Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

14 nov. 2005 15h24 HE

MPO : Progrès des dossiers que le Conseil des ministres des Pêches et de l'Aquaculture de l'Atlantique étudie

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 14 nov. 2005) - Les ministres des provinces de l'Atlantique, du Québec et du Nunavut se sont réunis à Ottawa aujourd'hui dans le cadre de la réunion du Conseil des ministres des Pêches et de l'Aquaculture de l'Atlantique (CMPAA). La réunion était coprésidée par Geoff Regan, ministre fédéral des Pêches et des Océans (MPO), ainsi que par Trevor Taylor, ministre des Transports de Terre-Neuve-et-Labrador et principal ministre suppléant des Pêches et de l'Aquaculture de cette province. Le ministre Taylor a été remercié par ses collègues du CMPAA de sa contribution en tant que ministre des Pêches et de l'Aquaculture.

"Le CMPAA joue un rôle important dans l'établissement d'un véritable partenariat parmi les provinces de l'Atlantique, le Québec et le Nunavut ainsi que le gouvernement fédéral dans le but de relever les défis qui se posent et de profiter des occasions qui s'offrent dans l'industrie de la pêche et l'industrie aquacole", a expliqué le ministre Taylor.

"Je suis très heureux d'avoir rencontré mes homologues provinciaux pour faire progresser les questions relatives aux pêches de l'Atlantique et tenir des discussions de fond sur l'aquaculture", a expliqué le ministre Regan. "Je tiens à rappeler l'importance d'établir une entente cadre nationale en aquaculture, comme il a été convenu lors de la dernière réunion du Conseil canadien des ministres des Pêches et de l'Aquaculture."

Les ministres se sont entendus pour dire que selon les vastes recherches scientifiques réalisées, l'aquaculture est pratiquée de façon écologique au Canada en plus de comporter de grands avantages pour de nombreuses collectivités rurales et côtières.

Les ministres ont discuté de certaines questions spécifiques, notamment des rapports fédéraux-provinciaux sur la reconstitution de la morue, de la Loi sur les espèces en péril et de la préservation de l'indépendance de la flottille de pêche côtière du Canada atlantique.

En 2003, les gouvernements fédéral et provinciaux ont créé trois équipes chargées de la reconstitution de la morue, soit les équipes Canada - Terre-Neuve-et-Labrador, Canada - Québec et Canada - Maritimes, dont le mandat est de déterminer les stratégies à long terme pour la reconstitution des stocks de morue. Les trois équipes ont maintenant presque terminé leurs rapports, qui serviront à orienter la reconstitution à long terme des stocks de morue. Les ministres ont convenu aujourd'hui que les rapports pourront être rendus publics dès qu'ils seront achevés.

Les ministres ont convenu de l'importance de la morue sur les plans social, historique et économique pour les collectivités côtières ainsi que de la nécessité de continuer à reconstituer les stocks de morue. Les ministres ont aussi souligné l'important travail que les équipes fédérales-provinciales chargées de la reconstitution de la morue accomplissent en étudiant activement les nouvelles initiatives à entreprendre. Les ministres des provinces et des territoires ont souligné l'importance de tirer pleinement profit des possibilités de reconstituer les stocks de morue grâce aux mesures définies dans les plans de gestion des pêches.

Les ministres ont appuyé la démarche que le MPO propose pour régler la question des conventions de fiducie afin de protéger l'indépendance de la flottille de pêche côtière. Les consultations sur les démarches à adopter à ce sujet sont presque terminées, et les ministres ont discuté du point de vue des provinces, de l'industrie, des groupes autochtones et des autres parties concernées. Les commentaires recueillis lors des consultations seront pris en compte dans le plan d'action final, qui sera présenté au ministre des Pêches et des Océans plus tard cette année.

On a fait le point à l'intention des ministres au sujet de la Loi sur les espèces en péril. En ce moment, on envisage d'inscrire sur la liste prévue par la Loi sur les espèces en péril douze espèces aquatiques, dont le brosme et les trois populations de morue. Même si le gouvernement fédéral n'a encore fait aucune recommandation finale quant à l'inscription de ces espèces, on prévoit qu'une décision sera prise prochainement.

En outre, les ministres ont discuté de la gestion et des scénarios d'action visant les pêches du crabe et de la crevette compte tenu des ressources disponibles et des conditions difficiles du marché et ils ont enjoint leurs fonctionnaires de former un groupe de travail fédéral, provincial et territorial afin de régler les questions et de rendre compte des progrès réalisés à leur prochaine réunion. Il a également été question des nouvelles pêches au Nunavut.

"Je tiens à remercier mes collègues de l'excellente réunion d'aujourd'hui et de leur engagement soutenu à l'égard de la prospérité et de la durabilité des pêches de l'Atlantique", a indiqué le ministre Regan.

http://www.dfo-mpo.gc.ca

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada
    Cabinet du ministre
    Sujata Raisingjani, Attachée de presse
    (613) 992-3474
    ou
    Pêches et Océans Canada
    Phil Jenkins
    Relations avec les médias
    (613) 993-5413
    ou
    Gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador
    Tracy Barron
    Communications
    (709) 691-1973