Entreprises minières Globex inc.
TSX : GMX
PINK SHEETS : GLBXF
FRANKFURT : G1M

Entreprises minières Globex inc.

21 nov. 2007 01h00 HE

Mise à jour des activités de Globex

ROUYN-NORANDA, QUEBEC--(Marketwire - 21 nov. 2007) - ENTREPRISES MINIERES GLOBEX INC. (TSX:GMX) (FRANCFORT, STUTTGART, BERLIN, MUNICH, XETRA:G1M) (OTCQX:GLBXF) à la demande de plusieurs actionnaires, est heureuse de fournir une mise à jour du statut de la compagnie et de ses activités.

Premièrement, Globex a toujours une faible quantité d'actions émises avec un total de 17 547 674 actions ordinaires en circulation. Le président et la secrétaire-trésorière, Jack et Dianne Stoch sont les plus importants actionnaires. Globex demeure une compagnie d'exploration très active, tout en générant simultanément des revenus par l'entremise d'options de propriétés et de redevances.

La compagnie est en excellente santé financière et détient, au 21 novembre 2007, 6,3 M$ en liquidités sous forme de certificats garantis d'investissement (CGI) et d'acceptations bancaires (dépôts à terme) ainsi qu'environ 2,7 M$ en actions d'autres compagnies. Sont inclus également dans les liquidités et les titres négociables, 2,8 M$ en actions accréditives lesquels financeront les travaux d'exploration de Globex au cours des 13 prochains mois. Tous les travaux d'exploration effectués dans la province de Québec, où Globex possède l'ensemble de ses propriétés, sont sujets à un crédit relatif aux ressources de 47 % via les programmes d'incitation à l'exploration du Gouvernement du Québec. Nous entrevoyons recevoir plus de 500 000 $ du Gouvernement du Québec en guise de crédit pour les dépenses encourues en 2007.

De plus, du point de vue financier, la mine de cuivre Baie Fabie, détenue par First Metals Inc., a débuté l'envoi de minerai au moulin en novembre 2007 (communiqués de First Metals du 5 et du 20 novembre 2007) et elle prévoit atteindre la production commerciale durant le premier trimestre de 2008. La production commerciale entraînera à Globex un paiement comptant de 250 000 $ et l'émission de 10 % du capital-actions émis de First Metal, ce qui représente une valeur approximative de 4 M$ au prix actuel de l'action. Globex recevra également 2 % de tous les métaux extraits à la mine Baie Fabie, ou au choix son équivalent au comptant, de même que 10 % des profits d'opération une fois que First Metals aura recouvert 10 M$ en coûts de capital, ce qui devrait se concrétiser rapidement. First Metals travaille également ardemment à la mise en production du gisement de cuivre-zinc-or-argent Rivière Magusi de Globex, sur lequel s'appliquent les redevances précédentes.

Aux Etats-Unis, Strategic Resource Acquisition Corp. (SRA) se dirige vers la mise en production de ses mines de Zinc du Tennessee dans lesquelles Globex détient une redevance sur les métaux bruts de 1,4 % sur la production de zinc lorsque le prix du zinc est supérieur à 1,10 $US sur la Bourse des métaux de Londres (LME), et de 1,0 % pour un prix du zinc compris entre 0,90 $US et 1,099 $US. La première mine devrait rentrer en production dans le dernier trimestre de 2007 et elle devrait atteindre la production commerciale dans la première moitié de 2008. De plus, Globex détient 632 000 actions de SRA dont le titre transige aux environs de 3,36 $CDN par action sur la bourse TSX de Toronto. Puisque la redevance est étroitement liée au cours du prix du zinc sur le LME, la force du prix du zinc sera critique sur le flux des revenus de Globex en provenance de cette propriété (voir communiqué du 17 janvier 2007).

