Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

22 sept. 2005 12h33 HE

MPO : Les ministres des océans de l'APEC s'engagent en faveur du commerce du poisson et d'un accès accru au marché des ressources halieutiques

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 22 sept. 2005) - Les localités côtières de la Colombie-Britannique bénéficieront des engagements pris par les ministres des océans de la zone Asie-Pacifique en vue d'améliorer le commerce du poisson et des produits aquacoles et de faciliter l'accès aux marchés pour les pêches à petite échelle. C'est ce qu'a indiqué le ministre des Pêches et des Océans, Geoff Regan. Les localités de la C.-B. récolteront aussi les avantages d'un engagement international envers la gestion avisée des océans et des ressources marines de cette région.

"Les ministres responsables des océans de la région Asie-Pacifique reconnaissent que la croissance économique et la prospérité des collectivités côtières passent par de solides mesures de conservation des océans et de gestion des ressources marines, a souligné le ministre Regan. En adoptant le Plan d'action de Bali, les partenaires du Canada, dans la zone Asie-Pacifique, ont manifesté leur volonté de partager cette responsabilité."

Le Plan d'action de Bali a été adopté par les ministres de vingt membres de la Coopération économique de la zone Asie-Pacifique à la deuxième réunion ministérielle de l'APEC sur les questions relatives aux océans. La rencontre, qui a eu lieu à Bali, en Indonésie, les 16 et 17 septembre 2005, était coprésidée par le ministre Regan et par le ministre indonésien des Affaires marines et des Pêches, H.E. Freddy Numberi.

Le plan trace les grandes lignes des priorités d'action dans trois domaines clés : équilibrer la conservation et l'utilisation durable, tirer des avantages économiques durables des océans et faciliter le développement durable des collectivités côtières. Parmi les activités mentionnées dans le plan, les ministres des océans ont résolu, notamment :



- de se pencher sur le rôle des océans en ce qui a trait à la
sécurité alimentaire et à la prospérité économique, surtout
pour les collectivités côtières;

- de mettre l'accent sur la réforme de la gestion des pêches
et des océans comme élément clé de la prospérité;

- de prendre des mesures pour contrer les menaces que
représentent les espèces marines envahissantes, la pollution
et les débris marins - de même que la pêche illégale, non
déclarée et non réglementée (INN);

- de favoriser le recours à la science et à d'autres outils
pour intégrer l'approche écosystémique à la gestion des
pêches et des océans et pour désigner des zones de
protection marines.


Ces domaines sont étroitement liés au Plan d'action concernant les océans du Canada et à la stratégie fédérale sur les aires marines protégées. Ils appuient aussi la stratégie du Canada pour lutter contre la pêche illicite et améliorer la gouvernance internationale des pêches et des océans, en particulier par la réforme des organisations régionales de gestion des pêches.

"Je suis particulièrement heureux de la priorité fondamentale accordée par chaque économie membre de l'APEC à la pêche INN et au recours à un processus de réforme, a ajouté le ministre Regan. Il est clair que l'établissement de pêches durables et bien réglementées est dans notre plus grand intérêt à tous."

Le Plan d'action de Bali comprend un engagement des ministres des océans de la zone Asie-pacifique à se considérer responsables de faire des progrès mesurables vers des océans et des littoraux sains d'ici la fin de la décennie. Les ministres se sont aussi engagés à porter ce plan à l'attention des dirigeants de l'APEC au sommet des dirigeants qui se tiendra à Busan, en Corée, en novembre 2005. On s'attend à ce que le plan contribue à accroître le profil des enjeux du domaine des pêches et des océans, parmi tous ceux du vaste programme de l'APEC, surtout au niveau des dirigeants.

"Chaque fois que l'occasion s'est présentée, le Premier ministre Paul Martin a souligné, au niveau international, l'importance d'assurer des océans et des ressources marines durables, a mentionné le ministre Regan. Ces efforts nous valent une attention et des acclamations à l'échelle mondiale."

"Comme le montre le Plan d'action de Bali, nous commençons aussi à voir émerger un engagement concerté vers l'utilisation durable des océans et des mers.

Le communiqué de clôture, la déclaration ministérielle conjointe et le Plan d'action de Bali issus de la deuxième réunion des ministres des océans de l'APEC peuvent être consultés à www.apec.org. On trouvera aussi sur le site de l'APEC un lien vers la webémission de la conférence de presse de clôture des ministres.

http://www.dfo-mpo.gc.ca

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Sophie Galarneau
    Relations avec les médias
    (613) 990-7537
    ou
    Cabinet du ministre Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Sujata Raisinghani
    Attachée de presse
    (613) 992-3474