Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

08 nov. 2011 08h27 HE

Mises en chantier d'habitations en octobre à Halifax

HALIFAX, NOUVELLE-ÉCOSSE--(Marketwire - 8 nov. 2011) - Selon les données provisoires(1) diffusées aujourd'hui par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), le rythme des mises en chantier d'habitations s'est affaibli en octobre à Halifax par rapport à un an plus tôt. En effet, 128 habitations ont été commencées le mois dernier, contre 290 en octobre 2010.

« En octobre 2011, la construction résidentielle a ralenti tant dans le segment des maisons individuelles que dans celui des logements collectifs par rapport à un an plus tôt, a déclaré Matthew Gilmore, analyste principalde marché à la SCHL pour le Centre d'affaires de l'Atlantique. Dans le segment des maisons individuelles, l'activité a été plutôt faible depuis le début de l'année et le mois d'octobre n'a pas fait exception, puisque la lente expansion de l'économie et de l'emploi a continué de peser sur la demande. Bien que les constructeurs n'aient commencé que sept appartements le mois dernier, ce segment du marché a connu une vive croissance d'activité tout au long de l'année. Au 31 octobre 2011, le cumul annuel des mises en chantier d'appartements affichait une avance de 36 % sur celui observé à pareille date en 2010. »

Dans les centres urbains du Canada, le nombre de mises en chantier d'habitations a augmenté de 21 % en octobre par rapport au même moi s en 2010 : il est passé de 13 548 à 16 388. Il a régressé de 4 % dans le segment des maisons individuelles, mais a grimpé de 40 % dans la catégorie des collectifs, pour s'établir respectivement à 5 472 et à 10 916. Dans la région de l'Atlantique, il s'est commencé 638 habitations en octobre 2011, contre 956 un an plus tôt.

Mettant à contribution plus de 65 ans d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité. Elle offre également des données, des analyses et des rapports fiables, impartiaux et actuels sur le marché de l'habitation pour aider les consommateurs et le secteur de l'habitation à prendre des décisions éclairées.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642.

Les rapports standards d'analyse de marché que produit la SCHL peuvent être téléchargés gratuitement à partir du www.schl.ca/marchedelhabitation.

(1) Les données du mois dernier sont des données provisoires; elles peuvent être révisées pour tenir compte de corrections ou de mises à jour résultant de l'enquê te trimestrielle ou des résultats de l'échantillonnage.

(This document is also available in English.)

SOMMAIRE DES DONNÉES MENSUELLES PROVISOIRES SUR LES MISES EN CHANTIER DANS LES CENTRES URBAINS DE LA NOUVELLE-ÉCOSSE

2011 2010 CUMUL ANNUEL
Var. en % Var. en %
OCT OCT 2011 2010
CENTRES URBAINS D'AU MOINS 50 000 HABITANTS
RMR DE HALIFAX
Logements individuels 83 86 -3.5% 753 878 -14.2%
Logements collectifs 45 204 -77.9% 1,567 1,235 26.9%
TOUS LOG. CONFONDUS 128 290 -55.9% 2,320 2,113 9.8%
MR DE CAPE BRETON
Logements individuels 16 14 14.3% 101 113 -10.6%
Logements collectifs 30 9 # # 114 73 56.2%
TOUS LOG. CONFONDUS 46 23 ## 215 186 15.6%
CENTRES URBAINS D'AU MOINS 10 000 HABITANTS
TOUS LES CENTRES*
Logements individuels 119 160 -25.6% 1,287 1,573 -18.2%
Logements collectifs 78 226 -65.5% 1,865 1,526 22.2%
TOUS LOG. CONFONDUS 197 386 -49.0% 3,152 3,099 1.7%

Les données du mois le plus récent sont provisoires; elles peuvent être révisées pour tenir compte de corrections ou de mises à jour liées à l'enquête trimestrielle ou aux résultats de l'échantillonnage.

* Tous les centres urbains d'au moins 10 000 habitants (RMR de Halifax, municipalité régionale de CapeBreton, AR de Truro, AR de Kentville et AR de New Glasgow, DM de Chester, DM d'East Hants, subdivision A du comté de Kings, DM de Lunenburg, municipalité régionale de Queens, DM de West Hants,DM de Yarmouth).

## Variation en pourcentage supérieure à 100 %. Les variations supérieures à 100 % ne sont pas signalées à cause de l'instabilité résultant de petits nombres absolus.

Renseignements

  • Matthew Gilmore
    Analyste principal de marché
    Centre d'analyse de marché de la SCHL
    (902) 426-4686
    mgilmore@cmhc.ca