Exploration Midland inc.
TSX CROISSANCE : MD

Exploration Midland inc.

15 sept. 2008 09h00 HE

Mise à jour des travaux d'exploration sur les propriétés aurifères de Midland à la Baie-James

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 15 sept. 2008) - Exploration Midland inc. ("Midland") (TSX CROISSANCE:MD) a le plaisir de divulguer les derniers résultats des travaux d'exploration réalisés sur ses propriétés aurifères situées dans le territoire de la Baie-James; une région susceptible de devenir prochainement un important producteur aurifère au Québec derrière la ceinture de l'Abitibi. Ces propriétés aurifères sont présentement détenues à 100 % par Exploration Midland inc. et font l'objet d'une entente d'option avec Mines Agnico-Eagle Limitée.

Afin d'évaluer le potentiel aurifère des propriétés de Midland à la recherche de gisements similaires au gîte aurifère Eléonore, détenu et présentement mis en valeur par Goldcorp, un levé héliporté magnétique et radiométrique de 3 440 kilomètres linéaires a été réalisé au cours de l'été par Geo Data Solutions inc. de Laval, Québec. La plupart des terrains détenus par Midland ont été couverts lors du levé, le long de lignes de vol espacées de 200 mètres.

Des travaux de suivi sur le terrain ont été effectués au début du mois d'août dans le but d'évaluer les signatures géophysiques définies lors du levé. De plus, pour localiser la source des anomalies géochimiques en or et arsenic dans les sédiments de fond de lac situées sur les propriétés de Midland, un programme régional d'échantillonnage de till a été complété par Services Technominex. En tout, 317 échantillons ont été prélevés. Les échantillons ont été acheminés à ExploLab inc. de Val-d'Or pour traitement. Par la suite, les concentrés de minéraux lourds seront acheminés à ALS Chemex de Val-d'Or pour analyse.

Midland est très satisfaite des progrès réalisés jusqu'à maintenant par son équipe d'exploration. Sur une période de trois semaines, plus de 200 échantillons de roches ont été prélevés; les résultats d'analyse sont attendus prochainement. Les travaux de prospection ont permis de retracer plusieurs indices historiques et de nouvelles zones minéralisées sur les propriétés de Midland. La minéralisation se composait soit de sulfures massifs à disséminés, de stockwerks de sulfures, de veines et veinules de quartz-sulfures dans des roches métasédimentaires, ou encore de sulfures et d'oxydes de fer disséminés associés à des formations de fer altérées et/ou des volcanites bimodales. Certains de ces systèmes minéralisés ont pu être suivis sur une distance de plus de 20 kilomètres.

Sur les vastes propriétés Lasalle et Galinée de Midland, qui couvrent une superficie totale de 410 km2, les travaux antérieurs indiquent la présence de minéralisation aurifère. En effet, on y trouve plusieurs indices aurifères peu explorés, avec des teneurs de plus de 1,0 g/t Au allant jusqu'à 4,3 g/t Au dans des échantillons choisis.

Les propriétés de Midland sont associées à des fortes anomalies géochimiques inexpliquées de premier ordre, isolées ou combinées, en or, arsenic et antimoine dans les sédiments de fond de lac. Historiquement dans le territoire de la Baie-James, la prospection de ce type d'anomalie a souvent conduit à la découverte de nouveaux indices et dépôts aurifères prometteurs. Les propriétés sont situées près du contact entre les unités volcano-plutoniques de la Sous-province de La Grande et les unités métasédimentaires de la Sous-province d'Opinaca. Ce contact est reconnu comme un environnement favorable pour la minéralisation aurifère dans la partie nord-est de la Province du Supérieur. Le gîte aurifère Eléonore est également situé le long de ce contact favorable.

Contrôle de la qualité

Les analyses sont réalisées par ALS Chemex de Val-d'Or où tous les échantillons sont analysés pour l'or par pyroanalyse avec une finale ICP sur une fraction de 30 g alors que les éléments mineurs et en traces ont été analysés par ICP. Des standards certifiés et stériles ont été insérés de façon régulière avec les échantillons en guise de contrôle de qualité. Les données sont révisées par Robert Banville, géologue sénior d'Exploration Midland et personne qualifiée tel que défini par la norme canadienne 43-101.

Mines Agnico-Eagle Limitée a l'option d'acquérir 50 % des intérêts de Midland en contrepartie de travaux d'exploration totalisant 4 500 000 $ et de paiements totalisant 300 000 $ sur une période de quatre ans. La compagnie doit dépenser 600 000 $ en travaux d'exploration la première année (engagement ferme). Midland sera gérant des travaux jusqu'à ce que Mines Agnico-Eagle Limitée ait acquis un intérêt de 50 % dans le projet. Suite à l'acquisition d'un intérêt initial de 50 %, la compagnie aura l'option d'augmenter sa participation indivise de 50 à 65 % sur une période de trois ans en finançant exclusivement une étude de faisabilité concluante à l'égard du projet, ou en prenant en charge l'ensemble des activités minières sur celui-ci, auquel cas elle s'assurera une participation additionnelle de 1 % par tranche de 1 000 000 $ investie dans le projet (à concurrence de 15 % pour un investissement de 15 000 000 $).

A propos de Midland

Midland mise sur l'excellent potentiel minéral et le climat d'investissement favorable du Québec pour faire la découverte de nouveaux gisements d'or, de métaux usuels et d'uranium de classe mondiale. Des programmes de forage sur ses projets Weedon et Maritime Cadillac ont été récemment complétés et les résultats d'analyses sont attendus prochainement. Midland est fier de compter sur des partenaires renommés tels que Mines Agnico-Eagle Limitée, Soquem inc. et Quest Uranium Corporation. Midland préfère travailler en partenariat et entend conclure rapidement des ententes à cet égard en ce qui concerne des propriétés nouvellement acquises. La direction évalue actuellement d'autres opportunités et projets afin d'accroître le portfolio de la Société.

Ce communiqué de presse a été préparé par Gino Roger, ingénieur géologue et personne qualifiée selon la norme canadienne 43-101.

Ce communiqué de presse renferme certains énoncés prospectifs qui comprennent des éléments de risque et d'incertitude et nul ne peut garantir que ces énoncés se révèleront exacts. Il s'ensuit que les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans le rapport annuel et lors de dépôts par Midland auprès des autorités règlementaires. Midland ne s'engage ni à mettre à jour publiquement ni à réviser les énoncés prospectifs par suite de nouvelles informations, d'évènements futurs ou d'autres évènements.

La Bourse de croissance TSX n'a pas révisé ce communiqué et n'accepte aucune responsabilité quant à sa véracité ou son exactitude.

Renseignements