Globex reçoit présentement des paiements de redevances minimes de Corporation minière Rocmec qui lentement se dirige vers la mise en production de la mine d'or Russian Kid au Québec. Globex détient une redevance nette sur les métaux de 5 % sur les premières 25 000 onces d'or extraites et de 3 % par la suite. Comme le début de la production commerciale est pour l'instant intangible, nous espérons que celle-ci débutera à temps pour profiter de la vigueur du prix de l'or. Les travaux d'exploration sur la propriété ont récemment retourné des résultats encourageants, plus particulièrement sur la zone aurifère Boucher. Un communiqué récent de Rocmec a fait part d'une intersection aurifère de 214 g/t Au sur une longueur de carotte de 2,4 mètres et les résultats sont toujours en attente de divulgation sur une intersection encore plus large annoncée par Rocmec le 6 novembre 2007.

Gold Bullion Development Corporation a en main toutes les autorisations nécessaires au dénoyage de la rampe d'accès de la propriété aurifère Rousseau afin de prélever un échantillon en vrac sur la zone aurifère connue et d'étendre le forage de la minéralisation sous terre. Globex détient une redevance nette sur les métaux de 6 % sur toute production issue de la propriété. A court terme nous n'anticipons pas de revenus de cette propriété autre que le paiement de redevance anticipée de 30 000 $ par année, lequel débutera dans 6 mois (communiqué du 21 novembre 2006).

Acadian Mining Corporation développe le gisement Scotia Zinc en Nouvelle-Ecosse. Globex possède une redevance brute sur les métaux de 1 % sur toute production issue de la mine voisine de zinc-plomb Getty (4,5 M tonnes à 3,6 % Zn et 1,7 % Pb), laquelle est actuellement explorée par Acadian Mining (communiqué du 15 novembre 2006).

Un estimé des ressources inférées conformes à la norme NC 43-101 et basé sur les forages historiques réalisés par Getty Mining Northeast Limited, une filiale de Getty Oil, est prévu avant la fin de l'année 2007. Cinquante-trois (53) des cents (100) trous du programme de forage actuel ont été complétés afin d'avancer l'estimé imminent des ressources inférées à la catégorie des ressources mesurées et indiquées (communiqué de Acadian Mining du 16 novembre 2007).

Au Québec, Osisko Exploration Ltée explore les zones aurifères East Amphi et Fourax adjacentes à leur immense gisement Canadian Malartic. Globex détient une redevance nette de fonderie de 2 % sur chacune de ces zones et les nombreux claims associés. Cette redevance est rachetable pour un montant de 1,5 M$ (communiqué du 25 avril 2007).

Globex a vendu sa propriété de nickel-cuivre-platine-palladium Bilson-Cubric dans le canton La Motte, Québec, et sa propriété de cuivre Duvan dans le canton Desmeloize, Québec, à la compagnie Exploration Bull's Eye qui n'est pas encore cotée en bourse. Les travaux de terrain ont débuté sur chacune des propriétés et le forage devrait bientôt débuter sur Bilson-Cubric. Globex a reçu 2 millions d'actions de Bull's Eye et a conservé une redevance brute sur les métaux de 4 % applicable sur toute production minérale. Bull's Eye planifie son inscription en bourse avant la fin de l'année (communiqué du 4 avril 2007).

Dans les cantons Cléricy et Aiguebelle au Québec, Exploration Typhoon Inc. explore un vaste territoire de claims qui englobe la zone aurifère Fayolle. Globex détient une redevance nette de fonderie de 2 % sur l'ensemble des titres. La redevance est rachetable pour 2 M$ (communiqué du 25 avril, 2007).

Tout récemment Globex et son partenaire Altai Resources ont cédé leur gisement aurifère Blackcliff à Ressources Animiki et C2C Inc. en échange de paiements comptants et en actions. Globex et Altai conserveront une redevance de 3 % sur les métaux bruts payable sur n'importe quelle production effectuée sur la Propriété de même qu'une redevance de 10 % sur les profits nets après qu'Animiki et C2C aient récupéré une somme de 3 500 000 $ en coûts directs des capitaux (communiqué du 16 novembre 2007). Animiki and C2C Inc. ont entrepris du forage de délimitation pour vérifier et étendre les zones aurifères connues avec, en vue, la mise en production à court terme.

