Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

12 août 2005 13h30 HE

MPO/Le ministre Regan participe aux Célébrations du 40e anniversaire du Collège de la garde côtière canadienne

SYDNEY, NOUVELLE-ECOSSE--(CCNMatthews - 12 août 2005) - Geoff Regan, ministre des Pêches et des Océans, participe aujourd'hui aux festivités organisées pour le 40e anniversaire du Collège de la Garde côtière canadienne (GCC). Ces festivités, qui ont lieu du 12 au 14 août, comprennent le baptême du bâtiment-école Cap Percé, aujourd'hui, et la dédicace de la bibliothèque du Collège à l'ancien commissaire de la GCC, John Adams.

"Le Collège de la Garde côtière canadienne est fier d'avoir donné une formation maritime de première classe à de jeunes Canadiens et aux élèves de l'étranger, a dit le ministre Regan. Ses diplômés sont reconnus et respectés dans le monde entier. Je félicite le Collège pour la contribution qu'il a apportée à la sécurité maritime ces quarante dernières années."

A sa création en 1965, le Collège avait pour mission de fournir des officiers mécaniciens et des officiers de navigation à la Garde côtière canadienne. Situé aujourd'hui sur un emplacement différent, il est devenu l'un des collèges de formation maritime les plus modernes du monde.

"Le Collège a joué un rôle important dans le milieu de la formation maritime. Ce n'est pas seulement la Garde côtière canadienne qui en a profité, a dit Kate Fawkes, commissaire intérimaire de la Garde côtière canadienne, mais aussi d'autres ministères, le secteur privé et les organisations maritimes internationales."

En plus de son programme d'instruction pour les aspirants officiers, le Collège offre aux employés de la Garde côtière une formation professionnelle dans des domaines tels que les services de communications et trafic maritimes, le sauvetage et l'intervention environnementale. Le Centre de formation en entretien et en équipement maritimes, que l'on a inauguré récemment, instruit les marins sur les systèmes électroniques et les systèmes de navigation et de communications qui sont essentiels pour naviguer en toute sécurité dans les eaux canadiennes et exploiter la flotte de la Garde côtière.

"La Garde côtière canadienne a toujours été bien respectée par les Canadiens, en bonne partie parce que son personnel remplit très bien ses fonctions, a dit le capitaine René Grenier, directeur du Collège. C'est le résultat d'une bonne formation, dont le Collège a assuré une grande partie.

En plus d'élèves canadiens, le Collège forme aussi des élèves du Koweït et des Emirats arabes unis; il décerne en moyenne 40 diplômes par an. Il compte quelque 150 employés.

Le personnel actuel, d'anciens employés, des diplômés et leurs familles et des employés de la Garde côtière participent aux célébrations qui se déroulent cette fin de semaine au Collège.

Vous trouverez ci-dessous un feuillet d'information sur le Collège de la Garde côtière canadienne.

Vous trouverez de plus amples renseignements sur le Collège de la Garde côtière canadienne et les célébrations de son 40e anniversaire à l'adresse http://www.cgc.gc.ca/.


Fiche d'information

COLLEGE DE LA GARDE COTIERE CANADIENNE (CGCC)

Ces quarante dernières années, le Collège de la Garde côtière canadienne a offert aux jeunes une éducation unique au pays. C'est un établissement résidentiel qui donne une formation dans les deux langues officielles aux marins canadiens désireux de faire carrière dans la Garde côtière canadienne et aux étrangers.

Les diplômés obtiennent un brevet en navigation ou en mécanique navale et se voient décerner un baccalauréat en technologie (sciences nautiques) par l'Université du Cap Breton. En échange de la gratuité de l'enseignement, les diplômés canadiens s'engagent à remplir les fonctions d'officier de navire pendant quatre ans à bord des bâtiments de la Garde côtière.

Le Collège de la Garde côtière canadienne prend le temps cette semaine de célébrer ses réalisations à l'occasion de son 40e anniversaire.

Construit en 1965 sur la base navale Point Edward, qui était abandonnée, le CGCC offrait aux jeunes hommes l'occasion de recevoir une formation en navigation maritime ou en mécanique navale dans le cadre du Programme d'instruction pour les aspirants officiers (PIAO) étalé sur quatre ans. Les diplômés étaient assurés d'obtenir un poste au sein de la flotte de la Garde côtière.

En 1973, le CGCC admettait les femmes au PIAO. Les années 80 ont vu l'inauguration du complexe moderne du CGCC à son emplacement actuel, à Westmount. C'est au cours de cette décennie que les ressortissants de pays antillais du Commonwealth sont arrivés au Collège pour profiter de son expertise unique en formation maritime. Au cours des dix années suivantes, 254 élèves provenant de 17 pays et Etats, dont la Jamaïque, la Barbade et la République de Trinité-et-Tobago, y ont reçu une formation pour parfaire leurs connaissances de membre de garde côtière.

Ces dernières années, la Garde côtière a étendu son PIAO aux ressortissants des pays du Moyen-Orient. Ces ressortissants forment actuellement près du tiers des élèves inscrits à ce programme.

Un programme relativement nouveau offert au CGCC est la formation de base d'officier des services de communications et de trafic maritimes (SCTM). Ce cours de neuf mois porte sur les procédures de contrôle du trafic maritime et les radiocommunications. Un autre programme récent est le Programme de formation d'officiers pour membres d'équipage (PFOME). D'une durée de deux ans, il est destiné aux membres d'équipage permanents qui souhaitent se hausser au poste d'officier. Le CGCC a aussi ajouté à son programme d'études les cours d'intervention environnementale, qu'il offre aux ministères et aux représentants du secteur privé qui participent aux interventions en cas de déversement d'hydrocarbures.

La Section de recherche et sauvetage (SAR) du Collège offre des cours de neuf semaines qui donnent notamment un aperçu du commandement d'un poste de bateaux de sauvetage ou de petits bâtiments typiques. Elle offre aussi une formation sur mesure et des services d'analyse de systèmes SAR, de même qu'un soutien technique et une assistance logicielle pour ce qui est du programme canadien de planification de la recherche et du sauvetage (CANSARP).

Tout récemment, le Collège de la Garde côtière canadienne a inauguré un centre de formation technique des plus modernes qui cible surtout les employés de Services techniques intégrés de la Garde côtière, ainsi que les employés de la Flotte et des Services maritimes de la Garde côtière. Ce centre abrite cinq laboratoires qui permettront d'offrir une formation pratique intensive au moyen d'une formation informatisée, de systèmes fonctionnels et de maquettes.

Pour la majeure partie de la formation qu'il donne, le Collège de la Garde côtière canadienne utilise des simulateurs conçus pour reproduire le fonctionnement de systèmes complexes. Les simulateurs constituent le milieu le plus sûr, le plus efficace et le mieux contrôlé pour acquérir des connaissances dans des domaines tels que les procédures de contrôle du trafic maritime et les communications de détresse.

http://www.dfo-mpo.gc.ca

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Phil Jenkins
    Relations avec les médias
    (613) 990-7537
    ou
    Collège de la Garde côtière canadienne
    Brenda MacQueen
    (902) 564-3660, poste 1111