Santé Canada

Santé Canada

30 juin 2008 08h00 HE

Mise à jour/RAPPEL : Les concentrations de benzène dans les boissons gazeuses ne posent pas de risque

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 30 juin 2008) - Santé Canada a terminé une évaluation de suivi des boissons gazeuses et confirme à nouveau que la teneur en benzène de ces produits ne présente aucun risque pour le public.

L'étude que Santé Canada a menée en 2007 faisait suite à une évaluation réalisée en 2006 indiquant que les concentrations de benzènes ne constituent pas un risque pour la population.

Une méthode améliorée et hypersensible de détection du benzène a été utilisée pour le suivi de 2007. L'exercice a révélé que la concentration de benzène dans la plupart des produits analysés est bien inférieure à la recommandation canadienne de cinq microgrammes par litre dans l'eau potable. La teneur moyenne en benzène dans la majorité des produits demeure faible.

L'enquête que Santé Canada a menée en 2006 (http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/surveill/other-autre/benzene_survey_enquete_f.html) n'a révélé aucune trace de benzène dans la majorité des produits analysés ou une teneur inférieure à la plus faible concentration pouvant être mesurée de façon fiable. Seulement quatre produits contenaient des concentrations excédant la recommandation canadienne de cinq microgrammes de benzène par litre d'eau potable.

Selon l'enquête de 2007, la teneur en benzène dans trois produits était plus élevée que la recommandation canadienne pour l'eau potable. Cependant, l'évaluation des risques pour la santé menée par Santé Canada conclut que les concentrations de benzène dans ces trois produits ne présentent pas de risque pour les Canadiens. Deux de ces produits doivent être dilués avant d'être bus, ce qui se traduit par une plus faible exposition au benzène. En outre, le fabricant de l'un de ces produits l'a reformulé pour prévenir la formation de benzène. Santé Canada a analysé un échantillon du produit reformulé et confirmé la réduction des concentrations de benzène qui sont maintenant inférieures à la recommandation pour l'eau potable.

Le benzène est un agent cancérogène connu qui résulte de l'interaction entre l'acide ascorbique et le benzoate de sodium ou le benzoate de potassium, des agents de conservation couramment utilisés pour prévenir la croissance de bactéries.

Cependant, la présence d'acide ascorbique et de benzoate en elle-même n'entraîne pas forcément la formation de benzène. Certaines conditions sont nécessaires à la formation de traces de benzène, notamment la chaleur, la lumière ultraviolette et la présence d'ions métalliques dans le mélange.

Santé Canada et l'Agence canadienne d'inspection des aliments continueront de collaborer avec l'industrie des boissons dans le but de réduire la formation de benzène pendant la fabrication et de prendre les mesures qui s'imposent afin d'aider les Canadiens à maintenir et à améliorer leur état de santé.

Pour obtenir les résultats complets, consultez l'enquête de suivi de Santé Canada sur le benzène 2007 (http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/securit/chem-chim/food-aliment/benzene/index-fra.php).

Also available in English

Renseignements

  • Renseignements au public
    613-957-2991
    1-866 225-0709
    ou
    Renseignements aux médias
    Santé Canada
    Paul Duchesne
    613-954-4807