Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement
Gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

08 juin 2012 08h15 HE

Mises en chantier d'habitations en mai au Nouveau-Brunswick

MONCTON, NOUVEAU-BRUNSWICK--(Marketwire - 8 juin 2012) - Selon les données provisoires1 diffusées aujourd'hui par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), la construction résidentielle s'est intensifiée le mois dernier dans les centres urbains du Nouveau-Brunswick. Le nombre de mises en chantier d'habitations est passé de 236 en mai 2011 à 340 en mai 2012.

« L'accélération de l'activité au mois de mai dans les centres urbains de la province est principalement attribuable à la hausse importante du nombre de mises en chantier de maisons individuelles à Fredericton et de logements collectifs à Moncton », a déclaré Claude Gautreau, analyste principal de marché à la SCHL pour le Nouveau-Brunswick. Ainsi, 132 maisons individuelles ont été commencées dans les centres urbains de la province, comparativement à 98 à pareille période en 2011. Dans le segment des logements collectifs, c'est 208 unités qui ont été mises en chantier en mai, soit 51 % de plus que les 138 commencées au même mois en 2011.

Dans les centres urbains du Canada, le nombre de mises en chantier d'habitations est monté de 15 962, en mai 2011, à 17 058, au même mois cette année, ce qui représente une hausse de 7 %. Il a baissé de 3 % dans le segment des maisons individuelles et s'est accru de 13 % dans celui des collectifs, pour s'établir respectivement à 6 145 et à 10 913. Dans la région de l'Atlantique, les constructeurs ont coulé les fondations de 866 habitations le mois dernier, alors qu'ils en avaient creusé 930 en mai 2011.

Mettant à contribution plus de 65 années d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité. Elle offre également des données, des analyses et des rapports fiables, impartiaux et actuels sur le marché de l'habitation pour aider les consommateurs et le secteur de l'habitation à prendre des décisions éclairées.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site Web de la Société, au www.schl.ca/marchedelhabitation (où vous pourrez aussi télécharger gratuitement les rapports de la SCHL sur le marché de l'habitation), ou composer le 1-800-668-2642.

1 Les données du mois dernier sont des données provisoires; elles peuvent être révisées pour tenir compte de corrections ou de mises à jour résultant de l'enquête trimestrielle ou des résultats de l'échantillonnage.

(Also available in English)

SOMMAIRE DES DONNÉES MENSUELLES PROVISOIRES SUR LES MISES EN CHANTIER DANS LES CENTRES URBAINS DU NOUVEAU-BRUNSWICK
2012 2011 Var. en % CUMUL ANNUEL Var. en %
MAI MAI 2012 2011
CENTRES URBAINS D'AU MOINS 50 000 HABITANTS
RMR DE SAINT JOHN
Logements individuels 21 29 -27.6 % 51 71 -28.2 %
Logements collectifs 0 4 ## 19 31 -38.7 %
TOUS LOG. CONFONDUS 21 33 -36.4 % 70 102 -31.4 %
RMR DE MONCTON
Logements individuels 46 42 9.5 % 88 73 20.5 %
Logements collectifs 156 90 73.3 % 278 162 71.6 %
TOUS LOG. CONFONDUS 202 132 53.0 % 366 235 55.7 %
AR DE FREDERICTON
Logements individuels 40 15 ## 91 71 28.2 %
Logements collectifs 52 38 36.8 % 70 42 66.7 %
TOUS LOG. CONFONDUS 92 53 73.6 % 161 113 42.5 %
CENTRES URBAINS D'AU MOINS 10 000 HABITANTS*
TOUS LES CENTRES
Logements individuels 132 98 34.7 % 275 236 16.5 %
Logements collectifs 208 138 50.7 % 367 247 48.6 %
TOUS LOG. CONFONDUS 340 236 44.1 % 642 483 32.9 %
Les données du mois le plus récent sont provisoires; elles peuvent être révisées pour tenir compte de corrections ou de mises à jour liées à l'enquête trimestrielle ou aux résultats de l'échantillonnage.
* Tous les centres urbains d'au moins 10 000 habitants (RMR de Saint John, RMR de Moncton, AR de Fredericton, AR de Bathurst, AR de Campbellton, AR d'Edmundston et AR de Miramichi).
## Variation en pourcentage supérieure à 100 %. Les variations supérieures à 100 % ne sont pas signalées à cause de l'instabilité résultant de petits nombres absolus.

Renseignements