Nos partenaires d'option poursuivent l'exploration sur plusieurs de nos propriétés. Du côté de l'uranium Noront Resources Ltd. a effectué un levé aérien sur l'immense territoire à indices d'uranium-or de notre propriété Hunter's Point, suivi l'été dernier de travaux sur le terrain. Les Mines Aurizon a annoncé le 8 novembre 2007, la découverte d'importants indices d'uranium-or-terres rares sur des claims adjacents à notre propriété et à l'intérieur de structures qui se prolongent sur nos claims.

De même, Hawk Uranium inc. a effectué un levé aérien sur notre propriété d'uranium-fluorine Grand Calumet, suivi de travaux de terrain. Malheureusement, l'accès à 2 claims contenant de la minéralisation uranifère connue a été interdit et Hawk travaille ardemment à corriger la situation.

Plato Gold Corp. a dépensé plus de 1M$ sur nos zones aurifères Nordeau Est et Ouest. Tandis que les résultats ont été positifs sur la zone Nordeau Ouest avec une intersection de forage de 7,85 g/t Au sur 10 mètres, les résultats sur la zone Nordeau Est ont été en deçà des attentes. Globex a accepté de scinder le prochain paiement d'options en trois parties inégales afin de permettre à Plato de concentrer ses fonds et ses efforts sur l'exploration de la zone Nordeau Ouest. Plato Gold a récemment effectué le paiement anticipé de 25 000 $ du 31 décembre 2007. Globex détient 936 500 actions de Plato Gold de même qu'une redevance nette sur les métaux de 2 % et une redevance sur les profits nets de 10 %.

Activités d'exploration

Du côté de l'exploration, Globex a complété un programme de forage sur la propriété aurifère Central Cadillac et plusieurs intersections aurifères étroites ont été recoupées. Nous avons également complété la compilation des données de la zone aurifère Ironwood et nous avons donné un mandat pour la réalisation d'un rapport NC 43-101 ayant pour but de calculer les tonnages et teneurs de la zone et nous guider dans nos prochains travaux d'exploration. Suite à la réception du rapport, Globex et son partenaire Queenston Mining considéreront toutes les avenues possibles incluant des forages supplémentaires et tout autre scénario.

Globex est en voie de terminer son programme de deux sondages profonds sur sa propriété de cuivre-zinc-or-argent de Vauze près de Rouyn-Noranda, Québec. Un levé expérimental de polarisation provoquée profonde a révélé 2 anomalies d'inversion par ordinateur qui selon nous, méritent du forage. A ce jour, le premier forage a recoupé d'intenses zones d'altération et de minéralisations éparses (pyrite et chalcopyrite) sur de grands intervalles. Le second forage cible une anomalie de résistivité bien définie.

A Normétal, un programme de sondage de 18 trous a débuté. Le forage s'avère techniquement très difficile, car nous devons forer avec un angle faible par rapport à la foliation ce qui éloigne les trous des zones cibles, et que nous avons rencontré des failles et des galeries et chantiers souterrains non-répertoriés. Le programme débute à peine et de la minéralisation a été recoupée. Les résultats d'analyse seront disponibles graduellement mais les retards dans les laboratoires occasionnent de longs délais. Il semble probable que le programme de 18 trous sera prolongé.

Globex a récemment acquis un intérêt (première année gratuite) dans 14 claims dans la région de Ville-Marie au Québec. Cette région est intensément explorée, dont entre autre par Supérior Diamonds qui a trouvé de nombreuses kimberlites. Les forages antérieurs sur la propriété ont recoupé des dykes de lamprophyre. Historiquement, il existe de nombreux exemples de kimberlites qui ont été confondues avec des lamprophyres. Nous avons terminé les travaux de géophysique au sol sur le secteur d'intérêt et nous entrevoyons bientôt forer une anomalie magnétique dans la région du lamprophyre.

