Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

11 juil. 2011 08h51 HE

Mises en chantier de logements en juin à l'Ile-du-Prince-Edouard

CHARLOTTETOWN, ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD--(Marketwire - 11 juillet 2011) - Selon les données provisoires(1) diffusées aujourd'hui par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), la construction résidentielle a ralenti le mois dernier dans les centres urbains de la province par rapport à son niveau correspondant de 2010. Ces données indiquent que 54 habitations ont été mises en chantier en juin 2011, contre 94, un an plus tôt.

« À Charlottetown et à Summerside, la construction résidentielle a été moins dynamique en juin cette année qu'au même mois l'an dernier. Dans la région de la capitale, le nombre de mises en chantier de maisons individuelles a accusé un recul d'une année à l'autre le mois passé, alors que celui de collectifs est demeuré inchangé. À Summerside, la production a reculé par rapport à juin 2010 dans le segment des maisons individuelles de même que dans celui des logements collectifs. Quant au cumul annuel des mises en chantier d'habitations en milieu urbain, il continue de présenter une baisse en regard de celui de la période correspondante en 2010, en raison d'un repli de l'activité dans le segment des maisons individuelles dans les villes de Charlottetown et de Summerside », a déclaré Jason Beaton, analyste de marché à la SCHL pour l'Île-du-Prince-Édouard.

Dans les centres urbains du Canada, les constructeurs ont coulé les fondations de 15 982 habitations en juin, ce qui est 4 % de plus que les 15 346 habitations dont la construction a été entamée au même mois en 2010. Les mises en chantier ont diminué de 7 % d'une année à l'autre dans le segment des maisons individuelles et se sont chiffrées à 7 287, tandis qu'elles ont augmenté de 16 % dans celui des logements collectifs, pour atteindre 8 695. Dans la région de l'Atlantique, 1 051 habitations ont été mises en chantier au mois de juin, comparativement à 1 012 un an auparavant.

Mettant à contribution 65 ans d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité. Elle offre également des données, des analyses et des rapports fiables, impartiaux et actuels sur le marché de l'habitation pour aider les consommateurs et le secteur de l'habitation à prendre des décisions éclairées.

(1) Les données du mois dernier sont des données provisoires; elles peuvent être révisées pour tenir compte de corrections ou de mises à jour résultant de l'enquête trimestrielle ou des résultats de l'échantillonnage.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642.

(Also available in English)

SOMMAIRE DES DONNÉES MENSUELLES PROVISOIRES SUR LES MISES EN CHANTIER DANS LES CENTRES URBAINS DE L'ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD

2011 2010 CUMUL ANNUEL
Var. en % Var. en %
JUIN JUIN 2011 2010
CENTRES URBAINS D'AU MOINS 10 000 HABITANTS
AR DE CHARLOTTETOWN
Logements individuels 20 51 -60.8% 71 128 -44.5%
Logements collectifs 20 20 0.0% 111 94 18.1%
TOUS LOG . CONFONDUS 40 71 -43.7% 182 222 -18.0%
AR DE SUMMERSIDE
Logements individuels 2 4 -50.0% 12 16 -25.0%
Logements collectifs 12 19 -36.8% 30 25 20.0%
TOUS LOG . CONFONDUS 14 23 -39.1% 42 41 2.4%
TOUS LES CENTRES
Logements individuels 22 55 -60.0% 83 144 -42.4%
Logements collectifs 32 39 -17.9% 141 119 18.5%
TOUS LOG . CONFONDUS 54 94 -42.6% 224 263 -14.8%

## Variation en pourcentage supérieure à 100 %. Les variations supérieures à 100 % ne sont pas signalées à cause de l'instabilité résultant de petits nombres absolus.

Renseignements

  • Jason Beaton
    Analyste de marché pour l'Ile-du-Prince-Edouard
    Société canadienne d'hypothèques et de logement
    506-851-6047
    jbeaton@cmhc-schl.gc.ca