Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

08 févr. 2011 08h15 HE

Mises en chantier d'habitations de janvier 2011

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 8 fév. 2011) - Selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), le nombre désaisonnalisé annualisé(1) de mises en chantier d'habitations s'est élevé à 170 400 en janvier; il a augmenté par rapport à décembre 2010, mois où il s'était fixé à 169 000. Selon les données définitives, le nombre réel de mises en chantier d'habitations s'est établi à 189 930 en 2010, l'activité ayant ralenti au quatrième trimestre pour se situer à des niveaux qui cadrent avec les facteurs démographiques fondamentaux.

« La légère hausse du rythme des mises en chantier d'habitations en janvier s'explique par la progression de l'activité en milieu rural, a déclaré Bob Dugan, économiste en chef au Centre d'analyse de marché de la SCHL. La cadence des mises en chantier a quelque peu diminué dans les segments des maisons individuelles et des logements collectifs. »

Dans les centres urbains du Canada, le nombre désaisonnalisé annualisé de mises en chantier a enregistré en janvier un repli de 1,7 % qui l'a fait descendre à 146 900. Il a fléchi de 1,5 % dans le segment des logements collectifs et de 2,0 % dans celui des maisons individuelles, pour s'établir respectivement à 82 900 et à 64 000.

Toujours en janvier, le nombre désaisonnalisé annualisé de mises en chantier en milieu urbain a diminué de 19,0 % dans les Prairies, de 7,9 % en Colombie-Britannique et de 1,0 % au Québec, tandis qu'il a augmenté de 13,3 % dans l'Atlantique et de 10,3 % en Ontario.

On estime à 23 500 le nombre désaisonnalisé annualisé des mises en chantier en milieu rural(2) pour le mois de janvier.

Mettant à contribution 65 ans d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité. Elle offre également des données, des analyses et des rapports fiables, impartiaux et actuels sur le marché de l'habitation pour aider les consommateurs et le secteur de l'habitation à prendre des décisions éclairées.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642.

Renseignements sur les mises en chantier dans les régions :
 
Provinces de l'Atlantique : Alex MacDonald, SCHL,
902-426-8964, amacdona@cmhc-schl.gc.ca
 
Québec : Kevin Hughes, SCHL,
514-283-4488, khughes@cmhc-schl.gc.ca
 
Ontario : Ted Tsiakopoulos, SCHL,
416-218-3407, ttsiakop@cmhc-schl.gc.ca
 
Province des Prairies : Lai Sing Louie, SCHL,
403-515-2991, llouie@cmhc-schl.gc.ca
 
Colombie-Britannique : Carol Frketich, SCHL,
604-737-4067, cfrketic@cmhc-schl.gc.ca

(Also available in English)

Le tableau "Mise en chantier d'habitations* au Canada, toutes les régions" est disponible à l'adresse suivante : http://media3.marketwire.com/docs/tab1SCHL.pdf

Mises en chantier d'habitations, données réelles et DDA**
  Données réelles DDA
Janvier
2010
Janvier
2011
Décembre
2010
Janvier
2011
  Révisé Provisoire Révisé Provisoire
Canada, toutes les régions 11 172 10 584 169 000 170 400
  Canada, régions rurales 734 811 19 500 23 500
  Canada, centres urbains*** 10 438 9 773 149 500 146 900
    Canada, log. indiv., centres urbains 4 840 3 463 65 300 64 000
    Canada, log. coll., centres urbains 5 598 6 310 84 200 82 900
             
    Région de l'Atlantique, centres urbains 441 480 7 500 8 500
    Québec, centres urbains 2 973 2 534 41 400 41 000
    Ontario, centres urbains 3 404 3 300 43 800 48 300
    Région des Prairies, centres urbains 1 934 1 516 28 900 23 400
    Colombie-Britannique, centres urbains 1 686 1 943 27 900 25 700
Source : SCHL
*Données désaisonnalisées annualisées
** Centres urbains de 10 000 habitants et plus.
Données détaillées disponibles sur demande.

(1) Toutes les données sur les mises en chantier mentionnées dans le présent communiqué (à l'exception des données réelles) sont des données désaisonnalisées annualisées (DDA), c'est-à-dire des chiffres mensuels corrigés des variations saisonnières et multipliés par douze afin de refléter le rythme d'activité sur un an. La désaisonnalisation permet de supprimer l'effet des hauts et des bas saisonniers et de voir l'évolution sous-jacente d'une série de données. Les chiffres mensuels annualisés montrent le niveau annuel où se situeraient les mises en chantier si le rythme mensuel se maintenait durant 12 mois. Il est ainsi plus facile de comparer le rythme d'activité d'un mois aux prévisions annuelles et aux résultats des années passées.

(2) Au début du trimestre, la SCHL estime, pour chaque mois du trimestre, le niveau des mises en chantier dans les centres de moins de 10 000 habitants. Le dernier mois du trimestre, elle effectue son enquête dans ces centres et corrige l'estimation.

Renseignements