En Nouvelle-Ecosse, Globex a entrepris un programme d'exploration consistant principalement en un levé de polarisation provoquée afin de cerner des anomalies associées à plusieurs zones anomales en zinc. Le levé a identifié des secteurs d'intérêt et le personnel de Globex a récemment visité la propriété et réalisé des vérifications de terrain de même que planifié des travaux additionnels.

Nous travaillons également sur notre propriété de cuivre Lyndhurst. Une série de 24 sondages a testé la zone de cuivre-silice #1. La minéralisation en cuivre-silice a été recoupée et les données de sondages ont été intégrées dans un modèle 3D d'après lequel des travaux de forages supplémentaires seront considérés. Des travaux seront possiblement entrepris afin d'évaluer le potentiel économique du gisement de cuivre Lyndhurst situé tout près.

A l'Ouest de la propriété Lyndhurst, les travaux de coupe de ligne ont débuté en préparation d'un levé P.P. profond au-dessus de la zone de sulfures massifs "Moses" minéralisée en pyrite-pyrrhotite-chalcopyrite-sphalérite. Advenant que le levé détecte la zone et nous indique dans quelle direction elle se prolonge, des forages supplémentaires seront entrepris.

Une campagne de prospection de plusieurs mois a été effectuée sur la propriété de cuivre-zinc-or-argent de Tonnancour. De nombreuses anomalies héliportées ont été vérifiées au sol. Nous sommes en attente du rapport final mais, basé sur ce que nos avons observé à ce jour, nous avons recompilé toutes les données antérieures et entrevoyons forer des cibles sélectives au printemps ou à l'été prochain.

Globex a également prospecté sa propriété de cuivre-nickel Zulapa, au sud de Senneterre au Québec. Nous avons recompilé les anciennes données et nous espérons forer à l'hiver 2008.

Nous avons également réétudié notre propriété aurifère Parbec au Québec, et avons décidé d'entreprendre une campagne de forage dès que des foreuses seront disponibles. La propriété englobe de nombreuses zones ainsi qu'une ressource aurifères mais elle n'a jamais été testée en profondeur. Les travaux antérieurs incluent de nombreux trous de forage de faible profondeur (moins de 150 mètres vertical) ainsi qu'une rampe de 580 mètres. La propriété chevauche la prolifique faille aurifère de Cadillac-Larder Lake et elle est localisée immédiatement à l'ouest de l'important projet aurifère Canadian Malartic d'Exploration Osisko. Globex a récemment signé une lettre d'intention avec une compagnie qui souhaite acquérir un intérêt dans la propriété Parbec. L'entente sera annoncée dès qu'elle sera finalisée. La campagne sur la propriété devrait débuter d'ici 1 mois.

Globex a également retenu les services d'une entreprise de service qui réalise des levés héliportés à grande pénétration. Les régions cibles incluent les propriétés Vauze et Lyndhurst de même qu'un troisième secteur de plus de 40 kilomètres de longueur. Au total, il est prévu de voler plus de 4 400 kilomètres linéaires d'ici la fin de l'année. Les anomalies qui seront décelées seront acquises si elles ne sont pas détenues par Globex, et toutes feront partie d'une vaste campagne d'exploration pour 2008.

En ce qui concerne son projet de magnésium, Globex s'est retiré d'une proposition d'entente financière visant à réaliser une étude de faisabilité. La hausse du dollar canadien, combiné à la chute du dollar américain, a affecté négativement la viabilité du projet. Le coût total du projet envisagé avoisinait 1G $US. Une partie de l'explication du coût élevé provient de l'utilisation d'une technologie éprouvée, laquelle n'engendrait toutefois aucun risque. De nombreux projets prometteurs ont été mis au rancart à cause des risques technologiques. En considération de la situation actuelle, Globex a identifié une technologie qui, nous pensons, pourrait réduire de manière significative le coût en capital du projet par plus de 50%. Nous suivons de près cette technologie, mais suite à une entente de confidentialité, il nous est interdit de divulguer plus de détail.

