Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

11 avr. 2012 08h15 HE

Mises en chantier d'habitations en mars à l'Île-du-Prince-Edouard

CHARLOTTETOWN, L'ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD--(Marketwire - 11 avril 2012) - La construction résidentielle a diminué le mois dernier dans les centres urbains de la province comparativement à l'activité enregistrée en mars 2011. Selon les données provisoires1 publiées aujourd'hui par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), cinq habitations ont été commencées en mars 2012, contre 13 il y a un an.

« Cette baisse par rapport à l'an passé résulte du fait que moins de logements collectifs ont été mis en chantier dans les régions de Charlottetown et Summerside », a déclaré Jason Beaton, analyste de marché à la SCHL pour l'Île-du-Prince-Édouard. Les fondations de trois maisons individuelles ont été coulées à Charlottetown en mars 2012, comparativement à cinq il y a un an. À Summerside, il s'est commencé deux maisons individuelles le mois dernier, contre aucune il y a un an, et, du côté des collectifs, on n'a relevé aucune mise en chantier alors qu'il y en avait eu huit en mars 2011. « Le cumul des mises en chantier d'habitations en milieu urbain au cours du premier trimestre demeure inférieur au total correspondant de 2011 parce que la construction de collectifs a diminué », a ajouté M. Beaton.

Dans les centres urbains du Canada, les mises en chantier d'habitations ont augmenté de 18 % en mars 2012 par rapport à un an plus tôt : leur nombre est passé de 11 655 à 13 761. Il s'est accru de 11 % dans le segment des maisons individuelles et de 21 % dans celui des logements collectifs, pour s'établir respectivement à 4 030 et à 9 731. Au Canada atlantique, les constructeurs ont coulé les fondations de 333 habitations en mars 2012, comparativement à 271 un an auparavant.

Mettant à contribution plus de 65 années d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité. Elle offre également des données, des analyses et des rapports fiables, impartiaux et actuels sur le marché de l'habitation pour aider les consommateurs et le secteur de l'habitation à prendre des décisions éclairées.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642. Les rapports standards d'analyse de marché que produit la SCHL peuvent être téléchargés gratuitement à partir du www.schl.ca/marchedelhabitation.

(1) Les données du mois dernier sont provisoires; elles peuvent être révisées pour tenir compte de corrections ou de mises à jour liées à l'enquête trimestrielle ou aux résultats de l'échantillonnage.

(This document is also available in English)

SOMMAIRE DES DONNÉES MENSUELLES PROVISOIRES SUR LES MISES EN CHANTIER DANS LES CENTRES URBAINS DE L'ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD
2012 2011 Var. en % CUMUL ANNUEL Var. en %
MARS MARS 2012 2011
CENTRES URBAINS D'AU MOINS 10 000 HABITANTS
AR DE CHARLOTTETOWN
Logements individuels 3 5 -40,0 % 20 20 0,0 %
Logements collectifs 0 0 - 0 28 ##
TOTAL 3 5 -40,0 % 20 48 -58,3 %
AR DE SUMMERSIDE
Logements individuels 2 0 - 4 3 33,3 %
Logements collectifs 0 8 ## 0 12 ##
TOTAL 2 8 -75,0 % 4 15 -73,3 %
TOUS LES CENTRES
Logements individuels 5 5 0,0 % 24 23 4,3 %
Logements collectifs 0 8 ## 0 40 ##
TOTAL 5 13 -61,5 % 24 63 -61,9 %
## Indique une variation supérieure à 100 %, laquelle n'est pas signalée en raison de l'instabilité résultant de petits nombres absolus.
SOMMAIRE DES DONNÉES TRIMESTRIELLES PROVISOIRES SUR LES MISES EN CHANTIER DANS LES CENTRES URBAINS DE L'ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD
2012 2011 Var. en % CUMUL ANNUEL Var. en %
T1 T1 2012 2011
CENTRES URBAINS D'AU MOINS 10 000 HABITANTS
AR DE CHARLOTTETOWN
Logements individuels 20 20 0,0 % 20 20 0,0 %
Logements collectifs 0 28 ## 0 28 ##
TOTAL 20 48 -58,3 % 20 48 -58,3 %
AR DE SUMMERSIDE 0 0 0 0 -
Logements individuels 4 3 33,3 % 4 3 33,3 %
Logements collectifs 0 12 ## 0 12 ##
TOTAL 4 15 -73,3 % 4 15 -73,3 %
TOUS LES CENTRES 0 0 0 0
Logements individuels 24 23 4,3 % 24 23 4,3 %
Logements collectifs 0 40 ## 0 40 ##
TOTAL 24 63 -61,9 % 24 63 -61,9 %
## Indique une variation supérieure à 100 %, laquelle n'est pas signalée en raison de l'instabilité résultant de petits nombres absolus.
Les données de 2009 sont fondées sur les définitions du Recensement de 2001.
Les données de 2011 sont fondées sur les définitions provisoires du Recensement de 2009.

Renseignements

  • Société canadienne d'hypothèques et de logement
    Jason Beaton
    Analyste de marché
    506-851-6047
    jbeaton@cmhc-schl.gc.ca