Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa

Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa

03 févr. 2014 08h57 HE

Mois du Coeur : L'Institut de cardiologie d'Ottawa réalise le plus grand nombre de transplantations cardiaques au Canada et obtient un taux de survie de 100 %

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 3 fév. 2014) - Le programme de transplantation cardiaque de l'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa a franchi un nouveau cap. L'établissement, qui a effectué sa 500e transplantation en 2012, a aussi réalisé le plus grand nombre de transplantations au Canada en 2013. Au total, 36 patients y ont reçu un nouveau cœur, et tous ont survécu.

« Si nous avons pu réussir tant d'interventions vitales au cours de la dernière année, c'est en grande partie à cause de la remarquable cohésion de notre équipe », a dit le Dr Marc Ruel, chef de la Division de chirurgie cardiaque à l'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa. « Grâce à son modèle unique intégrant soins cliniques, recherche et formation sous un même toit, l'Institut est aujourd'hui un pôle d'excellence canadien et mondial pour ce qui est d'amener l'innovation en salle d'opération et au chevet du patient. »

La transplantation cardiaque, ou greffe du cœur, n'est pas sans risque; des complications peuvent survenir pendant ou après l'intervention. Une équipe de médecins et de professionnels de la santé de toutes les disciplines évalue d'abord les patients candidats afin de faire une sélection. Après avoir établi l'admissibilité d'un patient à la transplantation, on ajoute son nom à la liste d'attente nationale. Les patients y sont classés par ordre de priorité, selon la gravité de leur état. Les plus malades sont donc généralement traités en premier. Le don d'organe est évidemment essentiel pour qu'un nombre accru de Canadiens et Canadiennes puissent obtenir cette seconde chance.

« Qu'on parle de sa première transplantation cardiaque en 1984 par le Dr Keon ou du remarquable exploit d'une 500e transplantation en 2012, l'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa continue d'être une source de fierté à l'échelle mondiale », a dit Ronnie Gavsie, présidente-directrice générale du Réseau Trillium pour le don de vie. « Nous félicitons sincèrement l'Institut pour ses prouesses en 2013. Ensemble, nous pouvons aider à sauver encore plus de vies en 2014. »

Généralement, la transplantation cardiaque est envisagée dans deux types de cas. En premier lieu, en cas de lésions cardiaques irréversibles associées à une coronaropathie ayant entraîné des crises cardiaques graves (infarctus du myocarde). En second lieu, en cas de maladie du muscle cardiaque, ou cardiomyopathie, laquelle empêche le cœur de se contracter normalement à cause de lésions aux cellules musculaires. Plus rarement, d'autres formes de maladie du cœur exigent une greffe du cœur, comme les cardiopathies congénitales qui se caractérisent par des problèmes structuraux présents à la naissance.

« La transplantation cardiaque est un traitement d'une efficacité extraordinaire. Il ne faut pas oublier que sans elle, la moitié des patients auraient eu moins d'un an à vivre », a ajouté le Dr Ruel.

La première transplantation cardiaque à l'Institut de cardiologie a été réalisée il y a 30 ans, le 29 mai 1984, par le Dr Wilbert Keon. Depuis, une vingtaine de greffes ont lieu chaque année, offrant à chacun des patients la chance d'avoir une nouvelle vie. En tant que membre éminent du Groupe canadien de transplantation cardiaque, l'Institut de cardiologie contribue à fixer les normes sur les méthodes et les protocoles de transplantation dans l'ensemble du pays.

À propos de l'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa

L'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa (ICUO) est le centre de santé cardiovasculaire le plus important et le plus innovateur au Canada, qui se consacre à la recherche, au traitement et à la prévention des maladies du cœur. Nous offrons des soins de pointe personnalisés, façonnons la pratique de la médecine cardiovasculaire et révolutionnons notre compréhension des maladies du cœur ainsi que leur traitement. Nous acquérons de nouvelles connaissances et utilisons ces découvertes pour améliorer les soins. Au service de la collectivité locale, nationale et internationale, nous sommes les pionniers d'une nouvelle ère dans le domaine de la santé cardiaque. Pour plus d'information, rendez-vous au www.ottawaheart.ca

Renseignements

  • Vincent Lamontagne
    Gestionnaire principal, Affaires publiques
    Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa
    613-899-6760 (cell.)
    vlamontagne@ottawaheart.ca