Pendant que tout ceci se déroulait, nous avons agrandi plusieurs de nos propriétés et en avons acquis et abandonné quelques unes. A titre d'exemple, Globex a récemment acquis un intérêt de 100 % dans la mine d'or Donalda localisée dans le canton Rouyn, Québec (communiqué du 20 novembre 2007). Cet actif ajoute une ressource historique non conforme à la norme NC 43-101 à la base d'actifs détenus par Globex.

Nous avons mis en place de nombreuses avenues qui, nous le pensons, créera de la richesse à la compagnie au cours des prochaines années. Notre personnel a été augmenté à 10 personnes et nous avons déménagé dans de nouveaux bureaux avec suffisamment d'espace pour notre personnel et notre charge de travail croissante.

La venue de Daniel Bernard à titre de vice-président a apporté une expertise indéniable en géologie et en administration ce qui permettra graduellement de réaligner les responsabilités à l'intérieur de l'organisation (communiqué du 2 juillet, 2007).

Globex s'est positionné pour devenir une compagnie d'exploration génératrice de revenus en optionnant ses projets d'exploration et en redevances sur celles qui atteindront la production commerciale. Le succès de cette approche repose en grande partie sur l'habilité d'acquérir des actifs de qualité à faible prix et en vendant celle-ci à des tiers qui les exploreront et, si pertinent, les développeront. De plus, le cours des métaux est un important facteur puisque les revenus de redevances sont directement liés aux prix des métaux au moment de la production. Bien que le prix des métaux varie selon le temps et peuvent affecter négativement à court terme le flux de revenus de Globex, les perspectives à long terme sont bonnes avec des réserves en métaux du LME en dessous du niveau ou elles étaient il y a 5 ans (ex. : cuivre, 800 000 tonnes vs 181 000 tonnes aujourd'hui, ou zinc, 600 000 tonnes vs 82 000 tonnes aujourd'hui).

Le futur de Globex est intimement lié aux prix à long terme des métaux, à l'acquisition de propriétés, à l'option et aux paiements des propriétés, de même qu'à la découverte de gisements.

Globex demeure une compagnie indépendante qui n'est attachée à aucune firme de courtage. Nous continuons à générer des revenus et seulement de manières occasionnelles, nous émettons des actions pour acquérir des liquidités. Quand nous le faisons, nous demandons un prix supérieur au cours de l'action sur les bourses et nous vendons à des fonds d'investissements et des investisseurs ayant des visées à long terme.

Notre faible quantité d'actions ordinaires en circulation, nos liquidités, nos redevances et notre porte-folio de propriétés, nos travaux d'exploration et de développement en cours, positionnent Globex pour une forte croissance au cours des années à venir.

Monsieur Jack Stoch, Géologue, en sa capacité de "personne qualifiée", a rédigé ce communiqué de presse.



"We Seek Safe Harbour" Emetteur privé étranger 12g3 - 2(b)
Numéro CUSIP 379900 10 3


Enoncés à caractère spéculatifs

A l'exception d'information de nature historique, ce communiqué de presse peut contenir certains "énoncés à caractère spéculatif". Ces énoncés peuvent impliquer un certain nombre d'incertitudes et de risques, connus ou inconnus, ainsi que sous-entendre certains facteurs qui pourraient influencer matériellement les résultats ainsi que le niveau d'activité de la Compagnie ou bien influencer matériellement la performance de celle-ci, ainsi que ses attentes et ses projections futures.

17 547 674 actions ordinaires en circulation

Renseignements