Musée des beaux-arts du Canada

Musée des beaux-arts du Canada

24 oct. 2006 16h12 HE

Musée des beaux-arts du Canada/Le Roi et la Reine de Suède inaugurent l'exposition : Cinq siècles d'orfèvrerie suédoise de la collection du Musée Röhsska de Suède

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 24 oct. 2006) - Le roi Carl XVI Gustaf et la reine Silvia de Suède ont inauguré aujourd'hui au Musée des beaux-arts du Canada l'exposition Cinq siècles d'orfèvrerie suédoise de la collection du Musée Röhsska de Suède. Cette exposition, présentée au Musée du 24 octobre 2006 au 16 janvier 2007, met en vedette quelque 100 objets d'orfèvrerie de la collection du Musée Röhsska de la ville de Göteborg en Suède. Théières, bols, chandeliers ou shakers, les objets de cette exposition illustrent l'histoire de la production d'orfèvrerie suédoise comme celle de ses influences internationales du XVIIe siècle à aujourd'hui.

"Je remercie le Musée Röhsska de nous offrir cette occasion hors pair de partir à la découverte du design suédois en visitant différentes époques de l'évolution de d'orfèvrerie à l'aide d'objets de leur riche collection. Ces objets, quand on les regarde de plus près, expliquent comment le design suédois a évolué jusqu'à devenir une signature reconnue internationalement", a déclaré Pierre Théberge, directeur du Musée des beaux-arts d'Ottawa, lors de l'ouverture de l'exposition.

Ainsi, les ouvres du XVIIe siècle rappellent l'importance des échanges avec l'Allemagne, puisque plusieurs orfèvres suédois avaient étudié dans ce pays et que des orfèvres allemands avaient immigrés en Suède. Changement de cap et d'influence, le style germanique est supplanté au XVIIIe siècle par un style plus sobre redevable à l'ascendance française sur le dessin d'orfèvrerie. L'influence de la France persiste tard dans ce siècle parce que les artistes suédois ont adopté les motifs rococos qu'ils ont vus à Paris. Puis, des découvertes archéologiques à Pompéi éveillent chez les artistes suédois un intérêt pour les formes classiques. Dans la deuxième moitié du XVIIe siècle, l'orfèvrerie suédoise subit une transformation majeure avec l'arrivée de l'industrialisation et la mécanisation de la production. Au XXe siècle, suivant les courants internationaux comme l'Art nouveau ou le mouvement Arts and Crafts, le domaine de l'orfèvrerie suédoise opère un retour à l'artisanat et redécouvre de la tradition, en conjuguant production artisanale et industrielle pour créer des objets de luxe.

M. Théberge a ajouté, "La Suède nous avait fait l'honneur il y a quelques années d'accueillir une exposition dédiée aux peintres du Groupe des Sept. La tenue de la présente exposition est donc le début d'un échange entre les musées de Suède et du Canada, qui j'espère mènera à d'autres collaborations."

Cette exposition a été conçue et mise en tournée par le Musée Röhsska de Suède avec le soutien de la Barbro Osher Pro Suecia Foundation, l'Institut suédois, la ville de Göteborg et l'ambassade de Suède à Ottawa.
MULTIMEDIA AVAILABLE:
http://www.ccnmatthews.com/fm/1710

Renseignements

  • Musée des beaux-arts du Canada
    Nadia Seraiocco
    Agente principale relations publiques et médiatiques
    613-990-6835
    www.beaux-arts.ca