice titrant 2,2 g/t Au (avec 7,4 g/t Ag, 0,47 % Cu, 0,3 % Zn) dans les sédiments au sud-sud-ouest confirme le potentiel du secteur et de cette lithologie. Quelques autres indices minéralisés ont par ailleurs été mis au jour par prospection dans d'autres secteurs de cette vaste propriété. Des travaux supplémentaires de prospection sont prévus au cours de l'automne 2010 sur les secteurs les plus intéressants définis par les récents travaux.

----

Les travaux ont été réalisés par le personnel de Mines Virginia et de Services Techniques Geonordic, sous la supervision de M. Paul Archer, ingénieur géologue. M. Archer est une personne qualifiée (tel que défini par la Norme canadienne 43-101) et cumule plus de 25 ans d'expérience en exploration. Il a lu et approuvé le contenu du présent communiqué.

Les échantillons ont été analysés au Laboratoire Expert Inc. de Rouyn-Noranda pour les projets Poste Lemoyne Extension et Anatacau-Wabamisk et au laboratoire ALS Chemex de Val-d'Or pour les projets Lac Pau et Nichicun. Les échantillons sont analysés par pyroanalyse avec finition par absorption atomique selon les normes de l'industrie. Des reprises par pyroanalyse avec finition par gravimétrie sont effectuées sur tous les échantillons titrant 500 ppb Au ou plus.

A propos de Virginia

Virginia figure parmi les sociétés d'exploration minière les plus actives au Québec, avec un fonds de roulement de 45 M $ au 31 mai 2010 et 30 197 942 actions émises et en circulation au 31 août 2010. Le titre de Virginia se transige à la bourse de Toronto (TSX) sous le symbole VGQ. Virginia concentre ses activités d'exploration sur ses nombreuses propriétés couvrant de vastes territoires inexplorés du Nord du Québec.

Ce communiqué de presse renferme certains "énoncés prospectifs" qui comprennent des éléments de risque et d'incertitude et nul ne peut garantir que ces énoncés se révèleront exacts. Il s'ensuit que les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans le formulaire du rapport annuel révisé déposé auprès des commissions des valeurs mobilières de la Colombie-Britannique, de l'Alberta, du Manitoba, de l'Ontario et du Québec, et dans le formulaire de renseignements 40-F du rapport annuel déposé auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission. La société ne s'engage ni à mettre à jour publiquement ni à réviser les énoncés prospectifs par suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou d'autres événements.

Renseignements

  • Mines Virginia Inc.
    André Gaumond
    Président
    800-476-1853 ou 418-694-9832
    418-694-9120 (FAX)
    ou
    Mines Virginia Inc.
    Paul Archer
    V-P Exploration
    800-476-1853 ou 418-694-9832
    418-694-9120 (FAX)