Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

01 juin 2005 09h56 HE

MPO : Le ministre Regan nomme un commissaire à l'Organisation pour la conservation du saumon de l'Atlantique nord (OCSAN)

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 1 juin 2005) - Le ministre des pêches et des océans, Geoff Regan, a annoncé aujourd'hui la nomination de J.W. Bud Bird comme commissaire à l'Organisation pour la conservation du saumon de l'Atlantique (OCSAN). M. Bird remplacera le chef George Ginnish dans ces fonctions.

"Bud Bird connaît très bien les pêches, en particulier la pêche du saumon de l'Atlantique. Il comprend les défis complexes que le Canada et ses partenaires internationaux doivent relever pour assurer la gestion de ces importants stocks de poisson", souligne M. Regan. "Son expérience constituera un avantage précieux pour la délégation canadienne à l'OCSAN."

"J'aimerais profiter de cette occasion pour remercier le chef George Ginnish de sa contribution à l'organisation et du dévouement dont il a fait preuve à son égard."

M. Bird a été directeur de la Fédération du saumon Atlantique depuis 1982 et membre de la Miramichi Salmon Association depuis 1996. En 2004, il a obtenu le prix du lieutenant-gouverneur pour la conservation du saumon au Nouveau-Brunswick. En tant que ministre des Ressources naturelles de la province du Nouveau-Brunswick, il veillait à l'administration de la Loi sur la pêche sportive et la chasse. Il a également siégé au Parlement comme député de Fredericton-York-Sunbury. En 2001, M. Bird a été fait Officier de l'Ordre du Canada.

L'OCSAN a été établie en 1984 pour assurer la conservation, le rétablissement, la mise en valeur et la gestion rationnelle des stocks de saumon de l'Atlantique. Les pays membres de l'OCSAN sont le Canada, le Danemark (îles Féroé et Groenland), l'Union européenne, l'Islande, la Norvège, la Russie et les Etats-Unis. Les commissaires canadiens présentent des avis et des comptes rendus des réunions au MPO. De plus, ils contribuent au maintien d'un consensus parmi les parties intéressées. Le Canada est membre de la Commission de l'Amérique du Nord et de la Commission de l'Ouest du Groenland. De plus, il siège comme observateur à la Commission de l'Atlantique Nord-Est.

Pour de plus amples renseignements concernant l'OCSAN, consulter le site www.nasco.int.


DOCUMENT D'INFORMATION

FI-AC-05-58(a)

Le Canada et l'Organisation pour la conservation

du saumon de l'Atlantique Nord

Les stocks de saumon dont le parcours migratoire s'étend au-delà des zones économiques exclusives des Etats côtiers de l'océan Atlantique au nord du 36e parallèle sont gérés par l'Organisation pour la conservation du saumon de l'Atlantique Nord (OCSAN). Le Canada, le Danemark (îles Féroé et Groenland), l'Union européenne, l'Islande, la Norvège, la Russie et les Etats-Unis sont des parties contractantes à l'Organisation régionale de gestion des pêches, et 23 organismes non gouvernementaux ont le statut d'observateurs.

L'OCSAN a été créée en vertu de la Convention pour la conservation du saumon de l'Atlantique Nord de 1982, qui interdit la pêche du saumon en haute mer dans la zone visée par la Convention. Comme la pêche n'est autorisée que dans la zone de compétence des Etats côtiers, il incombe à chacune des parties d'appliquer les mesures adoptées par l'OCSAN à cet égard.

La recherche scientifique liée à la conservation du saumon est devenue une préoccupation centrale de l'OCSAN. Elle porte sur l'augmentation du taux de mortalité du saumon en mer et sur les répercussions du changement climatique sur les stocks. De plus, l'Organisation collabore avec d'autres organisations régionales de gestion des pêches (ORGP) à l'évaluation du nombre de saumons pris de façon incidente dans d'autres pêches. L'essor de la salmoniculture dans plusieurs Etats contractants soulève de nouvelles préoccupations concernant l'aquaculture et le transfert de stocks.

L'OCSAN a mis en place une structure organisationnelle unique qui assure un juste équilibre entre les intérêts des pays d'origine et ceux des pays d'interception. Il existe un Conseil, trois commissions régionales (la Commission de l'Amérique du Nord, la Commission de l'Atlantique Nord-Est et la Commission de l'Ouest du Groenland) et un secrétariat. Des avis scientifiques sont fournis par le Conseil international pour l'exploration de la mer (CIEM). Le Canada est membre du Conseil et des commissions régionales de l'Amérique du Nord et de l'Ouest du Groenland.

L'OCSAN fait figure de chef de file parmi les ORGP en ce qui concerne son engagement à appliquer le principe de précaution, selon lequel il vaut mieux pécher par excès de prudence dans les décisions relatives à la gestion des stocks. L'Organisation travaille en outre à l'élaboration d'un cadre pour la prise en compte des facteurs économiques dans le processus décisionnel.

L'OCSAN doit affronter plusieurs défis. Le Groenland de l'Ouest a mis fin à la pêche du saumon en 2004, et les îles Féroé ne le pêchent plus depuis plusieurs années. Aucune mesure de gestion n'a encore été convenue pour la gestion de la pêche en 2005, mais les îles Féroé ont accepté de fonder leurs décisions de gestion internes sur les avis actuels du CIEM, si pêche il y a.

La France (archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon) est le seul Etat non membre de l'OCSAN qui pêche le saumon de l'Atlantique. Elle s'est récemment engagée à intensifier sa coopération avec l'Organisation en poursuivant son programme de recherche sur la pêche dans l'archipel de Saint Pierre-et-Miquelon.

Internet : http://www.dfo-mpo.gc.ca

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Phil Jenkins
    Relations avec les médias
    (613) 990-7537
    ou
    Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Cabinet du ministre
    Sujata Raisinghani
    Attachée de presse
    (613) 992-3474