Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

09 sept. 2011 08h15 HE

Mises en chantier d'habitations en août au Nouveau-Brunswick

MONCTON, NOUVEAU-BRUNSWICK--(Marketwire - 9 sept. 2011) - Selon les données provisoires(1) diffusées aujourd'hui par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), le nombre d'habitations mises en chantier a régressé le mois dernier dans les centres urbains du Nouveau-Brunswick : il est descendu à 195, alors qu'il était de 391 en août 2010.

« Le repli des mises en chantier de maisons individuelles et de logements collectifs observé le mois dernier dans les trois grands centres urbains de la province a entraîné une diminution importante en glissement annuel du rythme de la construction résidentielle en août, a déclaré Claude Gautreau, analyste principal de marché à la SCHL pour le Nouveau-Brunswick. La production de maisons individuelles a fléchi de 36 % en août : 115 unités ont été commencées le mois dernier, contre 181, un an plus tôt. Le cumul des maisons individuelles dont la construction a été entamée depuis le début de l'année a régressé de 22 %, pour s'établir à 693.

Le nombre de logements collectifs commencés s'est replié de 62 % en août pour se fixer à 80. Pour la période du 1er janvier au 31 août, il est descendu de 31 %, pour se situer à 816. « L'important repli de la construction de collectifs observé en août au Nouveau-Brunswick est essentiellement attribuable à la baisse d'activité dans le segment des appartements, surtout à Fredericton et à Saint John », d'ajouter M. Gautreau.

Dans les centres urbains du Canada, le nombre de mises en chantier d'habitations s'est replié de 3 % en août 2011 par rapport à son niveau correspondant de l'an dernier : il est passé de 14 855 à 14 360. Il a régressé de 9 % dans le segment des maisons individuelles, mais augmenté de 1 % dans celui des collectifs pour s'établir respectivement à 5 946 et à 8 414. Dans la région de l'Atlantique, les constructeurs ont coulé les fondations de 755 habitations le mois dernier, alors qu'ils en avaient creusé 936 en août 2010.

Mettant à contribution 65 ans d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité. Elle offre également des données, des analyses et des rapports fiables, impartiaux et actuels sur le marché de l'habitation pour aider les consommateurs et le secteur de l'habitation à prendre des décisions éclairées.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642.

(Also available in English.)

SOMMAIRE DES DONNÉES MENSUELLES PROVISOIRES SUR LES MISES EN CHANTIER DANS LES CENTRES URBAINS DU NOUVEAU-BRUNSWICK

2011 2010 CUMUL ANNUEL
Var. en % Var. en %
AOÛT AOÛT 2011 2010
CENTRES URBAINS D'AU MOINS 50 000 HABITANTS
RMR DE SAINT JOHN
Logements individuels 20 44 -54.5% 146 237 -38.4%
Logements collectifs 21 5 ## 112 296 -62.2%
TOUS LOG. CONFONDUS 41 49 -16.3% 258 533 -51.6%
RMR DE MONCTON
Logements individuels 49 74 -33.8% 243 314 -22.6%
Logements collectifs 18 93 -80.6% 482 574 -16.0%
TOUS LOG. CONFONDUS 67 167 -59.9% 725 888 -18.4%
AR DE FREDERICTON
Logements individuels 27 39 -30.8% 218 239 -8.8%
Logements collectifs 28 95 -70.5% 185 273 -32.2%
TOUS LOG. CONFONDUS 55 134 -59.0% 403 512 -21.3%
CENTRES URBAINS D'AU MOINS 10 000 HABITANTS*
TOUS LES CENTRES
Logements individuels 115 181 -36.5% 693 894 -22.5%
Logements collectifs 80 210 -61.9% 816 1190 -31.4%
TOUS LOG. CONFONDUS 195 391 -50.1% 1,509 2,084 -27.6%

Les données du mois le plus récent sont provisoires; elles peuvent être révisées pour tenir compte de corrections ou de mises à jour liées à l'enquête trimestrielle ou aux résultats de l'échantillonnage.

* Tous les centres urbains d'au moins 10 000 habitants (RMR de Saint John, RMR de Moncton, AR de Fredericton, AR de Bathurst, AR de Campbellton, AR d'Edmundston et AR de Miramichi).

## Variation en pourcentage supérieure à 100 %. Les variations supérieures à 100 % ne sont pas signalées à cause de l'instabilité résultant de petits nombres absolus.

Renseignements